Recherche

Le corps d’un Marocain décédé en mer, enterré à Melilla

© Copyright : DR

20 septembre 2021 - 15h20 - Société - Par: A.P

Le Marocain Abdelfattah Charkaoui est mort le 10 août dernier alors qu’il tentait de rejoindre Melilla à la nage. Son corps a été enterré dans la ville autonome, après que sa famille a demandé en vain un couloir humanitaire aux autorités marocaines pour le rapatrier à Nador.

Le jeune Marocain, décédé en mer en août dernier, a finalement été enterré au cimetière Sidi Ouriach à Melilla. Sa famille restée au Maroc lui a rendu un dernier hommage de l’autre côté de la frontière, rapporte El Faro de Melilla. Les autorités marocaines n’ont pas accédé à la requête de la famille de Charkaoui d’ouvrir la frontière pour rapatrier le corps à Nador afin de l’enterrer dignement.

À lire : Melilla : l’AMDH demande un couloir humanitaire pour rapatrier le corps d’un Marocain

Pour l’Association marocaine des droits de l’homme (AMDH), qui a assisté la famille pendant ces moments difficiles, celle-ci n’avait pas d’autre choix que d’enterrer Abdelfattah à Melilla, après le refus du gouvernement marocain d’autoriser un couloir humanitaire. Avec le concours de l’Association musulmane de Melilla, le jeune homme a été enterré dignement, se console l’AMDH qui déplore le fait que « les autorités ne tiennent pas compte de la dignité et des droits de cette famille, même en cas de décès ».

À lire : Un migrant marocain mort par noyade, enterré à Gibraltar

Abdelfattah Charkaoui a perdu la vie en mer le 10 août dernier alors qu’il tentait d’atteindre Melilla à la nage. « Les drames qui suivent la fermeture de la frontière se poursuivent », note l’AMDH qui avait saisi par courrier en date du 24 août, le ministère de l’Intérieur pour solliciter un couloir humanitaire afin de rapatrier le corps de Charkaoui à Nador. Mais la demande n’a pas été acceptée.

Mots clés: Décès , Melilla , Immigration clandestine

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact