Choumicha industrialise sa recette

20 mars 2009 - 11h30 - Maroc - Ecrit par : L.A

Qui ne connaît pas Choumicha ? Depuis le succès de ses deux émissions phares Ch’hiwat Choumicha et Ch’hiwat Biladi, l’animatrice tout sourire est devenue une référence en matière culinaire et une personnalité médiatique très adulée des ménages marocains. Si bien qu’elle a réussi son exportation au Moyen-Orient et dans le reste du Maghreb via sa diffusion sur 2M Monde.

Après la sortie du premier magazine culinaire marocain « Parfums, saveurs et cuisine du Maroc » et trois ouvrages, Choumicha n’a pas cessé d’élargir son horizon de compétences. Ayant le goût des affaires, elle vient de signer un partenariat avec Suite Hôtel à Marrakech (groupe Accor) pour sa boutique gourmande. Le concept est simple : imaginer de petits menus prêts à l’emploi, savoureux et diététiques tout en composant avec un cahier des charges strict faisant référence aux principes du Slow Food (par opposition au Fast Food, restauration rapide).

Connue pour sa forte capacité à simplifier et à remettre au goût du jour les recettes de grand-mère, Choumicha devra séduire une nouvelle catégorie de clientèle, plus haut de gamme, non conventionnelle et ayant une éducation du Palais.

De son côté, le directeur général du Suite Hôtel, Eric Parodi, révèle les raisons de ce partenariat : « En Europe, nous avons une formule petit déj préparée par les soins d’une spécialiste diététique. Pour garder le même esprit au Maroc, nous avons fait appel à Choumicha pour adapter notre offre à la demande locale. Elle avait toutes les qualités que nous recherchions. »

Une aubaine pour Choumicha qui comptait enrichir son univers culinaire. « C’est une nouvelle expérience pour nous. Nous nous efforçons donc de suivre le cahier des charges fourni par notre partenaire, ce qui ne nous empêche pas de développer de nouvelles saveurs et encore moins d’inventer de nouvelles recettes », indique Karim Acharki, associé de Choumicha et propriétaire de la maison de production d’émissions télé et d’édition Hélios.

Les perspectives sont tellement bonnes qu’il y a de fortes chances que le nom apparaisse au niveau du packaging. Une occasion aussi de développer une marque à son effigie.

Le produit livré à Marrakech une fois par semaine au Suite Hôtel d’Accor est fabriqué à partir de son entreprise Dar Choumicha, installée à quelques kilomètres de la petite ville d’Azemmour. Dar Choumicha (la maison Choumicha) s’étale sur une superficie de 12.000 m2 dont un gigantesque studio dédié aux tournées quotidiennes de l’animatrice. En co-production avec 2M, l’émission Ch’hiwat Choumicha y est d’ailleurs enregistrée à hauteur de 5 épisodes par jour pour une fréquence de 10 jours par mois.

Derrière les décors, un laboratoire digne d’une chaîne de production artisanale employant une quinzaine d’employés. Un espace dédié à la dégustation a été soigneusement aménagé dans un esprit contemporain.

Un restaurant donc flambant neuf qui accueillera prochainement les premiers convives de Choumicha. À la carte : des stages de formation à l’art culinaire marocain, des réceptions privées, des voyages « team building »... et une visite de l’arrière-pays de la région Doukkala. Plus loin, des logis ont été soigneusement aménagés pour accueillir les visiteurs. Ce choix stratégique n’est pas anodin, le concept Dar Choumicha, géré en autofinancement, sera l’occasion de créer plusieurs produits accessoires autour de la « marque » Choumicha. Actuellement, le projet n’en est qu’à sa phase primaire. En tout cas, la mayonnaise semble bien prendre.

2 millions de téléspectateurs par jour

Après ses débuts timides au sein de la deuxième chaîne, en tant qu’animatrice pour l’émission « Le mot juste » aux côtés de Ramzi, elle continuera de s’essayer aux métiers de la communication et la publicité, sa formation de base, jusqu’à ce qu’elle rencontre Hamid Zerouali, réalisateur à 2M, et Rajaa Hassani, productrice. Ils lui feront une offre qui ne se refuse pas : présenter une émission gastronomique. C’est elle-même qui concoctera les bonnes idées recettes et préparera le menu, étape par étape, sous l’œil vigilant des téléspectatrices. « Après Bargach, il n’y a pas eu de concept d’émission similaire. C’était pour moi l’occasion de partager ma passion », confie Choumicha. Une passion mûrie au fil des émissions et qui semble bien partie pour devenir une marque commerciale juteuse.

Dotée d’un fort capital sympathie, Choumicha capitalise sur sa notoriété au point de devenir un véritable label. Des marques comme Aicha, Fagor, Moulinex... continuent d’accompagner la présentatrice, mais aussi la prescriptrice qu’elle incarne. Une excellente occasion pour les annonceurs de se mettre en scène devant un vaste auditoire, plus de 2 millions de téléspectateurs devant leur petit écran chaque soir. L’utilisation de l’arabe dialectal facilite drôlement les choses. En s’adressant directement aux téléspectateurs, Choumicha a réussi à développer un lien affectif avec ses téléspectatrices.

Autre casquette, pas très connue du grand public, le métier de conseillère culinaire. En effet, pour toutes ses qualités culinaires démontrées au fil des émissions, Choumicha est souvent appelée à collaborer avec des cabinets de consulting agroalimentaire mais aussi à dispenser des cours aux étudiants issus d’écoles hôtelières de plusieurs pays d’Europe et même d’Australie.

Source : L’Economiste - Doha Khamlach

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Gastronomie - Choumicha - 2M - Hôtellerie - Restauration

Ces articles devraient vous intéresser :

Cafés et restaurants marocains : au bord de la faillite, ils appellent à l’aide

Au Maroc, les propriétaires de cafés et restaurants dont le secteur est au bord du gouffre plaide pour un allègement fiscal. Les taxes et impôts imposés par certaines communes tuent leurs commerces.

Les couples non-mariés pourraient partager une chambre d’hôtel au Maroc

Au Maroc, le ministère du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire a engagé des concertations avec les ministères de l’Intérieur et de la Justice, en vue de la levée de l’interdiction pour les couples non-mariés de partager la...

Maroc : les revenus d’Airbnb traqués

L’Office des changes vient de lancer une vaste opération d’audit visant les transferts financiers internationaux entre propriétaires et bénéficiaires des locations de biens immobiliers via Airbnb.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Restauration au Maroc : des faillites en série qui inquiètent

Au Maroc, les professionnels avancent plusieurs facteurs pour expliquer les faillites en série dans le secteur de la restauration.

Ramadan 2023 : voici le programme de 2M

Dans le cadre des préparatifs du ramadan 2023, la deuxième chaîne de télévision nationale, 2M, a dévoilé le programme qu’elle propose aux téléspectateurs.

Maroc : des hôtels pour les sinistrés du séisme

La ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, a évoqué l’éventualité d’une réouverture de certains hôtels fermés en vue d’accueillir les sinistrés du séisme qui a frappé le royaume dans la nuit du...

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...