Recherche

Enquête ouverte à Paris suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

© Copyright : DR

20 juillet 2021 - 13h40 - Monde - Par: S.A

Espionné par le Maroc à l’aide du logiciel israélien Pegasus, Mediapart a porté plainte lundi dernier. Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête sur l’espionnage de journalistes français.

Dans un communiqué, le parquet de Paris fait savoir qu’une enquête a été ouverte suite à la plainte déposée par Mediapart pour espionnage des téléphones de deux de ses journalistes par un service de renseignement marocain, à l’aide du logiciel israélien Pegasus, rapporte Le Monde. « Les numéros des téléphones portables de Lénaïg Bredoux et d’Edwy Plenel (cofondateur du site) figurent parmi les dix mille que les services secrets du Maroc ont ciblés en utilisant le logiciel espion fourni par la société israélienne NSO », confirmait le site dans un article publié lundi dernier.

À lire : Des médias français portent plainte suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Cette plainte fait suite à l’enquête de Forbidden Stories et de ses partenaires, publiée dans plusieurs médias dont Le Monde, The Guardian et The Washington Post. Selon ses conclusions, les services de renseignement marocains ont ciblé des journalistes français du journal Le Monde, de France Télévisions, de France 24, de Mediapart, du Canard enchaîné, en vue d’une possible infection de leur téléphone par le puissant logiciel espion Pegasus.

Forbidden Stories et Amnesty international ont obtenu 50 000 numéros dont 10 000 ciblés par le Maroc en vue d’une surveillance potentielle dans le cadre de l’enquête. Au moins 180 numéros de journalistes, 600 hommes et femmes politiques, 85 militants des droits humains, ou encore 65 chefs d’entreprise, détaillent les 17 rédactions ont participé à l’investigation.

Mots clés: Enquête , Israël , Espionnage , Plainte , Paris

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact