Une enquête ouverte en Algérie suite aux accusations d’espionnage contre le Maroc

23 juillet 2021 - 12h40 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie a décidé d’ouvrir une enquête après que le consortium international créé par Forbidden Stories a révélé que le Maroc a piraté plus de 6 000 numéros de téléphone algériens, à l’aide du logiciel israélien Pegasus.

Selon l’enquête menée par Forbidden Stories et ses partenaires dont le journal Le Monde, plus de 6000 numéros algériens auraient été piratés par le client marocain de la société israélienne NSO Group et utilisateur du spyware Pegasus. Des téléphones appartenant à des responsables politiques, des journalistes, des diplomates, des hauts fonctionnaires, des activistes voire des militaires. Parmi eux, le téléphone de Saïd Bouteflika, frère du président déchu. Un communiqué du parquet d’Alger indique qu’il s’agit d’«  informations divulguées à travers des organes de presse nationaux et internationaux, ainsi que des rapports émanant de certaines chancelleries, faisant état de l’existence d’un système d’intelligence informatique d’écoute et d’espionnage ayant visé les intérêts de l’Algérie, mais aussi des citoyens et des personnalités algériennes ».

À lire : Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire suite à la publication de ces révélations. Les services de police judiciaire « spécialisée en matière de répression d’infractions liées à la cybercriminalité et aux technologies de l’information » sont chargés de mener cette enquête. Il s’agira pour eux de déterminer si ces informations sont vérifiées, puis de rechercher les personnes responsables de collecte « de renseignements, objets et documents au profit d’une puissance étrangère aux fins de nuire à la défense nationale et constitueraient également des infractions d’accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données et d’atteintes aux secrets des communications », a précisé le parquet.

Sujets associés : Algérie - Israël - Enquête - Espionnage

Aller plus loin

Le Maroc accusé d’avoir espionné des journalistes marocains, algériens et français

Le Maroc a utilisé le logiciel Pegasus pour espionner des journalistes marocains, algériens et français. C’est ce que révèle une enquête menée par le Forbidden Stories et ses...

Ce que reproche l’Algérie au Maroc

Visiblement, l’Algérie n’affiche aucune volonté de pacifier ses relations avec le Maroc. Elle vient à nouveau de charger son voisin de l’Ouest.

Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

Le Maroc aurait espionné de nombreux responsables algériens, dont Saïd Bouteflika, frère de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika, à l’aide du logiciel israélien...

Ces articles devraient vous intéresser :