Covid-19 au Maroc : voici les entreprises fermées pour non-respect des mesures

17 juillet 2020 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

Depuis la reprise graduelle de l’activité économique, et sur la base des opérations de contrôle réalisées par les commissions compétentes, 514 décisions de fermeture d’unités industrielles et commerciales ont été émises dans 34 préfectures et provinces. À l’origine de cette fermeture, le non-respect des mesures sanitaires en vigueur.

À ce jour, un total de 98 unités parmi ces unités industrielles est toujours fermé, alors que les autres ont assaini leur situation en s’engageant à respecter les dispositions en vigueur.

Concernant les unités fermées, elles sont réparties par catégorie, à savoir «  Commerces de proximité  », les «  Unités industrielles  » (135), les «  Restaurants  » (58), les «  Cafés  » (55), les «  Unités commerciales  » les «  Beauté et loisirs  », les «  Centres d’appel  » (15), les «  Ateliers et artisans de proximité  » (11), les «  Établissements d’hébergement touristique  » (5), les «  Agences de transfert d’argent  » (2).

S’agissant des établissements qui sont demeurés fermés à Safi, dans le secteur de la conserverie de poissons, il y a «  Unimer Etamar  », «  Unimer CN1  », «  Unimer CN2  », «  Unimer Glofi  » (dépot), «  LGMC Comosa  », «  LGMC Marjana  », «  LGMC chérifienne  », «  LGMC dépôt  », «  ICC  », «  Upa 2  », «  Orgafood  », «  Midav  », «  Midav dépot  », «  Sarex  », «  Sogenco 1  », «  Sogenco 2  », «  Sogenco dépôt  » et «  Mapi  ».

Plusieurs autres villes sont concernées par cette fermeture des commerces et unités industrielles. Il s’agit de Kénitra, d’Al Haouz, de Boujdour, de Casablanca-Anfa, de Sidi Bernoussi, de Fahs-Anjra, de Sidi Kacem, de Fahs-Anjra, de Guelmim, de Mediouna, de Rabat, de Salé, de Sidi Slimane, de Tanger-Assilah, de Laâyoune, de la préfecture d’Ain Sebâa Hay Mohammadi.

À ces régions s’ajoutent la province d’Oued Ed-Dahab, la préfecture Al Fida Mers Sultan, Essaouira, Larache, Marrakech, la province de Médiouna, la province de Moulay Yacoub, la préfecture de Salé, Kacem, Tanger-Assilah, la province de Tétouan, la préfecture de Skhirat-Témara,

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Santé - Industrie - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Ces articles devraient vous intéresser :

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

Le Maroc prépare les aéroports de demain

Le Maroc prévoit de se doter d’un nouveau Schéma directeur aéroportuaire national à l’horizon 2045, le dernier élaboré en 2013 étant devenu obsolète.

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Le Maroc proroge, à nouveau, l’état d’urgence sanitaire

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 novembre 2022, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.