La dette publique du Maroc explose

18 juin 2020 - 18h30 - Economie - Ecrit par : S.A

La dégradation de la situation budgétaire au terme des cinq premiers mois de 2020 a pour conséquence l’augmentation de la dette publique globale. Le ratio de dette sur PIB devrait grimper à 91,7% en 2020 contre 80,5% en 2019.

Un déficit de 25,5 milliards de dirhams a été enregistré lors de l’exécution du budget au terme des cinq premiers mois contre 19,5 milliards un an auparavant en raison du solde positif de 18,1 milliards du nouveau compte d’affectation spéciale pour la gestion de la pandémie du coronavirus.

Les recettes ordinaires ont connu une baisse de 10% impactées particulièrement par le recul des rentrées fiscales, indiquent les éléments d’information présentés par Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib (BAM). Quant aux dépenses globales, elles ont enregistré une hausse de 4%, ce qui traduit essentiellement des hausses de 10,8% de la masse salariale et de 18,3% des charges au titre des autres biens et services tandis que les dépenses d’investissement ont enregistré une baisse de 11,3%.

Le déficit de caisse s’établit à 25,1 milliards de dirhams contre 25,7 milliards une année auparavant. Quant à l’endettement du Trésor, il augmenterait, passant de 65% du PIB à 75,3% en 2020 et à 75,4% en 2021. Sa composante intérieure connaîtrait une progression de 50,9% du PIB en 2019 à 57,7% en 2020, avant de revenir à 56,7% en 2021. La dette extérieure du Trésor, elle, devrait passer de 14% du PIB en 2019 à 17,6% en 2020 et à 18,6% en 2021. En conséquence, le ratio de la dette publique totale devrait s’accentuer passant de 80,5% du PIB en 2019, à 91,7% en 2020, avant de connaître un recul léger (91,1% du PIB en 2021).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Bank Al-Maghrib (BAM) - PIB

Aller plus loin

Standard and Poor’s dégrade la note du Maroc

Le Maroc a perdu des points dans sa note souveraine de l’agence de notation financière Standard and Poor’s. De BBB-, le royaume est passé à BB+.

Ces articles devraient vous intéresser :

Google crée la panique au Maroc en dévaluant le dirham par rapport à l’euro

Certaines plateformes de conversion sur Google ont semblé indiquer mercredi une forte dépréciation du dirham par rapport à l’euro, suscitant une vague de réactions sur les réseaux sociaux. Il n’en est rien, rassure Bank Al-Maghrib qui affirme que la...

Flexibilité du dirham : pas de précipitation pour Bank Al-Maghrib

Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al-Maghrib, conditionne un nouvel élargissement des bandes de fluctuations du dirham à la levée des incertitudes concernant les perspectives économiques mondiales et nationales.

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Hakim Ziyech a marqué les Marocains en 2022, selon un sondage

Un sondage au Maroc devant élire la personnalité ou l’institution de l’année 2022, a dressé une liste dans laquelle on trouve l’international marocain Hakim Ziyech, l’entraîneur de la sélection marocaine de football, Walid Regragui, ainsi que Fouzi...

L’immobilier au Maroc augmente encore au 3e trimestre

L’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) s’est apprécié, en glissement annuel, de 1,3 % au troisième trimestre de 2022. C’est ce que précisent Bank Al-Maghrib (BAM) et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la...

Le dirham chute par rapport à l’euro

Le dirham marocain s’est déprécié de 0,46 % vis-à-vis de l’euro et est resté quasi stable face au dollar américain durant la semaine du 18 au 24 avril 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Le dirham replonge face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 1,89 % face au dollar américain et s’est dépréciée de 1,73 % vis-à-vis de l’euro, au cours de la période allant du 10 au 16 novembre 2022. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib (BAM).

Croissance : le Maroc surpasse l’Algérie et la Tunisie

Après « une douloureuse récession du secteur agricole victime d’une sécheresse historique », le Maroc devrait avoir une croissance économique de 3,2 % cette année, contre +1,3 % l’année dernière, et légèrement au-dessus de la moyenne (3 %) de la région...

Comment s’est comporté le dirham face à l’euro et le dollar ?

Durant la semaine du 18 au 24 mai, la devise marocaine est restée quasi stable face à l’euro et s’est déprécié de 0,68% vis-à-vis du dollar américain, selon les données fournies par Bank al-Maghrib.

Le dirham poursuit sa hausse face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,3 % face à l’euro et est restée quasi stable vis – à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 29 décembre 2022 au 04 janvier 2023. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank...