Maroc : une compagnie accusée de ne pas vouloir transporter des Subsahariens

31 octobre 2019 - 08h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Aucune restriction n’a été imposée aux ressortissants subsahariens désireux de voyager à travers le Maroc. C’est du moins ce qu’affirme la Compagnie de Transports au Maroc (CTM).

« Aucune mesure de la sorte n’a été donnée à quelque partie que ce soit pour les déplacements individuels des ressortissants subsahariens, que ce soit par leurs propres moyens ou via les moyens de transport en commun », indiquent des sources au média, Le360, pour couper court aux informations diffusées à grande échelle sur les réseaux sociaux, dans ce sens.

Toutefois, la compagnie reconnaît avoir pris quelques mesures pour lutter contre l’immigration clandestine et les réseaux criminels. Elles concernent certains ressortissants subsahariens qui louent des autocars pour se rendre en groupes dans les zones frontalières, avec l’intention de mener des opérations d’immigration clandestine.

Selon les mêmes sources, l’interdiction des déplacements en groupes vers les zones frontalières est également valable pour les étrangers résidant au Royaume de manière illégale mais aussi pour les ressortissants marocains.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Transport en commun - CTM

Aller plus loin

Maroc : une centaine de Subsahariens déplacés de force dans le sud du pays

Les autorités marocaines continuent de déplacer les migrants subsahariens dans le sud du pays, vient une nouvelle fois de dénoncer l’Association marocaine des droits humains...

Maroc : 143 migrants subsahariens secourus au large de Tanger et Nador

Des garde-côtes de la marine royale marocaine ont porté assistance mardi au large des villes de Nador et Tanger à 143 migrants subsahariens qui tentaient de se rendre...

Maroc-Espagne : passage en force de 155 migrants subsahariens à Ceuta

155 migrants africains ont réussi à pénétrer, le vendredi 30 août 2019, dans l’enclave espagnole de Ceuta en forçant la haute clôture surmontée de barbelés coupants.

Maroc : 185 Subsahariens, dont 23 femmes, sauvés par la Marine royale

Nouvelle intervention de la marine royale marocaine qui a porté assistance dans la nuit du 6 au 7 décembre à 185 candidats à l’émigration clandestine, dont 23 femmes.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc face à l’urgence de réglementer les VTC

La bagarre entre un chauffeur de taxi et un autre sans licence (VTC), révélée par une vidéo devenue virale sur les réseaux, a fini par dégénérer. Les deux protagonistes ont causé des dommages réciproques à leurs véhicules. De tels incidents deviennent,...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Bus électriques : Pari raté du Maroc ?

Alors que la mise en place d’un écosystème de production locale de bus électriques présente de nombreux avantages dont profitent certains pays, le Maroc est encore à la traîne.

Maroc : 32 villes dotées de 3 500 bus flambant neufs

Le Maroc va mobiliser 10 milliards de dirhams pour l’acquisition d’une flotte de 3 500 bus de transport urbain au profit de 32 villes sur la période 2024-2029, a annoncé lundi Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur.

Maroc : Les VTC, un nouveau cauchemar pour les taxis ?

Les applications de VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) comme InDrive ou Yassir gagnent en popularité au Maroc, mais leur statut juridique reste flou. Des voix s’élèvent au sein de l’opposition parlementaire et de la société civile pour réclamer...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...