Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

29 mars 2024 - 20h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.

L’initiative du défi « Al Karni » (le carnet de dettes chez l’épicier) est à sa troisième édition, avec pour objectif : régler les dettes des familles pauvres ou nécessiteuses auprès des épiceries ou des magasins, a déclaré à l’Agence Anadolu Chaimaa Semdani, l’une des auteurs de l’initiative. Selon ses explications, l’initiative a été lancée sur les réseaux sociaux, et a connu la participation de certains influenceurs, artistes et personnalités. L’intérêt qu’elle a suscité a permis d’atteindre trois objectifs : ouvrir la porte aux bienfaiteurs et aux bénévoles, aider les familles dans le besoin, et alléger le fardeau des dettes qui pèsent sur les petits commerces.

À lire :Ramadan, mois de ... gaspillage

Il s’agit d’une « belle initiative », salue Abdelkarim Al Ghazi, un commerçant marocain. Le fait que des citoyens paient les dettes des familles à faible revenu est « une belle initiative, surtout qu’ils paient un vieux prêt ou des prêts que le débiteur n’a pas pu rembourser », se réjouit-il. La solidarité est en marche à travers cette initiative. « Allah récompensera ces bienfaiteurs […] Beaucoup de personnes à revenu limité ne peuvent pas rembourser leurs dettes, ce qui fait que des bénévoles le font, ce qui montre les valeurs de solidarité des Marocains », a-t-il ajouté.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ramadan 2024 - Associatif - Islam - Religion

Aller plus loin

Ramadan : « Pourquoi tu ne jeûnes pas ? » : les non-jeûneurs face aux critiques

Le mois de ramadan a débuté lundi 11 mars en Belgique, un pays qui compte 600 000 musulmans. Mais ceux qui font l’option de ne pas jeûner subissent souvent une forte pression.

Ramadan et réseaux sociaux : les photos d’iftar divisent

Pendant le mois sacré de Ramadan, de nombreux influenceurs marocains publient quotidiennement sur les réseaux sociaux des photos de tables garnies de mets et de boissons pour la...

« Une solidarité rarement vue » : témoignage d’un sauveteur français au Maroc

Une équipe de cinq sauveteurs du Groupe de secours catastrophe français (GSCF), est arrivée mardi au Maroc, frappé par un séisme dévastateur le 8 septembre, pour soigner et...

Ramadan, mois de ... gaspillage

À l’instar de plusieurs villes marocaines, Agadir fait face au gaspillage alimentaire pendant le ramadan. Un phénomène qui se produit chaque année.

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Aïd al-Fitr au Maroc : jour de congé supplémentaire

Le gouvernement marocain a pris une mesure exceptionnelle en décidant d’accorder un jour de congé supplémentaire aux fonctionnaires de l’État à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Fitr, qui devrait avoir lieu au Maroc le samedi 22 avril prochain.

Maroc : la question des dattes algériennes arrive au parlement

Le groupe Haraki à la Chambre des Représentants a interpellé le ministre de l’Agriculture, Mohamed Sidiki, sur les dattes notamment d’origine algérienne qui ont inondé le marché marocain avant le début du mois de ramadan.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024 au Maroc

Quelques jours après la célébration de l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, les musulmans sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Aid Al Fitr au Maroc : vendredi ou samedi ?

Même si les calculs astronomiques tendent à définir la date de l’ Aïd Al fitr samedi 22 avril 2023 au Maroc, l’observation de la lune reste pour l’instant l’option privilégiée par les autorités religieuses marocaines.

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 11 mars dernier, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé samedi la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne à l’occasion de l’entame de la dernière...