L’Espagne insiste pour jouer les médiateurs dans la crise Maroc-Algérie

19 janvier 2022 - 13h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a soutenu que l’Espagne n’a pas joué le rôle de médiateur dans la crise entre l’Algérie et le Maroc parce qu’aucune des deux parties ne lui en a fait la demande.

Dans une interview publiée lundi par le journal espagnol El Diario, José Manuel Albares a renouvelé la disponibilité de l’Espagne à tenter une médiation afin de résoudre la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc. Mais pour engager une telle action, l’initiative doit venir de l’une des parties, a-t-il expliqué, notant que ni le Maroc ni l’Algérie n’a sollicité le gouvernement espagnol à cette fin.

À lire : Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs

Le chef de la diplomatie espagnole a fait savoir que l’Espagne considère l’Algérie et le Maroc comme des partenaires essentiels et ne peut pas interférer dans les décisions souveraines de ces pays. Dans le même sens, Albares a aussi refusé de considérer le rapprochement de l’Espagne avec l’Algérie comme la cause du rappel par le Maroc de son ambassadeur à Madrid, soulignant que la nomination et l’expulsion des ambassadeurs sont des décisions « souveraines pour chaque pays ».

À lire : L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

Par ailleurs, le ministre espagnol des Affaires étrangères a rassuré que l’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie est « pleinement garanti », répondant aux inquiétudes de rupture soulevées depuis la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Diplomatie

Aller plus loin

Maroc-Algérie : l’Espagne a tenté de réunir Bourita et Lamamra

Toujours préoccupée par la crise entre le Maroc et l’Algérie, l’Espagne a tenté de réunir les ministres des Affaires étrangères des deux pays, en marge du Forum de l’Union pour...

Maroc-Algérie : déjà un an de rupture des relations diplomatiques

L’Algérie a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc le 24 août 2021. Aujourd’hui, après un an de rupture, c’est le statu quo. Les relations entre les deux voisins...

L’Espagne discute avec le Maroc pour la réouverture des liaisons maritimes

Les relations avec le Maroc s’améliorent à un rythme convenable, selon le ministère espagnol des Affaires étrangères qui souligne que l’Espagne a opté pour la discrétion pour...

L’Algérie remercie ses ambassadeurs en poste dans les pays proches du Maroc

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a remercié des ambassadeurs et consuls en poste dans des pays ayant une proximité avec le Maroc. Cette décision serait-elle liée à une...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.