Texte intégral de la déclaration conjointe entre le Maroc, Israël et les Etats-Unis

23 décembre 2020 - 16h40 - Ecrit par : A.S

Plus de 10 jours après les déclarations historiques respectives du président des États-Unis et du roi Mohammed VI au sujet de la relance des relations entre le Maroc et Israël, une déclaration conjointe a été signée, ce mardi 22 décembre 2020, par les deux pays et les USA sous la présence du roi Mohammed VI. Voici la déclaration finale :

"Le Royaume du Maroc, les Etats-Unis d’Amérique et l’Etat d’Israël,

Se référant à l’entretien téléphonique qui a eu lieu entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Donald TRUMP, le 10 décembre 2020, ainsi qu’à leurs déclarations historiques respectives publiées le même jour, ainsi que par Son Excellence, le Premier Ministre de l’Etat d’Israël, Benjamin NETANYAHU, annonçant l’ouverture d’une ère nouvelle dans les relations entre le Royaume du Maroc et l’Etat d’Israël ;

Saluant l’opportunité à laquelle ont donné lieu les extraordinaires efforts des Etats-Unis et leur leadership ;

Mettant en exergue la Proclamation des Etats-Unis d’Amérique portant sur la reconnaissance de la souveraineté du Royaume du Maroc sur le Sahara occidental, et stipulant ce qui suit :

Les « Etats-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara occidental ».

« Pour faciliter les progrès dans la poursuite de cet objectif, les États-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris sur le territoire du Sahara occidental, et, à cette fin, ouvriront un consulat sur le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, pour promouvoir les opportunités économiques et commerciales en faveur de la région ».

Rappelant l’échange de vues qui a eu lieu durant ledit entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald TRUMP à propos de la situation actuelle au Moyen-Orient, au cours duquel Sa Majesté le Roi a réitéré la position cohérente, constante et inchangée du Royaume du Maroc sur la question palestinienne, ainsi que la position exprimée sur l’importance de préserver le statut spécial de la ville sacrée de Jérusalem pour les trois religions monothéistes, pour Sa Majesté le Roi, en Sa qualité de Président du Comité Al-Qods ;

Reconnaissant le rôle historique dont le Maroc s’est toujours acquitté pour le rapprochement des peuples et la promotion de la paix et de la stabilité au Moyen-Orient, et tenant compte des liens particuliers que Sa Majesté le Roi entretient avec la communauté juive marocaine vivant au Maroc et partout dans le monde, y compris en Israël ;

Conscients que l’établissement de relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales est dans l’intérêt commun des deux pays, et qu’il contribuera à faire avancer la Cause de la paix dans la région, à renforcer la sécurité régionale, à ouvrir de nouvelles opportunités pour l’ensemble de la région ;
Rappelant l’entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence Donald TRUMP, Sa Majesté le Roi a confirmé l’intention du Royaume du Maroc et de l’Etat d’Israël :

D’accorder les autorisations de vols directs entre le Maroc et Israël, y compris via les compagnies aériennes israélienne et marocaine, et d’octroyer des droits de survol ;

De reprendre sans délai les contacts officiels pleins et entiers entre homologues marocains et israéliens et d’établir des relations diplomatiques complètes, pacifiques et amicales ;

De promouvoir une coopération économique bilatérale dynamique et innovante ;

De poursuivre la coopération dans les domaines du commerce ; de la finance et de l’investissement, en matière d’innovation et de technologie ; d’aviation civile ; de visas et de services consulaires ; de tourisme ; d’eau, d’agriculture et de sécurité alimentaire ; de développement ; d’énergie et de télécommunications ; et dans d’autres secteurs qui pourraient être définis d’un commun accord ;

De procéder à la réouverture des bureaux de liaison à Rabat et à Tel-Aviv.
Sur la base de ce qui précède, le Royaume du Maroc, les États-Unis d’Amérique et l’État d’Israël conviennent de ce qui suit :

S’engager à respecter pleinement les dispositions de la présente Déclaration, à les promouvoir et à les défendre ;

Convenir que chaque partie aura pleinement honoré ses engagements avant fin janvier, et qu’elle aura identifié des actions nouvelles ;
Œuvrer en conséquence aux niveaux bilatéral, régional et multilatéral."

Tags : États-Unis - Mohammed VI - Israël - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

Les États-Unis, le Maroc et Israël vont célébrer l’an 1 de l’accord tripartite

Les États-Unis, le Maroc et Israël entendent célébrer l’an 1 de l’accord tripartite signé au palais du roi Mohammed VI, quelques jours après la reconnaissance américaine de la...

Rapprochement Maroc-Israël : bientôt un premier jumelage entre deux villes

Mekki El Hannoudi, maire de Louta, une commune rurale de la province d’Al Hoceima a annoncé un jumelage entre sa localité et une commune israélienne.

Jared Kushner va inaugurer le premier vol Israël/Maroc

Le conseiller principal et gendre du président américain sortant, Jared Kushner devrait regagner, mardi 22 décembre prochain, la capitale marocaine à bord du premier vol direct...

Première visite officielle d’un ministre marocain en Israël

Le porte-parole du gouvernement, Saaïd Amzazi, devrait se rendre prochainement en Israël en visite officielle. Il s’agit du premier déplacement d’un haut responsable marocain dans...

Nous vous recommandons

Gazoduc : l’Algérie pourrait renouveler le contrat avec le Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a affirmé que l’Algérie ne s’est pas encore prononcé formellement sur le renouvellement ou non du contrat du gazoduc reliant l’Espagne et passant par le Maroc.

Maroc-Espagne : le nouveau ministre des affaires étrangères veut rétablir le dialogue

Fraichement nommé à l’issue du remaniement du gouvernement, José Manuel Albares, le nouveau chef de la diplomatie espagnole fait du rétablissement du dialogue entre Madrid et Rabat une de ses priorités.

Hakim Ziyech ciblé par plusieurs clubs

En difficultés à Chelsea, Hakim Ziyech, est dans la ligne de mire de plusieurs clubs européens qui veulent l’enrôler lors du prochain mercato. Annoncé au Milan AC, le milieu de terrain est également dans le viseur du rival Juventus et même de Manchester...

Escroquerie dans un hôpital à Marrakech : de faux médecins arrêtés

À l’hôpital Ibn Tofail de Marrakech, des individus ont, sous le couvert de l’habit respectable du faux médecin, arnaqué des familles de malades. Pris en flagrant délit, certains d’entre eux ont répondu de leurs actes devant la...

Royal Air Maroc, première compagnie du Maghreb garantissant la sécurité sanitaire

Royal Air Maroc (RAM) est en tête des compagnies aériennes de haut niveau de sécurité sanitaire au Maghreb. C’est ce qui ressort du dernier classement « Covid-19 Airline Safety Rating  » de l’agence internationale de notation du transport aérien,...

Le CFCM annonce la date du début de ramadan en France

En se basant sur les données scientifiques, le bureau du Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé, mardi 15 mars, la date de début du mois de ramadan.

Décès de princesse Lalla Malika, tante du roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a perdu ce mardi 28 septembre sa tante, la princesse Lalla Malika. La défunte était la présidente du Croissant Rouge marocain (CRM) et la sœur de feu roi Hassan II.

Sahara : l’Algérie attaque le Maroc à l’ONU

Lors de son intervention à la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger s’en est pris au Maroc sans le nommer et a appelé par la même occasion...

Ouverture des frontières : 28 vols pour Marrrakech aujourd’hui

Pour le premier jour de l’ouverture des frontières aériennes, l’aéroport international Marrakech-Ménara, première destination touristique du Maroc, doit accueillir de nombreux vols en provenance du monde...

Aïd Al-Adha : l’arrivée massive des MRE devrait faire grimper les prix

Pour fêter l’Aïd Al-Adha, les Marocains devront faire face à une hausse du prix des bêtes destinées au sacrifice. Plusieurs raisons expliquent cette situation, dont l’arrivée massive des MRE cette année.