Un policier arrêté pour fraude et escroquerie à Rabat

28 mai 2021 - 16h20 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le service de police judiciaire de Rabat a diligenté, jeudi soir, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent pour déterminer les actes criminels attribués à un inspecteur de police, objet d’une plainte pour fraude et escroquerie au titre de séjour.

C’est une affaire de renouvellement de carte de séjour nous indique le communiqué de la DGSN. La plainte déposée au service de la police préfectorale de Rabat, informe que cet inspecteur de police opérant dans le district Souissi-Takadoum est accusé par une ressortissante d’un pays subsaharien. Cette dernière affirme que le fonctionnaire de police avait proposé de jouer l’intermédiaire pour qu’elle puisse renouveler son document en contrepartie d’une somme d’argent.

La même source informe qu’une perquisition effectuée au domicile du mis en cause a permis de saisir la carte de séjour de la plaignante, six cartes d’identité au nom d’autrui et des publications de documents administratifs portant le cachet du service de police dans lequel l’intéressé travaille. Une enquête est menée pour déterminer les circonstances et les conditions entourant l’obtention de ces documents.

Pour l’heure, Le policier a été placé en garde à vue, à la disposition de l’instruction judiciaire menée sous le contrôle du parquet compétent, afin d’établir la véracité de tous les actes délictueux lui sont imputés.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Rabat - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Ministère de la Justice et des Libertés - Arrestation - Escroquerie

Aller plus loin

Maroc : le ministère de l’Industrie s’est fait arnaquer

La police judiciaire de Rabat a arrêté un entrepreneur, par ailleurs président d’une instance de lutte contre la corruption et d’une association de petites entreprises,...

Casablanca : un policier arrêté pour enlèvement

Les éléments de la police judiciaire du district de sûreté de Bernoussi à Casablanca ont procédé vendredi 3 septembre à l’arrestation de deux individus dont un officier de...

Tanger : un policier arrêté pour trafic international de drogue

Encore un policier sur lequel pèse de lourds soupçons dans une affaire où escroquerie et trafic de drogue s’entremêlent. Le service préfectoral de la police judiciaire de Tanger...

Un commissaire de police interpellé pour corruption à Rabat

Une enquête judiciaire a été diligentée, lundi, à l’encontre d’un commissaire principal de police judiciaire exerçant dans un district de sûreté à Rabat, pour soupçon de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le registre national des mariés bientôt disponible

Dans quelques jours, le ministère de la Justice marocain va procéder au lancement du registre national des mariés dans le but de mettre fin aux infractions constatées dans le domaine.

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela s’explique par une prise de conscience des couples sur la nécessité de mettre fin...

Réforme du Code pénal au Maroc : un ancien prédicateur salafiste à la rescousse

L’ancien prédicateur salafiste, Abdelwahab Rafiki, plus connu sous le nom d’Abou Hafs, est dorénavant conseiller du ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, selon une source proche du ministère.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.