Crise Maroc-Espagne : Brahim Ghali « regrette profondément »

19 février 2022 - 12h20 - Ecrit par : A.S

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, dit regretter « profondément » la crise générée par son entrée en Espagne en avril dernier pour des raisons sanitaires. Il dénonce une « instrumentalisation politique » de la situation par le Maroc.

« Tout le monde connaît les conditions de mon arrivée en Espagne ainsi que le motif exclusivement humanitaire de mon accueil qui a été politiquement instrumentalisé par le Maroc pour faire chanter le gouvernement de (Pedro) Sánchez », a déclaré Brahim Ghali dans une interview accordée à EFE à Bruxelles, en marge du sommet UE-Afrique.

Le leader du mouvement indépendantiste trouve « regrettable » que l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, ait « payé de sa carrière professionnelle » le prix de ce « geste humanitaire », ajoutant qu’il n’est « pas du tout responsable » des conséquences de son séjour en Espagne. Concernant ses ennuis judiciaires, il s’est limité à soutenir qu’il a « une confiance totale en la justice espagnole ».

À lire : Brahim Ghali au sommet UE-UA ? l’Europe veut-elle brouiller ses relations avec le Maroc ?

Pour Ghali, sa présence à ce sommet est pleinement justifiée en ce sens que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est « un État membre fondateur de l’UA ». « La présence d’un État sahraoui, aux côtés du Maroc, dans un cadre de paix, de stabilité, de bon voisinage et de respect mutuel, est la seule solution légitime et durable au conflit du Sahara occidental », a-t-il souligné, appelant les États-Unis, l’Espagne et tous les membres du Conseil de sécurité de l’ONU à s’impliquer davantage dans la résolution de ce conflit.

À lire : La rencontre entre Pedro Sanchez et Brahim Ghali pourrait irriter le Maroc

L’envoyé spécial des Nations Unies pour le Sahara, Staffan de Mistura, « ne réalisera aucun progrès » sans le soutien « ferme » de la communauté internationale, a assuré le leader sahraoui, dénonçant le « manque de volonté sincère, de sérieux et de fermeté dans leur engagement pour la légalité internationale » de certains membres du Conseil de sécurité. Et d’ajouter : « L’option proposée par le Maroc n’est pas une solution mais un fait accompli d’occupation illégale… La communauté internationale, représentée par l’ONU, peut et doit garantir l’autodétermination et l’indépendance d’un peuple pacifique et patient comme le peuple sahraoui ».

Tags : Espagne - Union européenne - ONU - Brahim Ghali - Sahara Marocain - Polisario

Aller plus loin

Brahim Ghali au sommet UE-UA ? l’Europe veut-elle brouiller ses relations avec le Maroc ?

Brahim Ghali, chef du mouvement indépendantiste Polisario et par ailleurs président de la « République arabe sahraouie démocratique (RASD)  » serait attendu au sixième sommet Union...

Espagne : fin de l’affaire Brahim Ghali

La justice espagnole a “classé” l’affaire Brahim Ghali du nom du chef du Polisario entré en Espagne le 18 avril 2021, avec une fausse identité portant le nom de Mohamed Ben...

L’avocat de Brahim Ghali veut avoir les preuves de l’implication du Maroc dans les poursuites judiciaires

L’avocat de Brahim Ghali, Manuel Ollé, a demandé à la Haute cour nationale de mettre à sa disposition les deux rapports des services de renseignements espagnols (CNI) de mai et...

Brahim Ghali refuse de donner des explications sur son entrée en Espagne

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, a refusé de donner des détails sur son entrée et son séjour dans un hôpital en Espagne, demandant aux médias de s’en tenir aux...

Nous vous recommandons

Des manœuvres militaires maroco-françaises en haute mer

Dans sa longue route sur l’Atlantique pour rejoindre Dakar dans le cadre de l’opération Corymbe, la marine française a effectué des séances d’entrainements avec son homologue marocaine. Objectifs : partager les expériences en matière de sécurité et de...

Carthagène dit non au racisme anti-Marocains

Des centaines de personnes ont répondu dimanche à l’appel à manifester lancé par la plate-forme Stop Racisme pour dénoncer les actes et crimes racistes et xénophobes dans la région de Murcie.

Maroc : pour un meilleur partage des biens en cas de divorce

Une association propose la modification de certains articles du Code de la famille pour corriger l’injustice qui est faite à la femme marocaine dans les cas de conflits conjugaux. Celles-ci sont souvent écartées ou ne bénéficient pas du partage...

Gaz au Maroc : résultats « extrêmement encourageants » à Lixus

La société britannique, Chariot Oil & Gas a annoncé que le nouveau réservoir de gaz naturel découvert dans le puits d’Anchois au large de Larache est d’excellente qualité.

Pourquoi Hakim Ziyech n’a pas célébré son but face à Brighton

L’entraîneur de Chelsea Thomas Tuchel revient sur le refus de l’international marocain Hakim Ziyech de célébrer son but face à Brighton (1-1) mardi 18 janvier à l’Amex stadium.

L’Espagne maintient fermées les frontières de Sebta et Melilla

Les frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc resteront fermées jusqu’au 31 octobre « sous réserve d’une éventuelle modification », selon une ordonnance du ministère de l’Intérieur espagnol publiée samedi au Journal officiel de l’État...

Des centaines d’Américains et d’Israéliens bientôt à Marrakech

Des centaines d’Américains et d’Israéliens se rendront bientôt à Marrakech pour une méga-fête de mariage. D’ores et déjà, les autorités marocaines ont autorisé l’atterrissage de jets privés sur le territoire marocain en cette période de suspension des vols au...

Les ambitions du Maroc pour le transport maritime

Le Maroc a l’ambition de développer des ferries long-courriers devant relier ses ports aux ports européens. Abdelkader Amara a fait savoir que le royaume est prêt à soutenir le secteur privé dans ce...

Sebta exige désormais le visa aux Marocains

Comme prévu, le gouvernement de Sebta a décidé de supprimer l’exemption de visa accordée aux Marocains. De nouvelles conditions d’entrée sur l’enclave ont été fixées et entrent en vigueur dès la fin du mois de...

Détails de la nouvelle base Ryanair à Agadir

Ryanair a annoncé en début de semaine l’ouverture d’une nouvelle base à l’aéroport international d’Agadir Al-Massira au Maroc. Pour la low-cost irlandaise, cette nouvelle plateforme vise à contribuer au développement de l’activité touristique et de l’économie...