Recherche

L’Espagne insiste pour jouer les médiateurs dans la crise Maroc-Algérie

© Copyright : DR

19 janvier 2022 - 13h40 - Monde - Par: A.P

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a soutenu que l’Espagne n’a pas joué le rôle de médiateur dans la crise entre l’Algérie et le Maroc parce qu’aucune des deux parties ne lui en a fait la demande.

Dans une interview publiée lundi par le journal espagnol El Diario, José Manuel Albares a renouvelé la disponibilité de l’Espagne à tenter une médiation afin de résoudre la crise diplomatique entre l’Algérie et le Maroc. Mais pour engager une telle action, l’initiative doit venir de l’une des parties, a-t-il expliqué, notant que ni le Maroc ni l’Algérie n’a sollicité le gouvernement espagnol à cette fin.

À lire : Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs

Le chef de la diplomatie espagnole a fait savoir que l’Espagne considère l’Algérie et le Maroc comme des partenaires essentiels et ne peut pas interférer dans les décisions souveraines de ces pays. Dans le même sens, Albares a aussi refusé de considérer le rapprochement de l’Espagne avec l’Algérie comme la cause du rappel par le Maroc de son ambassadeur à Madrid, soulignant que la nomination et l’expulsion des ambassadeurs sont des décisions « souveraines pour chaque pays ».

À lire : L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

Par ailleurs, le ministre espagnol des Affaires étrangères a rassuré que l’approvisionnement en gaz depuis l’Algérie est « pleinement garanti », répondant aux inquiétudes de rupture soulevées depuis la fermeture fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc.

Mots clés: Diplomatie , Espagne , Algérie

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact