En crise avec l’Algérie, l’Espagne va proposer une alliance énergétique au Maroc

7 avril 2022 - 14h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le président Pedro Sanchez va saisir l’occasion de sa visite au Maroc qui démarre ce jeudi, pour proposer une alliance énergétique en vue du développement de l’énergie renouvelable et l’interconnexion entre les deux pays.

L’Espagne veut profiter de la reprise des relations avec le Maroc pour engager avec le royaume un partenariat énergétique, dans le domaine des énergies renouvelables. En crise avec l’Algérie depuis qu’elle a annoncé son soutien au plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Espagne cherche déjà des alternatives pour réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz algérien.

Ce partenariat sera bénéfique pour les deux parties, croit savoir EFE, précisant que le Maroc a besoin de la technologie espagnole (et européenne) pour développer ses énergies renouvelables (éolienne, solaire, thermique et photovoltaïque) et l’Espagne a besoin d’un allié au sud pour lui fournir de l’énergie verte en cas de besoin.

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc mise sur les énergies renouvelables

Malgré cette course vers l’énergie propre, les deux pays continuent de dépendre de l’importation du gaz naturel pour satisfaire pleinement leur demande énergétique. Pour le moment, les deux pays envisagent d’utiliser la partie marocaine du gazoduc Maghreb-Europe pour importer du gaz depuis le Nigeria ou d’autres gisements voisins dans la zone. Cette option est toutefois très complexe, estiment certains groupes espagnols qui ont déjà étudié cette possibilité.

À lire : Le Maroc va pouvoir (enfin) importer du gaz depuis l’Espagne

Mais rien n’empêche de l’explorer, d’autant que cette connexion gazière avec l’Espagne pourrait contribuer à réduire la fracture énergétique au Maroc. Dans le même temps, l’accord pour acheminer via le GME du gaz acheté par le Maroc sur le marché international sous forme liquéfiée, après l’avoir transformé dans les usines de regazéification espagnoles, sera mis en œuvre. Et parallèlement, le Maroc va poursuivre sa politique de développement de la production d’énergie renouvelable (éolienne et solaire), afin d’atteindre une production de 52 % d’énergie propre d’ici 2030. Un niveau déjà atteint par l’Espagne.

Sujets associés : Espagne - Eolien - Energie solaire

Aller plus loin

Le Maroc va pouvoir (enfin) importer du gaz depuis l’Espagne

Le Maroc et l’Espagne sont finalement parvenus à un accord pour permettre au royaume d’importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Le Maroc, un pays au potentiel « énorme » en matière d’énergies renouvelables

Le Maroc a pris des mesures « importantes » pour exploiter son « énorme » potentiel naturel de production d’énergie solaire, éolienne et hydroélectrique, selon la BBC.

Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc mise sur les énergies renouvelables

Depuis l’annonce de la décision algérienne de ne pas renouveler le contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui traverse le Maroc avant de desservir l’Espagne, les...

La décision de l’Espagne d’aider le Maroc à importer du gaz met en colère l’Algérie

L’Algérie serait en colère contre l’Espagne qui a décidé d’aider le Maroc à importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc peut-il résoudre la crise énergétique de l’Europe ?

Le Maroc ambitionne de produire 52 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici à 2030 pour en exporter une grande partie vers l’Europe par le biais de câbles sous-marins. Va-t-il prioriser l’exportation au détriment de la satisfaction de...

« Le Maroc peut décarboner l’économie européenne »

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques affirme que le Maroc est capable de décarboner l’économie européenne.

Le Maroc a déjà investi 25 millions d’euros dans l’exploration pétrolière cette année

Le Maroc, à travers l’Office national marocain des hydrocarbures (ONHYM), a investi, entre janvier et septembre, 275 millions de dirhams (25 millions d’euros) dans l’exploration pétrolière.

Le soleil marocain va alimenter en énergie 7 millions de familles britanniques

Le Maroc va fournir de l’énergie solaire et éolienne au Royaume-Uni via un câble sous-marin dans le cadre du projet «  Xlinks  » qui devrait impacter à terme 7 millions de familles britanniques.

Énergies renouvelables : le Maroc veut fournir l’Europe d’ici 2030

Le Maroc ambitionne d’atteindre l’autonomie énergétique avec la production des énergies renouvelables d’ici 2030 et de vendre l’énergie surproduite à l’Europe qui est à la recherche de nouveaux partenaires.

Le Maroc, nouveau leader mondial des énergies renouvelables ?

Le Maroc se positionne en leader mondial des énergies renouvelables. C’est du moins ce qu’affirme le think tank Policy Center for the New South (PCNS).

Le Maroc veut devenir une « destination pour les énergies renouvelables »

Le Maroc ambitionne de devenir une « destination pour les énergies renouvelables ». Dans ce sens, une bagatelle de 5,2 milliards de dollars dans des projets d’énergie solaire a été injectée dans le secteur.

Programme Noor Atlas : lancement d’un appel d’offres

L’agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) est à la recherche d’un ou des constructeurs EPC du programme solaire Noor Atlas, pour une capacité d’environ 260 MW. Un appel d’offres a été lancé à cet effet.

Total annonce un projet à 10,69 milliards de dollars au Maroc

Le PDG de Total Energies, Patrick Pouyanné, a fait part lors de l’Assemblée générale mixte des actionnaires du jeudi 26 mai 2023, d’un projet ambitieux d’énergie renouvelable au Maroc.

Le parc éolien Nassim Koudia Al Baida double sa capacité

Les travaux du repowering du parc éolien Nassim Koudia Al Baida seront bientôt lancés. Le financement de ce projet initié par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) vient d’être bouclé et la mise en exploitation est prévue au 2ᵉ...