Maroc : le ministère de l’Industrie s’est fait arnaquer

17 juillet 2021 - 19h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La police judiciaire de Rabat a arrêté un entrepreneur, par ailleurs président d’une instance de lutte contre la corruption et d’une association de petites entreprises, soupçonné d’avoir arnaqué une banque et un ministère. Le suspect fait l’objet d’une vingtaine de plaintes pour escroquerie et faux et usage de faux.

L’arrestation de l’entrepreneur fait suite au dépôt de plusieurs plaintes pour escroqueries, faux et usage de faux. Cet homme qui préside une instance de lutte contre la corruption et une association de petites entreprises est soupçonné d’avoir arnaqué plusieurs personnes physiques et morales en falsifiant plusieurs documents administratifs et judiciaires portant notamment les signatures d’avocats et d’huissiers de justice. Parmi ses victimes, une banque et le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie numérique.

À lire : France : arrêtés pour une vaste escroquerie via une plateforme phoning installée au Maroc

L’entreprise de l’entrepreneur avait émis une caution bancaire. Par la suite, le mis en cause avait falsifié l’attestation de cette caution destinée à sécuriser le marché octroyé par le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie numérique, rapporte Al Akhbar. La banque a validé cette caution en se basant sur les avoirs que l’entrepreneur avait sur son compte. Alors que cette caution devait être maintenue jusqu’à la fin des travaux, objet du marché, le mis en cause a présenté à la banque une attestation falsifiée indiquant que sa mission était accomplie et qu’il n’avait plus d’engagement pour libérer sa caution.

À lire : Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

La banque n’a découvert le pot aux roses après le retrait. Dans une notification de la banque du Maroc, il lui a été signifié que le trésorier du ministère lui avait demandé de débloquer la somme de 102 507.60 dirhams pour assurer la garantie définitive des 94 476.00 dirhams. La banque contacte le ministère, puis se rend compte de la supercherie.

Le mis en cause est actuellement détenu à la prison Al Arjate de Salé. Un juge d’instruction près la cour d’appel de Rabat est en charge du dossier. L’instruction démarre lundi 19 juillet.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Banques - Salé - Arnaque - Escroquerie - Plainte

Aller plus loin

Un Marocain poursuivi pour escroquerie aggravée à Rennes

Gérant d’une société de transport de Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), un Marocain de 39 ans est soupçonné d’avoir employé 42 personnes en situation irrégulière et de fraudes...

Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

Le service de police judiciaire de Rabat a diligenté, jeudi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à...

Maroc : un président de club suspendu à vie pour chantage et escroquerie contre des joueuses

Le football féminin au Maroc est en plein tourment avec des affaires de chantage, de trucage de matchs et de brimades. La Commission d’éthique de la Fédération royale marocaine...

France : arrêtés pour une vaste escroquerie via une plateforme phoning installée au Maroc

Les gendarmes des Vosges ont réussi à interpeller six individus qui seraient impliqués dans une vaste escroquerie et abus de faiblesse via une plateforme phoning installée au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

Les agences bancaires marocaines en voie de disparition

Bank al-Maghrib a annoncé la diminution du nombre total des agences bancaires sur le territoire du royaume, passant de 5 914 en 2022 à 5 811 en 2023.

Maroc : les nouveaux billets et pièces de monnaie dévoilés

Les nouveaux billets de banque et pièces de monnaie émis par Bank Al-Maghrib (BAM) sont entrés en circulation ce vendredi 24 novembre 2023.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Maroc : panne générale du paiement par carte bancaire

Mercredi dans la soirée, les paiements par cartes bancaires marocaines sur internet ont connu d’importantes perturbations. Cette défaillance serait due à une panne informatique du Switch national.

Société Générale Maroc officiellement racheté

La Société Générale a annoncé vendredi 12 avril la cession de ses filiales marocaines, Société Générale Marocaine de Banques (SGMB) et La Marocaine Vie, au groupe Saham pour un montant total de 745 millions d’euros. Cette opération s’inscrit dans le...

Le nouveau régime des dotations touristiques porte préjudice aux Marocains voyageant à l’étranger

Alors que l’Office des Changes assure avoir entrepris une réforme pour simplifier le régime des dotations touristiques pour tous les intervenants, y compris les banques, il a été constaté que le nouveau régime porte préjudice à de nombreux Marocains...

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...

La Société générale se sépare de sa filiale marocaine

Les négociations sont très avancées pour le rachat par le groupe Saham Finances, fondé et dirigé par l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce, Moulay Hafid Elalamy (MHE) d’une grande partie de la société générale du Maroc.