Ain : accusée de meurtre, l’escort-girl qui partait au Maroc devant les assises

2 mai 2021 - 22h20 - France - Ecrit par : S.A

Le procès d’une escort-girl de 26 ans arrêtée alors qu’elle était sur le point de se rendre au Maroc s’ouvre ce lundi 3 mai devant la cour d’assises de l’Ain. Elle est accusée d’avoir tué à l’arme blanche un de ses clients, un informaticien lyonnais de 52 ans, et d’avoir utilisé sa carte bancaire. Elle va être jugée pour «  meurtre  » et «  escroqueries  ».

Les faits s’étaient déroulés à Saint-Genis-Pouilly en août 2017. Jean-Luc D., un informaticien lyonnais de 52 ans était porté disparu après avoir fait un crochet par le Pays de Gex le 16 août 2017. Il venait de passer ses vacances en Savoie. Sa sœur et son employeur avaient constaté sa disparition et s’en étaient inquiétés. Le cadavre du quinquagénaire sera découvert le 19 août en Italie, en partie brûlé. C’est le début de l’enquête.

La police judiciaire découvre que le téléphone de l’informaticien a cessé d’émettre le 17 août à Divonne-les-Bains, et que sa carte bancaire avait été utilisée par une femme qui avaient effectué d’importants retraits d’argent en France et en Suisse, tout en dissimulant son visage, rapporte Le Progrès. Les enquêteurs réussissent à retrouver la trace de la présumée meurtrière, Anaëlle Prunier, 22 ans, une serveuse de bar et escort-girl en secret. Elle sera interpellée en octobre 2017 en pleine préparation d’un voyage au Maroc.

Lors d’une perquisition de son appartement de Saint-Genis-Pouilly, les enquêteurs ont trouvé des indices prouvant que la jeune femme a tué l’informaticien. Placée en garde à vue, elle refuse de parler des taches de sang soigneusement nettoyées ou masquées sous de la peinture, découvertes dans son appartement et dans le coffre de sa voiture. Elle finira par expliquer que son client a saigné après des jeux sadomasochistes qu’il lui demandait d’exercer sur lui.

Elle change de version. Elle affirme avoir été la cible de ses pratiques sado-maso et avoir poignardé la victime, «  terrorisée  » après qu’il l’a torturée et violée. Le crime une fois commis, Anaëlle avait déplacé la voiture de Jean-Luc D. à Oyonnax et transporté son corps en Italie. Le déroulé et la version des faits vont meubler une grande partie des débats devant les assises dès lundi 3 mai. Le procès pour meurtre durera trois jours.

Sujets associés : France - Lyon - Procès - Homicide - Escroquerie

Aller plus loin

Cinq arrestations suite au meurtre d’un Marocain à Nîmes

En tout, cinq personnes ont été arrêtées puis placées en garde dans le cadre de l’enquête sur le meurtre d’un Marocain à Nîmes le 1ᵉʳ septembre 2020. Parmi elles, la compagne de...

France : un jeune marocain poursuivi pour le meurtre de Sainte-Valérie

Deux jeunes Lotois dont un originaire du Maroc soupçonnés du meurtre d’un ancien toxicomane de 37 ans, en juin 2016 à Sainte-Valérie ont comparu, lundi 22 mars, devant la cour...

Affaire Aït El Jid : 14ᵉ report du procès du PJDiste Abdelali Hamieddine

Encore un autre report du procès d’Abdelali Hamieddine, parlementaire et l’un des dirigeants du Parti justice et développement (PJD), poursuivi pour le meurtre de l’étudiant de...

Après 7 ans de cavale, une Marocaine de 75 ans arrêtée pour meurtre

La police judiciaire de Salé a arrêté une femme de 75 ans, en lien avec un meurtre qui remonte à 2013. Le dossier est confié au juge d’instruction.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un Britannique poignarde l’amant Marocain de sa compagne qu’il surprend chez lui

Un citoyen britannique de 28 ans a été interpellé par la Guardia Civil, suite à une tentative de meurtre envers un Marocain à Santa Ponsa (Baléares).

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Meurtre de Malak : des traces d’agressions sexuelles révélées par le médecin légiste

Lors d’une conférence de presse donnée jeudi par le parquet de Liège, des révélations choquantes ont été faites sur le meurtre de Malak, la jeune adolescente de 13 ans tuée par Olivier Theunissen, un Sérésien de 37 ans. Le médecin légiste a en effet...

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.