L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

20 décembre 2021 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Espagne est directement touchée par la crise entre l’Algérie et le Maroc, laquelle a conduit à la rupture en août des relations diplomatiques entre les deux pays, et au non-renouvellement fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe qui dessert l’Espagne.

Les relations entre le Maroc et l’Algérie, deux puissances du Maghreb, ont toujours été compliquées et très tendues en raison du soutien de l’Algérie au Front Polisario dans le conflit au Sahara. La tension est montée d’un cran cette année avec la rupture par l’Algérie de ses relations diplomatiques avec le Maroc, rappelle EFE.

À lire : L’Algérie met fin au Gazoduc Maroc-Europe

Dans la foulée, l’Algérie, pensant nuire au Maroc, a décidé de ne pas renouveler le contrat de concession du GME arrivé à expiration le 31 octobre, et qui est destiné à approvisionner l’Espagne et le Portugal en gaz via le Maroc. Cette décision a affecté le royaume qui percevait quelque 200 millions de dollars par an en droits de passage de ce gaz qui contribuait à 12 % de sa production d’énergie.

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc serein, l’Espagne en difficulté

Mais l’Espagne est celle qui a été la plus secouée par cette décision algérienne, dans la mesure où elle dépendait de l’Algérie qui couvrait près de la moitié de ses besoins en gaz. Malgré la fermeture du GME, l’Algérie a continué à servir l’Espagne via Medgaz, un autre gazoduc reliant directement les deux pays, mais dont la capacité (8 milliards de mètres cubes par an) est faible par rapport à celle du GME (13 milliards de mètres cubes par an).

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : un gain géopolitique « nul » pour l’Algérie

Selon Mohamed Masbah, directeur de l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA), cité par EFE, la fermeture de GME affecte également l’Algérie qui est réduite à un seul gazoduc avec l’Espagne. « Le gazoduc est une expression symbolique de rupture, mais avec lui, l’automutilation se produit. Alger se blesse pour nuire à Rabat », analyse-t-il, ajoutant que les tensions ne sont pas près de s’apaiser avec la normalisation des relations entre le Maroc et Israël et la récente signature d’un accord militaire entre les deux pays.

À lire : Gazoduc : le Maroc et l’Espagne toujours à la recherche d’une solution

Pour le moment, « les tentatives de médiation initiées par l’Espagne et certains pays du Golfe ont échoué, car ils n’ont pas de solution à imposer aux deux pays », note l’expert marocain, rappelant que début novembre, l’Algérie a accusé le Maroc d’avoir tué trois routiers algériens lors d’une attaque par drone au Sahara. Par ailleurs, les deux pays continuent leurs courses à l’armement. Le Maroc a augmenté de 6 % son budget militaire pour 2022, soit 4 % de son PIB contre 6 % pour l’Algérie.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

Fin du gazoduc Maghreb-Europe : un gain géopolitique « nul » pour l’Algérie

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc pour desservir l’Espagne, n’est d’aucun intérêt pour l’Algérie du point de vue géopolitique, analyse le...

José Manuel Albares salue la coopération migratoire avec le Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a salué la bonne coopération migratoire avec le Maroc, laquelle a permis d’empêcher l’entrée de plus de 1 000...

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe pourrait profiter à Israël

L’Algérie a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe à travers lequel l’Espagne s’approvisionne en gaz naturel. De son côté, [Maroc avait affirmé auparavant qu’il...

Les Espagnols mécontents du discours du roi Mohammed VI

Dans son discours prononcé le 31 juillet à l’occasion de la Fête du Trône, le roi Mohammed VI n’a mentionné à aucun moment la normalisation des relations avec l’Espagne, encore...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Le GME alimente à nouveau les centrales de Tahaddart et Ain Béni Mathar

Après plusieurs mois de fermeture du GME, les centrales à cycles combinés de Tahaddart et Ain Béni Mathar ont été de nouveau connectées au réseau grâce au GNL (Gaz naturel liquéfié) importé du marché international.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.