La France ne veut plus d’imams marocains

20 février 2020 - 10h20 - France - Ecrit par : S.A

La France n’entend plus accueillir sur son sol des "imams détachés", envoyés par l’Algérie, la Turquie et le Maroc. Cette annonce, faite par le président Emmanuel Macron, mardi 18 février, sera effective en 2024.

"Nous travaillons sur la fin des imams détachés en 2024", a déclaré, mercredi 19 février 2020, le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner sur RFI. "J’ai indiqué aux pays étrangers, qui sont les pays d’origine - le Maroc, la Turquie et l’Algérie -, que l’échéance, c’est 2024", a-t-il déclaré, d’autant que ceux qui sont là et qui arrivent, ont un titre de séjour de trois ans.

Christophe Castaner précisera que le nombre de psalmodieurs reçus chaque année durant le ramadan, sera revu à la baisse dès le prochain ramadan au mois d’avril. La déclaration du ministre de l’Intérieur intervient au lendemain de l’annonce faite par le président Emmanuel Macron sur le sujet.

Mardi, le président Emmanuel Macron a annoncé, dans un discours contre le "séparatisme islamiste" à Mulhouse, la fin progressive en France du dispositif des imams détachés (environ 300 imams) qui exercent en France et sont rémunérés par des pays étrangers. Selon l’AFP, il a aussi annoncé un contrôle renforcé des financements étrangers des lieux de culte, pour pouvoir bloquer des projets suspects. "Nous devons savoir d’où vient l’argent, qui le touche et pour quoi faire", a insisté le président de la République française.

Emmanuel Macron entend également mettre fin aux enseignements en langues et cultures (ELCO), dès la prochaine rentrée scolaire. Il s’agit de cours dispensés par des enseignants envoyés par d’autres pays (Algérie, Croatie, Espagne, Italie, Maroc, Portugal, Serbie, Tunisie et Turquie), sans contrôle de l’éducation nationale. En tout, 80 000 élèves en sont bénéficiaires.

"On ne peut pas enseigner des choses qui ne sont manifestement pas compatibles ou avec les lois de la République ou avec l’histoire telle que nous la voyons", a soutenu le président français.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Algérie - Turquie - Islam

Aller plus loin

La France ferme des mosquées

Les contrôles menés, depuis fin 2018, dans 140 établissements en Seine-Saint-Denis, ont conduit à la fermeture de 15 d’entre eux. C’est l’essentiel à retenir du point fait,...

Expulsion d’un imam de la France le jour de l’Aïd

L’ex-imam de la mosquée de Saint-Chamond Ahamada Mmadi et sa famille ont été expulsés de la France lundi 2 mai, jour de célébration de l’Aid El-Fitr. Il est reproché au...

Les renseignements français surveillent les imams marocains

Une brigade spéciale créée au sein des services de renseignement français mène une enquête sur la vie de 200 imams, encadrants religieux et enseignants marocains envoyés en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Ramadan 2024 au Maroc : voici le montant de la Zakat

Le Conseil supérieur des Oulémas a fixé, il y a quelques jours, le montant minimum de la Zakat Al Fitr au titre de l’année 2024/1445.

« Tu mourras dans la douleur » : des féministes marocaines menacées de mort

Au Maroc, plusieurs féministes, dont des journalistes et des artistes, font l’objet d’intimidations et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, après avoir appelé à plus d’égalité entre l’homme et la femme dans le cadre de la réforme du Code de la...

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Chaâbane débute mercredi, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1444 de l’hégire correspond au mercredi 22 février 2023, a annoncé hier le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Maroc : les salaires des imams vont augmenter

Les imams au Maroc verront leur allocation augmenter de façon progressive pendant les quatre prochaines années. Le roi Mohammed VI en a donné l’instruction, selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Le ramadan débutera jeudi en France

Le ramadan débutera officiellement le jeudi 23 mars en France, annonce le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz.

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.