Des anciens responsables républicains plaident pour l’annulation de l’accord de Trump sur le Sahara marocain

24 décembre 2020 - 20h00 - Monde - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Des anciens responsables politiques républicains ont dénoncé l’accord de Trump concernant le Sahara. Ils ont exhorté Joe Biden à l’annuler dès son installation au pouvoir.

Jeudi 10 décembre, le gouvernement américain a signé un décret de reconnaissance de la marocanité du Sahara en annonçant que "le plan d’autonomie du Maroc est la seule option réaliste pour parvenir à une solution juste, durable et mutuellement acceptable au différend sur le Sahara occidental".

John Bolton, ancien secrétaire d’État américain et James Baker, ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump ont critiqué cette décision. Dans une tribune publiée vendredi dans le Washington Post, James Baker a qualifié cet accord de "recul stupéfiant par rapport aux principes du droit international et de la diplomatie". Il a dès lors invité le nouveau chef de l’État à "annuler cette action irréfléchie et cynique".

Fin connaisseur du dossier, James Baker, ex-envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, a félicité le président américain Donald Trump pour ses efforts visant à "réarranger l’échiquier au Moyen-Orient" en relançant les relations entre Israël et les pays arabes et musulmans. Il a par ailleurs déploré le fait que "les États-Unis ont imprudemment abandonné leurs principes pour quelque chose qui ne changera rien à la position de la communauté internationale et à la résolution du conflit". "Mélanger les accords d’Abraham avec le conflit du Sahara occidental, qui est clairement et sans équivoque une question d’autodétermination, ne renforcera ni n’élargira les accords", a rappelé M. Baker, relevant que la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur le Sahara ne devrait pas influencer le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc.

Informé de la prochaine vente d’un milliard de dollars de drones et d’armes à guidage de précision au Maroc par le gouvernement américain, le sénateur Jim Inhofe, président républicain de la commission sénatoriale des services armés, a dénoncé les actes "choquants et profondément décevants" de Trump. Le sénateur a promis d’œuvrer pour un retour à la norme.

Sujets associés : États-Unis - Sahara Marocain

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

La reconnaissance de la marocanité du Sahara ne sera pas remise en cause par Joe Biden

La possibilité que l’administration Biden remette en cause la reconnaissance par Donald Trump de la souveraineté du Maroc sur le Sahara est à écarter. Dans une intervention ce...

Sahara : l’Europe invitée à suivre l’exemple des États-Unis

L’homme politique français Jean-Louis Borloo estime que l’Union européenne devrait marcher dans sillage des États-Unis en reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le...

L’OTAN reconnaît également la marocanité du Sahara

Vingt jours après la reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis, l’Organisation Atlantic Nord (OTAN) a adopté la carte intégrale du royaume, qui prend en compte...

Le Maroc redoute une remise en cause de la décision de Trump sur le Sahara par Biden

À quelques jours de l’investiture du nouveau président des États-Unis, le Maroc redoute que la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara soit remise en cause sous...

Nous vous recommandons

États-Unis

Match Maroc - États-Unis : un joueur de Chelsea évoque l’absence de Hakim Ziyech

L’international américain Christian Pulisic qui évolue à Chelsea s’est exprimé sur l’absence de son coéquipier, Hakim Ziyech, dans le groupe du Maroc qui affronte l’équipe US en amical ce mercredi.

Hausse des exportations marocaines d’huile d’olive

Alors que la production d’huile d’olive mondiale est en chute libre pour la troisième année consécutive, le Maroc devrait voir ses exportations doubler.

Sahara : des élus américains appellent Biden à annuler la décision de Trump

Le sénateur républicain James Inhofe, un des défenseurs du Polisario, le sénateur démocrate Patrick Lea, deuxième personnage le plus important de la chambre haute, après la vice-présidente des États-Unis, Kamala Harris et 25 autres sénateurs américains ont...

Covid-19 : le Maroc reçoit un appui important des États-Unis

Le Maroc a reçu samedi 30 octobre un lot de 850 590 doses du vaccin américano-allemand, Pfizer-BioNTech de la part des États-Unis dans le cadre du programme Covax. Sans oublier une aide financière de 2 millions de dollars pour soutenir le royaume dans...

Aux États-Unis, un Marocain réalise son rêve américain

Otmane Benjilany est un Marocain qui s’est installé dans l’Est de l’Iowa, aux États-Unis il y a 15 ans. Il a pu réaliser son rêve, celui de devenir propriétaire d’un restaurant.

Sahara Marocain

Maroc-Algérie : les militaires marocains prêts à la guerre

L’armée marocaine est préparée à faire face à toute attaque éventuelle de l’Algérie. En témoigne la récente visite du ministre israélien de la Défense Benny Gantz au Maroc, selon la presse locale.

Karima Benyaich, ambassadrice du Maroc en Espagne, est retournée à Madrid

L’ambassadrice du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, rappelée à Rabat pour des consultations depuis mai dernier, a finalement rejoint son poste ce dimanche, un jour après le changement de position de l’Espagne sur le...

Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

L’Algérie n’a toujours pas pardonné à l’Espagne le changement de sa position sur la question du Sahara. Elle a pris une nouvelle mesure punitive envers la péninsule ibérique.

Ned Price s’exprime à nouveau sur le Sahara

La question du Sahara marocain préoccupe l’actuel locataire de la Maison blanche. Le porte-parole du département d’État, Ned Price a affirmé que l’administration Biden, tout en se démarquant de celle de son prédécesseur, dit continuer les concertations avec...

Sahara : l’Algérie réaffirme son soutien au Polisario contre le Maroc

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a renouvelé le soutien total de son pays au Polisario et au peuple sahraoui dans le conflit au Sahara contre le Maroc, les assurant de son appui dans la défense de leur « juste cause pour la décolonisation et...