Des anciens responsables républicains plaident pour l’annulation de l’accord de Trump sur le Sahara marocain

24 décembre 2020 - 20h00 - Ecrit par : I.L

Des anciens responsables politiques républicains ont dénoncé l’accord de Trump concernant le Sahara. Ils ont exhorté Joe Biden à l’annuler dès son installation au pouvoir.

Jeudi 10 décembre, le gouvernement américain a signé un décret de reconnaissance de la marocanité du Sahara en annonçant que "le plan d’autonomie du Maroc est la seule option réaliste pour parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable au différend sur le Sahara occidental".

John Bolton, ancien secrétaire d’État américain et James Baker, ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump ont critiqué cette décision. Dans une tribune publiée vendredi dans le Washington Post, James Baker a qualifié cet accord de "recul stupéfiant par rapport aux principes du droit international et de la diplomatie". Il a dès lors invité le nouveau chef de l’État à "annuler cette action irréfléchie et cynique".

Fin connaisseur du dossier, James Baker, ex-envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, a félicité le président américain Donald Trump pour ses efforts visant à "réarranger l’échiquier au Moyen-Orient" en relançant les relations entre Israël et les pays arabes et musulmans. Il a par ailleurs déploré le fait que "les États-Unis ont imprudemment abandonné leurs principes pour quelque chose qui ne changera rien à la position de la communauté internationale et à la résolution du conflit". "Mélanger les accords d’Abraham avec le conflit du Sahara occidental, qui est clairement et sans équivoque une question d’autodétermination, ne renforcera ni n’élargira les accords", a rappelé M. Baker, relevant que la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara ne devrait pas influencer le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc.

Informé de la prochaine vente d’un milliard de dollars de drones et d’armes à guidage de précision au Maroc par le gouvernement américain, le sénateur Jim Inhofe, président républicain de la commission sénatoriale des services armés, a dénoncé les actes "choquants et profondément décevants" de Trump. Le sénateur a promis d’œuvrer pour un retour à la norme.

Tags : États-Unis - Sahara Marocain

Aller plus loin

La reconnaissance de la marocanité du Sahara ne sera pas remise en cause par Joe Biden

La possibilité que l’administration Biden remette en cause la reconnaissance par Donald Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara est à écarter. Dans une intervention ce...

Sahara : l’Espagne dénonce « l’unilatéralisme » des États-Unis

L’Espagne n’est pas favorable à la décision unilatérale des États-Unis de reconnaître la marocanité du Sahara. Le voisin ibérique propose que le tout nouveau président élu des USA...

Sahara : l’Europe invitée à suivre l’exemple des États-Unis

L’homme politique français Jean-Louis Borloo estime que l’Union européenne devrait marcher dans sillage des États-Unis en reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le...

Le Maroc et la Russie discutent sur le Sahara

L’ambassadeur du Maroc près la Russie, Lotfi Bouchaâra et le vice-ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergey Vershinin ont échangé cette semaine à Moscou sur...

Nous vous recommandons

Le Malawi accusé d’user de « magie noire » pour remporter ses matchs

Le Malawi aurait usé de « magie noire » pour se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations. La polémique enfle sur les réseaux sociaux, à quelques heures de la rencontre contre le...

La Suède ouvre ses portes aux Marocains

La Suède autorise les voyageurs marocains vaccinés contre le coronavirus et d’autres nationalités comme Israël et Albanie à entrer sur son territoire à partir de ce lundi 27 septembre 2021.

Le FC Barcelone revient à la charge pour Hakim Ziyech

Plusieurs joueurs de Chelsea parmi lesquels Hakim Ziyech, sont pistés par le FC Barcelone, qui compte les recruter lors du prochain mercato hivernal. Une nouvelle opportunité en vue pour le joueur marocain dont la situation avec Chelsea évolue en dents...

Le Maroc a trouvé « l’excuse parfaite » pour fermer ses frontières avec l’Espagne

Le président de la Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE), Enrique Alcoba, estime que la pandémie « a été l’excuse parfaite » pour le Maroc pour atteindre son objectif d’« étouffer économiquement Ceuta et Melilla...

France : au tribunal, un Marocain crie : « Vive le Maroc, vive Mohammed VI »

Le tribunal de Chartres a condamné un Marocain de 30 ans en situation irrégulière en France à un an de prison ferme pour violences sur sa compagne et sévices graves sur un animal.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2022 en France

Comme l’année dernière, la fête de l’Aid Al Adha 2022 sera célébrée en plein été, selon les calculs astronomiques.

Maroc : bientôt une centrale photovoltaïque flottante à Sidi Slimane

Le Maroc met en service dans quelques semaines, sa première centrale photovoltaïque flottante à Sidi Slimane. Elle est en cours de réalisation par la société Energy Handle, spécialisée dans le secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique...

De nouveaux vols pour Air Arabia Maroc

La compagnie aérienne Air Arabia Maroc a procédé, lundi, à l’inauguration de nouveaux vols à partir de Casablanca et de Tanger, vers Séville.

Pays-Bas : 2000 kilos de cocaïne saisie, un Marocain arrêté

La police néerlandaise a intercepté 2000 kilos de cocaïne lors d’une intervention dans un hangar à Voorschoten, à Amsterdam, le 8 décembre dernier. Cinq personnes ont été arrêtées, dont un Marocain âgé de 21...

Colère contre Autoroutes du Maroc

En cherchant indirectement à imposer son service “Jawaz”, la Société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) attise la colère des usagers.