Des médias français portent plainte suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

19 juillet 2021 - 21h20 - Ecrit par : S.A

Mediapart et le Canard enchaîné ont décidé de porter plainte après que l’enquête du consortium international créé par Forbidden Stories a révélé que des journalistes et militants du monde entier ont été espionnés par le Maroc. Ceci, à laide du logiciel israélien Pegasus, conçu pour lutter contre le crime et le terrorisme.

Dans un article publié ce lundi, Mediapart a confirmé que « les numéros des téléphones portables de Lénaïg Bredoux et d’Edwy Plenel (cofondateur du site) figurent parmi les dix mille que les services secrets du Maroc ont ciblé en utilisant le logiciel espion fourni par la société israélienne NSO ». Le site d’information en ligne précisera que « pendant plusieurs mois, l’appareil répressif du royaume a ainsi violé l’intimité privée de deux journalistes, porté atteinte au métier d’informer et à la liberté de la presse, volé et exploité des données personnelles et professionnelles ».

À lire : Réaction du Maroc suite aux nouvelles accusations d’espionnage

Le média en ligne affirme avoir porté plainte suite à la publication de ces révélations dans plusieurs médias dont Le Monde, le Guardian et le Washington Post. « L’espionnage de mon téléphone et de celui de ma consœur @LenaBred mène directement aux services marocains, dans le cadre de la répression du journalisme indépendant et du mouvement social », a réagi Edwy Plenel sur Twitter.

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

« Au-delà des suites judiciaires, il va sans dire que cette atteinte aux libertés fondamentales, menée par une puissance étrangère à l’encontre d’un journal indépendant, exige une ferme réaction des autorités françaises qui aille au-delà d’une condamnation de principe. Nous l’attendons », ajoute le média.

Des journalistes de l’hebdomadaire satirique Le Canard Enchaîné ont été, eux aussi, mis sous surveillance. « Nous allons porter plainte contre X avec constitution de partie civile », a précisé à l’AFP Michel Gaillard, qui préside la société d’édition du journal.

Tags : France - Terrorisme - Enquête - Criminalité - Espionnage - Plainte

Aller plus loin

Affaire Pegasus : la France va examiner les plaintes déposées par le Maroc

La justice française a décidé de donner suite aux plaintes pour diffamation, déposées par le Maroc contre notamment Forbidden Stories, Le Monde, Radio France, Mediapart et Amnesty...

Espionnage : un élu français demande « des explications » au Maroc

Le Maroc aurait utilisé le logiciel israélien Pegasus pour espionner le député François de Rugy, lorsqu’il était ministre de la Transition écologique (2018-2019). L’élu exige des...

Affaire Pegasus : le Maroc rejette les accusations d’espionnage de journalistes

L’information selon laquelle un service de sécurité marocain aurait utilisé un logiciel-espion mis au point par une société israélienne pour viser une trentaine de journalistes est...

Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses...

Nous vous recommandons

La Suède ouvre ses portes aux Marocains

La Suède autorise les voyageurs marocains vaccinés contre le coronavirus et d’autres nationalités comme Israël et Albanie à entrer sur son territoire à partir de ce lundi 27 septembre 2021.

Réaction des États-Unis sur la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara

Les États-Unis ont réagi à la nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara. Madrid « considère l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend...

Une banale discussion sur Facebook finit en homicide

Des messages provocants, des insultes et des menaces échangés par deux amis sur les réseaux sociaux, et la situation s’envenime. À Chefchaouen, personne ne pouvait imaginer qu’une simple dispute virtuelle pouvait dégénérer et mener à une...

Voici le plan de Sebta et Melilla pour ne plus dépendre du Maroc

Le gouvernement espagnol prévoit de mettre en œuvre en urgence un plan stratégique pour lutter contre le «  blocus économique du Maroc  » sur Ceuta et Melilla.

Saisie d’armes et de drogue à Nador

Les éléments de la brigade de la police judiciaire de Nador ont interpellé sept individus soupçonnés d’appartenir à un réseau criminel impliqué dans des affaires de trafic international de drogue et de...

Réouverture des frontières marocaines : décision imminente

La décision d’ouvrir ou non les frontières marocaines sera prise dans les prochains jours, vient d’affirmer le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

France : une Marocaine sans ressources vit dans un hôtel 5 étoiles

Malika, une Marocaine de 65 ans résidant en France, figure parmi les 59 femmes bénéficiaires de l’opération de solidarité du groupe immobilier Assembly.

Le dirham chute face à l’euro et au dollar

La devise marocaine s’est dépréciée de 2,1 % face à l’euro et de 3,26 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 3 au 9 mars 2022. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Le Maroc ne demandera pas non plus de PCR à la sortie du territoire

Le Maroc a annulé, mardi 17 mai, l’obligation du test PCR pour entrer sur son territoire. Il n’exige pas non plus de PCR pour le quitter.

Justice : l’ancien maire de Nador condamné à 4 ans de prison ferme

Le tribunal de Fès a condamné, mardi, l’ancien député-maire de Nador, Slimane Houliche, à 4 ans de prison ferme pour dilapidation de deniers publics, corruption et trafic d’influence.