France : hausse des crimes et délits à caractère raciste en 2022

22 mars 2023 - 07h40 - France - Ecrit par : A.P

Les crimes ou délits à caractère raciste, xénophobe ou antireligieux en France ont augmenté de 5 % en 2022 par rapport à l’année précédente, selon le service statistique du ministère de l’Intérieur français.

Les dernières données du ministère de l’Intérieur français indiquent que « 12 600 infractions ont été recensées en raison de l’ethnie, de la nation, d’une prétendue race ou de la religion sur l’ensemble du territoire français, 6 600 crimes ou délits et 6 000 contraventions » au cours de l’année 2022. Dans le détail, plus de 3 000 personnes ont été interpellées par les services de sécurité pour des crimes ou délits « à caractère raciste », notamment « des injures, provocations ou diffamations », indique le service statistique de l’Intérieur.

Ainsi, les crimes ou délits ont augmenté de 5 % par rapport à 2021 alors que les contraventions ont baissé « de 12 % ». La plupart des victimes sont des étrangers ressortissants d’un pays d’Afrique, âgés de 25 à 54 ans. Les agresseurs, eux, n’ont pas un profil type, note le document qui relève une forte disparité géographique de ces infractions au cours de la période 2020-2022, où le taux de crimes ou délits à caractère raciste par habitant a été « plus important à Paris, et dans une moindre mesure en Seine-Saint-Denis et dans le Bas-Rhin, et à l’inverse plus faible dans le Gers, en Vendée et à Mayotte ».

À lire : France : hausse des actes et discours à caractère raciste en 2021

« Les victimes enregistrées par les services de sécurité ne représentent qu’une faible part des personnes ayant subi des atteintes “à caractère raciste” », nuance le rapport. Selon l’enquête Cadre de vie et sécurité, citée par le service statistique de l’Intérieur, « seulement 14 % des victimes de menaces ou violences physiques racistes et 2 % des victimes d’injures racistes ont formellement déposé plainte » entre 2013 et 2018.

Sur les 3 200 personnes mises en cause en 2022 pour des crimes ou délits à caractère raciste, on compte 25 % de femmes. Selon des chiffres fournis à deux députés par le ministère de l’Intérieur, « 1 659 actes antireligieux », soit 857 actes antichrétiens, 589 actes antisémites et 213 actes antimusulmans, ont été enregistrés en 2021. Le ministre Gérald Darmanin se félicitait en septembre dernier d’un recul de « 25 % » du nombre des actes antisémites recensés en France au premier semestre 2022, par rapport à la même période de 2021.

Sujets associés : France - Racisme - Islamophobie

Aller plus loin

Fusillade de Paris : l’auteur affirme être « raciste »

Le racisme était bel et bien le mobile de l’auteur de la fusillade qui s’est produite hier, vendredi 23 décembre, à Paris, tuant trois personnes et blessant trois autres, toutes...

Éric Zemmour condamné pour injure à caractère raciste

Le tribunal de Paris a condamné l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Éric Zemmour, par ailleurs président du parti Reconquête, à 4 000 euros d’amende et 3000 euros de...

Roschdy Zem viré à cause d’une collègue « raciste »

L’acteur d’origine marocaine Roschdy Zem revient sur une situation « raciste » intolérable qu’il a vécue au début de sa carrière. Engagé pour jouer dans un blockbuster, il avait...

En France, les préjugés racistes envers les musulmans persistent

En France, les préjugés à l’égard des musulmans restent élevés. C’est ce que révèle le rapport annuel de La Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) sur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Karim Benzema et les Frères musulmans : Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien

Jean-Luc Mélenchon a apporté son soutien à Karim Benzema, sur la plateforme X (ex-Twitter). Le footballeur est au cœur d’une controverse, pointé du doigt par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, pour des liens présumés avec les Frères...

Un Marocain tabassé par des videurs dans le nord de l’Espagne

Un jeune homme de 23 ans, médiateur culturel d’origine marocaine résidant à la Corogne, dans le nord-ouest de l’Espagne, a porté plainte, affirmant avoir été victime d’une agression racistede la part de deux videurs.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Violences policières : la France sermonnée par l’ONU

Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale, l’organe affilié aux Nations unies, exprimé sa « profonde préoccupation » concernant les pratiques des forces de police en France vis-à-vis des minorités. Cette inquiétude fait suite au décès...

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Le Conseil d’État annule un arrêté anti-burkini

La ville de Mandelieu-la-Napoule, dans le sud-est de la France, a vu son arrêté interdisant le port du burkini sur ses plages suspendu par le Conseil d’État. Cet arrêté, réitéré chaque année depuis 2012, avait été contesté en justice par la Ligue des...

Guingamp : tags racistes découverts sur la mosquée, enquête en cours

La mosquée de Guingamp, dans les Côtes-d’Armor, a été ciblée dans la nuit du jeudi 7 au vendredi 8 décembre 2023 par des tags islamophobes. Une première en 40 ans.

Majda Sakho réagit aux insultes racistes visant ses enfants

La Marocaine Majda Sakho, l’épouse de l’international français Mamadou Sakho règle ses comptes avec les personnes ayant proféré des injures racistes envers ses trois enfants.