Electricité : Des projets marocains pour relier les pays méditerranéens

29 avril 2007 - 12h24 - Ecrit par : A.S

Le Maroc a entrepris plusieurs projets dans le sens de développer un réseau de transport d’électricité à même de renforcer la coopération entre les pays méditerranéens.

Des projets d’interconnexion reliant le réseau de transport d’électricité entre les pays arabes, conformément aux résolutions du
sommet arabe d’Alger en 2005, sont actuellement en étude.

Un réseau de transport d’électricité reliant le Maroc à l’Espagne à travers le détroit de Gibraltar existe déjà. Après la réussite de cette première interconnexion, une deuxième interconnexion avec pour fin de doubler la capacité de transit de la première liaison a été entreprise afin de porter la puissance de capacité physique de transit de 700 Mw à 1400 Mw. Elle permet ainsi au Maroc et à l’Espagne de constituer un carrefour énergétique entre les deux rives de la méditerranée et d’offrir l’infrastructure de base nécessaire à l’émergence des marchés régionaux de l’électricité.

Plusieurs projets de liaison électrique interarabe et d’autres reliant les pays arabes et des pays étrangers avaient été mis en place au cours des
dernières années, en plus du projet de réalisation d’un centre de contrôle et de coordination pour l’échange de l’énergie électrique entre les pays du Mashreq et du Maghreb.

Tags : Espagne - Coopération - Energie

Nous vous recommandons

Le Maroc aura une meilleure connectivité avec le câble sous-marin « Medusa »

La câble sous-marin « Medusa », qui reliera l’Europe du Sud depuis le Portugal à l’Afrique du Nord, passera par le Maroc avant d’atteindre l’Égypte.

Blé : le Maroc lance un nouvel appel d’offres

Le Maroc compte importer trois millions de quintaux de blé tendre et un million de quintaux de blé dur. pour sécuriser son stock stratégique de céréales Mercredi, un nouvel appel d’offres, dont l’ouverture des plis est prévue le 17 mai, a été lancé dans ce...

L’Algérie continue de livrer du gaz au Maroc

L’Algérie qui a fermé définitivement le robinet du gaz au Maroc en ne renouvelant pas le gazoduc Maghreb-Europe (GME) dont le contrat est venu à expiration le 31 octobre dernier a livré à travers sa compagnie pétrolière, Sonatrach, du gaz de pétrole liquéfié...

Bruxelles : deux marocaines en finale d’un concours scientifique international

Deux jeunes Bruxelloises d’origine marocaine ont mis au point une application pour aider les étudiants à faire leur choix professionnel. Leur innovation a été retenue à la finale d’un concours international.

Le port de Ceuta ne veut plus dépendre du Maroc

Face à la situation économique du port de Ceuta qui subit les effets de la crise sanitaire avec la fermeture des frontières décidée par le Maroc, empêchant de fait la tenue de l’Opération Marhaba, la section maritime de CCOO a demandé au président des ports...

Panique dans le nord du Maroc après un tremblement de terre

La terre a tremblé vendredi 20 mai en début d’après-midi dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, où une secousse tellurique de magnitude de 5,2 degrés a été enregistrée sur l’échelle de Richter. Ce tremblement de terre a déclenché un vent de panique parmi la...

Le dirham baisse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,15 % face au dollar américain et s’est déprécié de 0,12 % vis-à-vis de l’euro au cours de la période allant du 14 au 18 octobre 2021. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Total Eren investit 10 milliards d’euros au Maroc

Total Eren, filiale dédiée aux énergies renouvelables de Total Energies, a décidé de lancer un mégaprojet d’hydrogène et d’ammoniac verts, à Guelmim-Oued Noun, dont le coût d’investissement s’élève à 100 milliards de dirhams. De quoi faire du Maroc un leader de...

Marrakech attend toujours l’affluence des grands jours

Quelques jours après la reprise des activités, le tourisme semble toujours en convalescence à Marrakech. Le bilan de la réouverture des frontières reste mitigé dans ce secteur en raison notamment des restrictions sanitaires qui perdurent. Toutefois, les...

Maroc : les maux qui minent la gestion des copropriétés

La situation des immeubles en copropriété dans la plupart des villes marocaines serait préoccupante. Les communes ont souvent des difficultés avec des locataires débiteurs insolvables et irresponsables qui mettent à mal le...