Criminalité au Maroc : les chiffres

29 décembre 2023 - 13h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a rendu public son bilan annuel sur la criminalité. Il ressort que le nombre de cas résultant en la détention s’élève à 738 748, et que 723 874 personnes ont été présentées devant divers parquets. Les indicateurs de criminalité ont diminué de 10 % au cours de l’année 2023, précise la DGSN. Dans le détail, les crimes de meurtre, de coups et blessures entraînant la mort sont en diminution de 25 % en 2023, les agressions sexuelles de 4 %, le vol de voitures d’environ 19 %, les vols qualifiés de 9 % et les vols avec violence de 6 %.

À lire : Lutte contre le crime : du matériel haut de gamme pour la Gendarmerie marocaine

Ces résultats, la DGSN les attribue à l’approche intégrée qu’elle a adoptée, en continuant à mettre en œuvre les articles de la stratégie sécuritaire pour la lutte contre la criminalité pour la période 2022-2026. Cette stratégie mise sur le renforcement des structures de lutte contre la criminalité, le développement des laboratoires de police scientifique et technique, et l’ancrage de la dimension des droits dans la fonction policière, notamment dans les procédures de garde à vue et de gestion de la surveillance dans les lieux de détention, ainsi que le renforcement de la coordination et de la coopération avec les services de la Direction générale de la Surveillance du Territoire (DGST) dans diverses affaires complexes.

À lire : France : hausse des crimes et délits à caractère raciste en 2022

Grâce au développement des mécanismes de recherche criminelle, et la consécration du rôle central de la police scientifique et technique dans les enquêtes menées, mais aussi au signalement immédiat des victimes et témoins des crimes commis et au traitement sérieux des dénonciations virtuelles et des contenus publiés sur les réseaux sociaux, l’année 2023 a été également celle de la continuité du taux d’élucidation, soit le pourcentage de clarification de la réalité des crimes commis, d’enregistrement des niveaux record pour la septième année consécutive, atteignant près de 95 % dans l’ensemble des cas enregistrés, et environ 92 % dans les cas de crimes violents, des taux qualitatifs et exceptionnels.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Criminalité

Aller plus loin

France : hausse des crimes et délits à caractère raciste en 2022

Les crimes ou délits à caractère raciste, xénophobe ou antireligieux en France ont augmenté de 5 % en 2022 par rapport à l’année précédente, selon le service statistique du...

Maroc : la criminalité a baissé de plus de 30 % en 2022, selon la DGSN

La lutte contre la criminalité au Maroc a porté ses fruits en 2022, avec une réduction de 30,22 %, selon le bilan annuel publié par la Direction générale de la Sûreté nationale...

Décryptage de la criminalité à Casablanca

Dans sa dernière mise à jour pour l’année 2024, l’index Numbeo vient de publier son évaluation sur la criminalité à travers le monde, plaçant Casablanca dans la catégorie «...

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Dispositif exceptionnel pour le nouvel an au Maroc

La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’active pour garantir la sécurité des Marocains à l’occasion du nouvel an 2023. D’ores et déjà, il a été procédé à la mise en place d’un dispositif de sécurité spécial.

Le Maroc envoie ses meilleurs policiers au Qatar

À quelques semaines du mondial de football, le Maroc a envoyé un corps d’élite au Qatar, pour participer à la couverture sécuritaire de l’événement.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé un grand concours de recrutement de plusieurs grades au sein du corps de la police. Le concours aura lieu le 16 juillet à Rabat et dans d’autres villes si nécessaire. Au total, 6 607...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Des soucis avec les bagages à l’aéroport Mohammed V de Casablanca

L’aéroport Mohammed V de Casablanca, en collaboration avec la Royal Air Maroc (RAM) et l’Office national des aéroports (ONDA), vient de créer une équipe spéciale pour améliorer la gestion des bagages en correspondance.

Abdellatif Hammouchi donne des nouvelles priorités à la police en 2023

Afin de réussir sa mission en 2023, la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a défini de nouvelles priorités qui ont été dévoilées, jeudi, lors de la réunion organisée au siège de l’institution.

Maroc : des nominations à la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein de la direction de la sécurité des Palais et Résidences royaux.

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.