Recherche

Royaume-Uni : trente-neuf corps découverts dans un camion

© Copyright : DR

24 octobre 2019 - 05h22 - Monde

Découverte macabre à Grays, dans l’Essex, à l’est de Londres. Trente-neuf corps ont été trouvés dans un camion dans la nuit du mardi 22 à mercredi 23 octobre. Aucune précision n’a été apportée sur l’origine des victimes. Le chauffeur du camion, qui est originaire d’Irlande du Nord et âgé de 25 ans, a été arrêté.

Trente-huit adultes et un adolescent sont morts, selon Le monde, dans des conditions non encore élucidées. Pour le moment, la police affirme avoir été alertée vers 1 h 40 par les services de secours, qui ont découvert les victimes.

Le chauffeur du camion a été placé en garde à vue, a-t-on ajouté. Un dispositif de sécurité a été mis en place et les accès de la zone industrielle de Waterglade, où le camion a été découvert, ont été fermés.

Le Ministère de l’Intérieur britannique a indiqué collaborer avec la police pour établir les circonstances de ce drame. Mais, déjà, la piste de l’immigration clandestine semble être la mieux indiquée.

En effet, selon le journal, nombre de migrants ont tenté de rejoindre le Royaume-Uni ces dernières années en se cachant dans des remorques de camion ou en traversant la Manche dans des embarcations.

Pendant que Boris Johnson, Premier ministre britannique, s’est dit « horrifié » par ce « tragique incident dans l’Essex, Jackie Doyle-Price, députée de la circonscription, s’est dit « écœurée », dénonçant le trafic d’être humains, qui, selon ses dires, est un business ignoble et dangereux ». Jointes par l’Agence France-Presse, les autorités bulgares ont indiqué qu’elles attendaient de plus amples informations de la part de Londres avant de savoir la marche à suivre.

Consciente de ce que les questions de trafic d’êtres humains sont des crimes contre l‘humanité, la Ministre de l’Intérieur, Priti Patel, a déclaré que les services de l’immigration travailleront « étroitement » avec la police pour établir comment « cet événement horrible a pu se produire ».

Le journal rappelle qu’en août 2015, 71 migrants, originaires de la Syrie, d’Irak et d’Afghanistan, en route pour l’ouest de l’Europe, étaient morts par suffocation dans un camion frigorifique en Autriche. Les enquêtes menées à l’époque avaient conduit la police sur les traces d’un réseau de passeurs, dirigé par un Afghan âgé à peine de 30 ans.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact