Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

19 juillet 2021 - 13h20 - Ecrit par : S.A

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses partenaires, dont Amnesty International.

En tout, 10 000 numéros, essentiellement marocains, algériens et français ciblés. Selon les conclusions de l’enquête, les services de renseignement marocains ont ciblé des journalistes français du journal Le Monde, de France Télévisions, de France 24, en vue d’une possible infection de leur téléphone par le puissant logiciel espion Pegasus, rapporte France info. Une information confirmée par le Security Lab d’Amnesty International, partenaire technique du consortium formé par Forbidden Stories. Selon l’organisation, des téléphones ont été infectés et des Français espionnés.

À lire : Un logiciel israélien pour espionner un journaliste marocain

En témoignent les analyses des Iphone des cinq journalistes ou patrons de médias français. Il s’agit de l’ancienne chroniqueuse judiciaire du Canard enchaîné, Dominique Simonnot, devenue depuis contrôleuse générale des lieux de privation de libertés ; du directeur de la radio TSF Jazz, Bruno Delport, qui mène depuis trois ans des actions humanitaires au Maroc en faveur notamment des prostituées ; de la journaliste de Mediapart, Lenaïg Bredoux, qui traite les questions de violences sexuelles et qui a aussi, il y a quelques années, enquêté sur le patron des services secrets marocains ; du co-fondateur du journal Mediapart, Edwy Plenel et d’une journaliste du Monde qui a souhaité ne pas être citée.

Le numéro de Rosa Moussaoui, grand reporter à L’Humanité, qui a enquêté sur le cas d’Omar Radi – journaliste marocain poursuivi pour «  viol  » et « atteinte à la sécurité intérieure de l’État », avec « financement de l’étranger » – a lui aussi été ciblé pour une infection par Pegasus. « C’est une forme d’intrusion dans le travail d’un journaliste d’une violence inouïe. C’est comme si j’avais été cambriolée, c’est une violation de l’intime », dénonce la journaliste. « À chacun de mes reportages au Maroc, je subis une surveillance étroite, physique, visible mais ce n’est pas la même chose quand on les voit. Là, cette invisibilité m’effraie », poursuit-elle.

À lire : Le Maroc aurait utilisé un logiciel espion israélien pour espionner des militants

Au Maroc, l’enquête révèle que les numéros de dizaines de journalistes et de militants des droits de l’Homme ont été sélectionnés pour un éventuel ciblage par Pegasus, un logiciel conçu pour lutter contre le crime et le terrorisme. Parmi eux, le numéro d’Omar Brouksy, ancien correspondant de l’AFP. « Je ne dirais même pas que je suis choqué, car dans un régime autoritaire, de telles pratiques ne sont pas étonnantes. En revanche, ça m’attriste pour le journalisme. Dans un pays comme le Maroc, la liberté, l’indépendance se payent au prix fort. Quand on veut bien faire ce métier, on est conscient qu’on doit payer ce prix de manière quasi quotidienne », réagit l’auteur de plusieurs livres sur la monarchie, interdits au Maroc.

Tags : France - Algérie - Enquête - Amnesty international (AI) - Espionnage - Omar Radi

Aller plus loin

Espionnage : un élu français demande « des explications » au Maroc

Le Maroc aurait utilisé le logiciel israélien Pegasus pour espionner le député François de Rugy, lorsqu’il était ministre de la Transition écologique (2018-2019). L’élu exige des...

Réaction de l’Algérie suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

L’Algérie, un des pays victimes du logiciel israélien Pegasus, a réagi aux accusations d’espionnage contre le Maroc. Le voisin de l’Est condamne « vigoureusement cette inadmissible...

Pegasus : le Maroc porte plainte à Paris

Le Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation à Paris contre Amnesty International et Forbidden Stories à l’origine des accusations d’espionnage contre le...

Pegasus : ouverture d’une enquête au Maroc suite aux accusations d’espionnage

Les accusations d’espionnage contre le Maroc donnent lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire sur de fausses allégations contenues dans des articles publiés par des journaux...

Nous vous recommandons

Un groupe marocain va investir 3,3 milliards de dollars au Niger

Le groupe marocain Ymmy Finance Holding en partenariat avec les autorités nigériennes veut construire une «  smart city  », cité intelligente dans la capitale pour un montant, affirme-t-on, de 3,3 milliards de...

Exercice militaire conjoint entre le Maroc et l’Algérie

Quelques mois après la rupture de leurs relations diplomatiques, le Maroc et l’Algérie participeront à l’exercice international Phoenix Express 2022 qui se déroulera, pour la deuxième année consécutive, en Tunisie du 21 mai au 4...

Les prix des loyers des appartements meublés flambent à Agadir

Les prix des loyers des appartements meublés ont flambé à Agadir à cause de la ruée des fêtards, et ce, après l’interdiction d’organiser des festivités de fin d’année dans les hôtels et les établissements...

Le Front Polisario menace à nouveau le Maroc

Le chef politique du Front Polisario et membre de son bureau permanent, Jatri Adduh, a déclaré samedi qu’il continuera la guerre contre le Maroc tant que le l’ONU ne prendra pas ses responsabilités pour conduire à terme à une solution au conflit au...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Une femme « probablement voilée » assassinée à Nantes

Une femme de 47 ans “probablement voilée” a été agressée dimanche matin à Nantes. La victime a succombé à ses blessures, le suspect est en fuite, tandis qu’une enquête a été ouverte.

Marrakech : le Bitcoin fait de nouvelles victimes

Malgré les mises en garde des autorités, plusieurs Marocains, dont des hommes d’affaires, se sont fait piéger en se faisant escroquer environ 30 millions de dirhams via des Bitcoins.

Zakaria Moumni obtient l’asile politique au Canada

L’ancien champion marocain de kickboxing, Zakaria Moumni, qui avait demandé l’asile politique au Canada, après avoir quitté la France, vient d’obtenir gain de cause. Le 26 mai dernier, le pays lui a accordé le statut de réfugié...

Ryanair annule des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Ryanair a décidé de suspendre cet été 19 lignes à Lisbonne, dont deux vers la France et deux vers le Maroc. À l’origine de cette décision, le refus du gouvernement portugais de distribuer les créneaux de vols “bloqués” par TAP Air...

Royal Air Maroc lance 11 nouvelles lignes vers l’Europe

Royal air Maroc (RAM) a annoncé jeudi le lancement de 11 nouvelles liaisons à l’intérieur du royaume et vers les grandes villes d’Europe afin de faire face à la forte demande de cet été. En tout, 1 400 vols supplémentaires ont été...