Recherche

Coronavirus aux Pays-Bas : un cimetière de 1700 places pour les victimes musulmanes

© Copyright : DR

2 avril 2020 - 17h30 - Monde

Par ces temps de crise sanitaire aiguë, marquée par de nombreux décès à travers le monde, la communauté musulmane des Pays-Bas tient à ce que ses défunts soient enterrés dans la dignité, selon le rite islamique. Elle a donc procédé à l’achat d’un terrain vague de 5 500 m² qui sera aménagé en cimetière musulman pouvant contenir 1 700 tombes.

410 000 euros. C’est le coût de ce terrain dont l’acte d’achat a été signé le mercredi 25 mars par la fondation BIBIN, chargée de gérer cette structure qui sera située à Zuidlaren dans le nord du pays. La propagation de l’épidémie du coronavirus et les craintes de vivre une expérience semblable à celle de l’Italie où le nombre de décès se compte par centaines chaque jour, a fait réagir les musulmans néerlandais. Comme les défunts ne pourraient être rapatriés dans leurs pays d’origine, l’idée est de pouvoir leur offrir une sépulture digne.

"En plus du besoin sans cesse croissant de la communauté musulmane d’être enterrée aux Pays-Bas, il y a maintenant une situation nécessaire et forcée pour attirer l’attention sur la réalisation d’un cimetière islamique plus qu’avant ", a écrit BIBIN dans un communiqué de presse la semaine dernière. "Le coronavirus a fait réfléchir les musulmans néerlandais", explique Hamed Amrino, président de la fondation.

Aux Pays-Bas, il existe une soixantaine de cimetières où des carrés musulmans sont aménagés en leur sein, trois fois plus qu’il y a dix ans.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact