Recherche

Coronavirus : la galère des touristes français au Maroc

© Copyright : DR

18 mars 2020 - 10h30 - Maroc

Des Franc-comtois sont bloqués, à l’instar des milliers de touristes européens, dans les aéroports d’Agadir, Marrakech, Casablanca ou Rabat, depuis la fermeture des liaisons aériennes imposées par le Maroc pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

Surpris par cette décision du Maroc, ces touristes franc-comtois ne savent plus à quel saint se vouer. C’est le cas d’un couple qui réside près de Héricourt, et qui, après une semaine de vacances à Agadir, a été confronté à la dure réalité  : leur vol sur la compagnie Easy Jet, prévu à 19 heures, était annulé.

Alors qu’ils s’attendaient à être informés, comme c’est souvent le cas auprès de leur compagnie, ce couple a plutôt appris la nouvelle auprès de leurs amis, dont le vol était programmé un peu plus tôt dans la journée du samedi 14 mars. "Nos amis se sont rendus à l’aéroport et ont constaté que leur vol était annulé. Aucun message de la part de la compagnie. En ce qui nous concerne, aucune nouvelle. Alors, nous avons contacté l’aéroport de Bâle qui nous a confirmé l’annulation de notre vol. Et c’est à 17 h 50 que nous avons été avertis par notre compagnie", raconte avec peine le couple. Contraints désormais de poursuivre à leur propre frais leur séjour, ils ont dû réserver une chambre ainsi que les repas pour deux jours, en attendant de trouver une solution à cette situation.

Tout comme ce couple, Emmanuel, un médecin de Haute-Saône, est également bloqué à Agadir, rapporte france3. Sur la page Facebook du média français, il raconte sa mésaventure en annonçant la fermeture du consulat de France, qui a mis une affichette avec leur numéro et celui de l’ambassade à Rabat. "Trois avions affrétés par la compagnie Transavia, ont été pris d’assaut, avec une réservation après 22 heures hier ; et, au moment de valider le paiement, tout était complet  ! Nous sommes dans l’attente fébrile de l’ouverture de site de cette compagnie… J’hésite, je suis médecin généraliste ; je serais plus utile en France actuellement que bloqué ici”, précise-t-il.

Un autre couple plus malheureux, est décidé à rentrer par tous les moyens pour s’occuper de leurs trois enfants de 10, 7 et 3 ans, ainsi que de leur boulangerie qui gère une dizaine de salariés. "Nous sommes partis de Dole pour Marrakech, le vendredi 13 mars à 10 h 40. Pendant notre vol à 12 h 33, le roi et Macron ont décidé de fermer les frontières. Nous devions rentrer le mardi 17 mars… Nous n’avons pas d’informations de la part du consulat au Maroc. Notre compagnie Ryanair nous a complètement laissé tomber…", témoigne le même couple.

À l’image des Français, bloqués au Maroc, des milliers de Marocains sont également en attente de rapatriement dans des aéroports et des ports français. Ces MRE sont d’autant plus mécontents que les avions spéciaux, chargés de ramener les touristes du Maroc, repartent vides.

Mots clés: France , Santé , Aéroport Marrakech Menara , Aéroport Mohammed V Casablanca , Aéroport d’Agadir-Al Massira , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact