Après 7 ans de cavale, une Marocaine de 75 ans arrêtée pour meurtre

18 octobre 2020 - 12h20 - Maroc - Ecrit par : J.K

La police judiciaire de Salé a arrêté une femme de 75 ans, en lien avec un meurtre qui remonte à 2013. Le dossier est confié au juge d’instruction.

La femme de 75 ans est accusée d’un meurtre qu’elle aurait commis il y a sept ans. Recherchée à l’échelle nationale, elle est tombée dans les filets de la police, par pure coïncidence, rapporte le quotidien Assabah, ajoutant qu’elle a été déférée devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat, par la brigade de la police judiciaire de Bettana-Tabriket à Salé.

Les faits remontent à 2013, devant un café où, la mise en cause avait poussé la victime qui s’est retrouvée au sol, avant de décéder à l’hôpital provincial Moulay Abdellah de Salé.

Pendant son interrogatoire, la mise en cause a rejeté l’accusation de meurtre avec préméditation, préférant celle de coup ayant causé la mort, sans intention de la donner, afin d’échapper à de lourdes peines.

L’affaire a été confiée au juge d’instruction pour une enquête minutieuse et pour probablement interpeller les personnes lui ayant assuré leur protection pendant sa fuite et au moment du crime, a précisé la même source.

Il faut noter que la famille de la victime ayant toujours exigé sa présence à la table de négociations, la tentative de réconciliation voulue par la mise en cause n’a jamais eu lieu. La femme ne s’y est pas soumise, craignant de se faire arrêter par la police, fait savoir le journal.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Salé - Enquête - Arrestation

Aller plus loin

Ain : accusée de meurtre, l’escort-girl qui partait au Maroc devant les assises

Le procès d’une escort-girl de 26 ans arrêtée alors qu’elle était sur le point de se rendre au Maroc s’ouvre ce lundi 3 mai devant la cour d’assises de l’Ain. Elle est accusée...

Belgique : fin de cavale pour un « dangereux criminel marocain »

En cavale depuis décembre 2019, Youssef Ben Hamou, kickboxeur d’origine marocaine, présenté comme un « dangereux criminel » a été arrêté dans la commune bruxelloise...

Un présumé meurtrier en cavale au Maroc acquitté à Nancy

Parti au Maroc après l’assassinat de Khaled Arbouze le 30 avril 2016 à Nancy, Farès Ettaki a été acquitté. D’autres accusés jugés pour meurtre ou complicité ont été déclarés non...

Fin de cavale pour Mohamed, présumé meurtrier de Mégane

Mohamed, le présumé meurtrier de Mégane, une Liégeoise de 22 ans, a été interpellé lors d’un contrôle de police en Espagne. Son extradition en Belgique interviendra dans un mois.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le casier judiciaire électronique enfin lancé

Le ministère de la Justice a procédé mardi, au lancement de quatre nouveaux services numériques dont le casier judiciaire électronique.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : vers l’égalité des sexes dans les contrats de mariage

Le ministre marocain de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a réaffirmé son engagement en faveur de l’égalité entre les sexes lors de la conclusion de contrats de mariage et autres actes juridiques.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : l’utilisation de WhatsApp interdite dans le secteur de la justice

Le procureur général du Maroc, Al-Hassan Al-Daki, a interdit aux fonctionnaires et huissiers de justice d’installer et d’utiliser les applications de messagerie instantanée, et principalement WhatsApp, sur leurs téléphones professionnels.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.