La crise de l’îlot Persil racontée par un ancien ministre espagnol

11 juillet 2022 - 12h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Federico Trillo, ancien ministre de la Défense, raconte les dessous de l’opération qui a permis à l’Espagne de récupérer l’îlot Persil (Leila) après l’invasion marocaine en juillet 2002, sans recourir à la force armée.

Ce premier « incident » entre l’Espagne et le Maroc, sur l’îlot Persil, aurait pu dégénérer en conflit armé, a déclaré Trillo dans un entretien à ABC, soulignant qu’il s’agissait d’« une invasion qui viole le droit international ». Des hélicoptères armés ont survolé l’îlot, prêts à riposter contre une éventuelle attaque du Maroc.

Trillo dit qu’il a été informé de l’invasion de l’îlot le 10 juillet 2002 par son collègue Ángel Acebes, alors ministre de l’Intérieur. « La Garde civile a détecté la présence de “Maures” en uniforme à Persil », lui a-t-il confié. Trillo a rencontré les chefs d’état-major interarmées pour avoir de plus amples informations, puis s’est rendu à La Moncloa pour une réunion de crise avec Ana Palacio, le vice-président, Mariano Rajoy et le président.

À lire : Le parti Vox fête l’intervention de l’Espagne sur l’île du Persil (Laila)

À la fin de cette réunion, le président Aznar a autorisé le lancement d’une opération militaire, dans la discrétion la plus totale. « Le président a montré qu’il est un grand homme d’État, il a beaucoup réfléchi à la décision, il y avait beaucoup de pression… et aussi beaucoup de concertation », a-t-il rappelé.

Pour l’ancien chef de la Défense, la succession de chantages du Maroc est un fait. « Après la crise migratoire de mai 2021 à Sebta, j’ai dit que c’était une manifestation de plus des revendications de territoires espagnols par Mohammed VI… C’est pour montrer que nous sommes entre ses mains », a-t-il ajouté.

Sujets associés : Espagne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Forte polémique en Espagne après l’intervention de la Gendarmerie marocaine sur l’îlot Leila

L’intervention de la gendarmerie marocaine sur l’îlot Leila "Persil" mardi matin, pour récupérer 13 immigrants subsahariens clandestins qui venaient de s’y introduire, est vivement...

Le parti Vox fête l’intervention de l’Espagne sur l’île du Persil (Laila)

Le parti d’extrême droite Vox a saisi l’occasion du 18ᵉ anniversaire de la libération de l’île de Persil qui a été célébré samedi, pour rappeler au Maroc que « la souveraineté espagnole...

Espagne : le parti Vox propose de renforcer la sécurité sur l’îlot Persil

Le parti d’extrême droite Vox de Ceuta propose l’installation d’un poste permanent de la Garde civile sur l’îlot du Persil (Leila) afin de renforcer « le contrôle et la surveillance...

Nous vous recommandons

Espagne

Espagne : les messages de haine envers les migrants mineurs se multiplient

Selon l’Observatoire espagnol du racisme et de la xénophobie (OBERAXE), environ 30 % des publications enregistrées sur les réseaux sociaux au cours des mois de juillet et d’août comportaient des messages de haine envers les migrants...

L’Espagne et le Maroc rapatrient les migrants marocains

La police nationale espagnole a lancé mardi une opération de rapatriement de migrants marocains qui ont tenté récemment de rejoindre en masse Ceuta à la nage. Ces retours qui ne sont pas des expulsions, sont effectués d’un commun accord entre les...

Transport maritime : le Maroc doit disposer d’un pavillon national

La crise survenue avec l’Espagne a fait ressortir la nécessité pour le Maroc de disposer d’un pavillon national. Mais, de nombreuses raisons ralentissent la concrétisation de ce projet.

L’Espagne réduit encore ses importations de gaz algérien

L’Espagne réduit progressivement ses importations de gaz depuis l’Algérie. Entre mars et avril, ces importations ont chuté de 14,3 %, passant de 11 139 GWh à 9 545 GWh, selon les données publiées ce lundi par...

Affaire Ghali : l’étau se resserre autour de Camilo Villarino

Le juge du tribunal d’instruction de Saragosse, Rafael Lasala, soupçonne Camilo Villarino, l’ancien directeur de cabinet d’Arancha González Laya, d’avoir caché des informations au deuxième chef d’état-major général de l’Air, Francisco Javier Fernández Sánchez,...