Des médias français portent plainte suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

19 juillet 2021 - 21h20 - France - Ecrit par : S.A

Mediapart et le Canard enchaîné ont décidé de porter plainte après que l’enquête du consortium international créé par Forbidden Stories a révélé que des journalistes et militants du monde entier ont été espionnés par le Maroc. Ceci, à laide du logiciel israélien Pegasus, conçu pour lutter contre le crime et le terrorisme.

Dans un article publié ce lundi, Mediapart a confirmé que « les numéros des téléphones portables de Lénaïg Bredoux et d’Edwy Plenel (cofondateur du site) figurent parmi les dix mille que les services secrets du Maroc ont ciblé en utilisant le logiciel espion fourni par la société israélienne NSO ». Le site d’information en ligne précisera que « pendant plusieurs mois, l’appareil répressif du royaume a ainsi violé l’intimité privée de deux journalistes, porté atteinte au métier d’informer et à la liberté de la presse, volé et exploité des données personnelles et professionnelles ».

À lire : Réaction du Maroc suite aux nouvelles accusations d’espionnage

Le média en ligne affirme avoir porté plainte suite à la publication de ces révélations dans plusieurs médias dont Le Monde, le Guardian et le Washington Post. « L’espionnage de mon téléphone et de celui de ma consœur @LenaBred mène directement aux services marocains, dans le cadre de la répression du journalisme indépendant et du mouvement social », a réagi Edwy Plenel sur Twitter.

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

« Au-delà des suites judiciaires, il va sans dire que cette atteinte aux libertés fondamentales, menée par une puissance étrangère à l’encontre d’un journal indépendant, exige une ferme réaction des autorités françaises qui aille au-delà d’une condamnation de principe. Nous l’attendons », ajoute le média.

Des journalistes de l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné ont été, eux aussi, mis sous surveillance. « Nous allons porter plainte contre X avec constitution de partie civile », a précisé à l’AFP Michel Gaillard, qui préside la société d’édition du journal.

Sujets associés : France - Terrorisme - Enquête - Criminalité - Espionnage - Plainte

Aller plus loin

Affaire Pegasus : Reporters sans frontières veut engager une action en justice contre le Maroc

Reporters sans frontières (RSF), qui considère le Groupe israélien NSO, concepteur du logiciel d’espionnage Pegasus, comme un « prédateur numérique », entend agir en justice...

Pegasus : « Le numéro du roi Mohammed VI n’a jamais été ciblé »

Shalev Hulio, PDG de la société israélienne NSO, assure que les numéros du roi Mohammed VI, du président Emmanuel Macron et du directeur général de l’Organisation mondiale de la...

Pegasus : nouvelle plainte du Maroc à Paris

Le Maroc a décidé de porter plainte pour diffamation à Paris contre le journal français « L’humanité », l’un des 17 partenaires du consortium formé par Forbidden Stories, qui...

Enquête ouverte à Paris suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

Espionné par le Maroc à l’aide du logiciel israélien Pegasus, Mediapart a porté plainte lundi dernier. Le parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête sur l’espionnage de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le Maroc renforce son dispositif légal de lutte contre le terrorisme

Afin de lutter efficacement contre le terrorisme, le Maroc a décidé de renforcer son dispositif national en se dotant d’un centre national de traitement des informations relatives aux passagers et aux vols aériens.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...