Espionnage : le Maroc dément et menace

21 juillet 2021 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Depuis quelques jours, le Maroc se retrouve au cœur d’une campagne médiatique concernant une affaire d’infiltration des appareils téléphoniques de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères à travers un logiciel informatique. Le gouvernement dénonce et condamne une campagne médiatique mensongère, massive et malveillante.

Dans un communiqué, le Gouvernement marocain rejette catégoriquement ce qu’il appelle des allégations mensongères et infondées, et met au défi leurs colporteurs dont Amnesty International et le consortium « forbidden stories », ainsi que leurs soutiens et protégés de fournir la moindre preuve tangible et matérielle, en appui à leurs récits surréalistes.

À lire : Affaire Pegasus : Reporters sans frontières veut engager une action en justice contre le Maroc

Pour les autorités marocaines, ces accusations montrent que le Maroc est à nouveau la cible d’attaques haineuses orchestrées par certains ennemis du Royaume, qui, tapis dans l’ombre, mènent des actions pour nuire à la réputation du pays.

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Gouvernement indique que le Maroc, qui a connu ces dernières années de grandes réalisations dans de nombreux domaines, entend consolider son émergence économique et son développement social. C’est pourquoi il a opté pour une démarche judiciaire, aussi bien au Maroc qu’à l’international contre toute partie reprenant à son compte ces allégations fallacieuses, conclut le communiqué du Gouvernement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Amnesty international (AI) - Gouvernement marocain - Plainte

Aller plus loin

Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

Le Maroc aurait espionné de nombreux responsables algériens, dont Saïd Bouteflika, frère de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika, à l’aide du logiciel israélien...

Enquête ouverte à Paris suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Espionné par le Maroc à l’aide du logiciel israélien Pegasus, Mediapart a porté plainte lundi dernier. Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête sur l’espionnage de...

Affaire Pegasus : le Maroc rejette les accusations d’espionnage de journalistes

L’information selon laquelle un service de sécurité marocain aurait utilisé un logiciel-espion mis au point par une société israélienne pour viser une trentaine de journalistes...

Affaire Pegasus : Reporters sans frontières veut engager une action en justice contre le Maroc

Reporters sans frontières (RSF), qui considère le Groupe israélien NSO, concepteur du logiciel d’espionnage Pegasus, comme un « prédateur numérique », entend agir en justice...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une aide versée aux familles

Comme annoncé, l’aide prévue pour les familles marocaines dans le besoin sera versée par le gouvernement. Celle-ci devrait intervenir sous peu. Quel montant ? quand est-ce qu’elle sera versée ?

Augmentations de salaires au Maroc : deux milliards de dirhams en jeu

​Les négociations entre le gouvernement et les syndicats sur les augmentations de salaires et la révision du régime de l’impôt sur le revenu (IR) trébuchent encore. Entre la demande des partenaires sociaux et l’offre de l’exécutif, il y a 2 milliards...

Aïd El Fitr 2024 : une bonne surprise pour les fonctionnaires marocains ?

La ministre déléguée chargée de la réforme de l’administration et de la transition numérique, Ghita Mezzour, propose au gouvernement de décréter un congé exceptionnel de trois jours au lieu de deux à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr 2024.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : des villageois lancent un appel au roi Mohammed VI

Les habitants d’un village touché par le puissant et dévastateur tremblement de terre, sont en colère contre le gouvernement à cause de l’aide d’urgence qu’ils affirment ne pas avoir encore reçu. Ils appellent le roi Mohammed VI au secours.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Maroc : très bonne nouvelle pour les salariés

En application de l’accord signé le 30 avril 2022 entre le gouvernement et les syndicats, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) va augmenter de 5 % dès le 1ᵉʳ septembre dans les secteurs de l’industrie, du commerce, de l’agriculture et...

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Maroc : le gouvernement et les syndicats divisés sur la hausse des salaires

Fin de la lune de miel entre le gouvernement et les centrales syndicales. Si la première phase des négociations s’est déroulée dans une ambiance détendue, des discordes sont apparues au cours du deuxième round sur certaines questions essentielles comme...

Aïd Al-Adha : le Maroc va importer un million de têtes de bétail

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le gouvernement s’active pour satisfaire les besoins de la population. En tout, un million de têtes sera bientôt importé.