Recherche

France : Emmanuel Macron s’invite dans le dossier Mila et prend sa défense

© Copyright : DR

13 février 2020 - 11h40 - Monde

Dans un entretien accordé aux journaux « Le Dauphiné libéré » et ceux du groupe Ebra, parus mercredi en France, le président français Emmanuel Macron réaffirme le droit au blasphème et à critiquer les religions.

« Dans ce débat, on a perdu de vue que Mila est une adolescente », a fait savoir le président Macron, interrogé sur le dossier à polémique de Mila. « On lui doit donc une protection à l’école, dans sa vie quotidienne, dans ses déplacements. L’État a pris ses responsabilités », a-t-il ajouté.

Le président Emmanuel Macron défend ainsi Mila et insiste sur la protection des enfants contre les « nouvelles formes de haine et de harcèlement en ligne », soulignant que « l’ordre républicain n’est pas l’ordre moral. Ce qui est interdit, c’est l’appel à la haine, l’atteinte à la dignité ».

Face aux menaces, le ministre de l’Education nationale, a pris des mesures pour son retour à l’école. Mila est cette fille originaire de l’Isère, qui a dû quitter le lycée de sa localité, après avoir reçu des menaces de mort sur les réseaux sociaux en raison de propos hostiles à l’islam. Le dossier a fait les choux gras de l’actualité à cause de l’intervention des acteurs politiques, principalement d’extrême droite.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact