L’Espagne éclaboussée par la crise Maroc-Algérie

20 décembre 2021 - 22h40 - Ecrit par : A.P

L’Espagne est directement touchée par la crise entre l’Algérie et le Maroc, laquelle a conduit à la rupture en août des relations diplomatiques entre les deux pays, et au non-renouvellement fin octobre du gazoduc Maghreb-Europe qui dessert l’Espagne.

Les relations entre le Maroc et l’Algérie, deux puissances du Maghreb, ont toujours été compliquées et très tendues en raison du soutien de l’Algérie au Front Polisario dans le conflit au Sahara. La tension est montée d’un cran cette année avec la rupture par l’Algérie de ses relations diplomatiques avec le Maroc, rappelle EFE.

À lire : L’Algérie met fin au Gazoduc Maroc-Europe

Dans la foulée, l’Algérie, pensant nuire au Maroc, a décidé de ne pas renouveler le contrat de concession du GME arrivé à expiration le 31 octobre, et qui est destiné à approvisionner l’Espagne et le Portugal en gaz via le Maroc. Cette décision a affecté le royaume qui percevait quelque 200 millions de dollars par an en droits de passage de ce gaz qui contribuait à 12 % de sa production d’énergie.

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc serein, l’Espagne en difficulté

Mais l’Espagne est celle qui a été la plus secouée par cette décision algérienne, dans la mesure où elle dépendait de l’Algérie qui couvrait près de la moitié de ses besoins en gaz. Malgré la fermeture du GME, l’Algérie a continué à servir l’Espagne via Medgaz, un autre gazoduc reliant directement les deux pays, mais dont la capacité (8 milliards de mètres cubes par an) est faible par rapport à celle du GME (13 milliards de mètres cubes par an).

À lire : Fin du gazoduc Maghreb-Europe : un gain géopolitique « nul » pour l’Algérie

Selon Mohamed Masbah, directeur de l’Institut marocain d’analyse des politiques (MIPA), cité par EFE, la fermeture de GME affecte également l’Algérie qui est réduite à un seul gazoduc avec l’Espagne. « Le gazoduc est une expression symbolique de rupture, mais avec lui, l’automutilation se produit. Alger se blesse pour nuire à Rabat », analyse-t-il, ajoutant que les tensions ne sont pas près de s’apaiser avec la normalisation des relations entre le Maroc et Israël et la récente signature d’un accord militaire entre les deux pays.

À lire : Gazoduc : le Maroc et l’Espagne toujours à la recherche d’une solution

Pour le moment, « les tentatives de médiation initiées par l’Espagne et certains pays du Golfe ont échoué, car ils n’ont pas de solution à imposer aux deux pays », note l’expert marocain, rappelant que début novembre, l’Algérie a accusé le Maroc d’avoir tué trois routiers algériens lors d’une attaque par drone au Sahara. Par ailleurs, les deux pays continuent leurs courses à l’armement. Le Maroc a augmenté de 6 % son budget militaire pour 2022, soit 4 % de son PIB contre 6 % pour l’Algérie.

Tags : Algérie - Espagne - Gaz

Aller plus loin

Fin du gazoduc Maghreb-Europe : le Maroc serein, l’Espagne en difficulté

L’Espagne se trouve en difficulté suite à la décision algérienne relative au non-renouvellement du contrat sur le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc. Ce dernier a déjà...

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe pourrait profiter à Israël

L’Algérie a décidé de ne pas renouveler le gazoduc Maghreb-Europe à travers lequel l’Espagne s’approvisionne en gaz naturel. De son côté, [Maroc avait affirmé auparavant qu’il ne...

José Manuel Albares salue la coopération migratoire avec le Maroc

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a salué la bonne coopération migratoire avec le Maroc, laquelle a permis d’empêcher l’entrée de plus de 1 000...

Fin du gazoduc Maghreb-Europe : un gain géopolitique « nul » pour l’Algérie

Le non-renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc pour desservir l’Espagne, n’est d’aucun intérêt pour l’Algérie du point de vue géopolitique, analyse le Journal du...

Nous vous recommandons

Quand les vacances de la Première ministre française à Marrakech créaient polémique

La Première ministre fraîchement nommée Élisabeth Borne, ex-ministre de la Transition écologique et solidaire s’était retrouvée au cœur d’une polémique en 2019 pour être partie en vacances à Marrakech à un moment où la France faisait face à un contexte social...

Affaire Hassan Iquioussen : les avocats de France vent de debout contre la décision du Conseil d’État

Le Syndicat des avocats de France (SAF), le Groupe d’information et de soutien aux immigrés (GISTI) et Avocats pour la défense des droits des étrangers (ADDE) apportent leur soutien à l’imam de Lourches Hassan Iqioussen visé par un avis d’expulsion de la...

Futsal : « le Maroc quitte le Mondial la tête haute »

L’équipe du Maroc de Futsal est sortie dimanche de la Coupe du monde après sa défaite face au Brésil 1-0. Une défaite honorable selon le coach Hicham Dguig qui a déclaré que la sélection marocaine a quitté le Mondial « la tête haute...

Le rapeur Niska préfère la discrétion de Marrakech

Le vendredi 5 novembre dernier, le rappeur français d’origine congolaise Niska a fait son retour sur la scène musicale avec un nouvel album intitulé « Le monde est méchant ». Avec ce nouvel opus composé de 17 titres, [le rappeur installé depuis quelque temps...

Le réarmement du Maroc inquiète l’Espagne

L’acquisition par le Maroc de drones turcs, de drones kamikazes israéliens et des avions de guerre américains, semble de plus en plus inquiéter l’Espagne.

Sebta craint (déjà) le retour des MRE

Des embouteillages monstres de Marocains d’Europe arrivant à Sebta dans le cadre de l’Opération Marhaba ont été enregistrés à la frontière de Tarajal depuis le début de ce mois de juillet. Les autorités locales ont pris les dispositions urgentes pour éviter,...

Un grève de 35 minutes fait plier l’ONDA

Bonne nouvelle pour les aéroports marocains. Les contrôleurs aériens ont finalement annulé la grève de 15 jours, prévue à partir du 3 août, suite à un accord trouvé avec l’Office national des aéroports...

Maroc : mauvaise surprise à la pompe

Les prix des carburants au Maroc se sont encore envolés à la pompe ces derniers jours, dépassant par endroits les 14 DH le litre.

Le Maroc, une puissance militaire montante de la région

Le Maroc a acquis des drones turcs, israéliens, chinois et s’apprête à acquérir des drones américains pour non seulement renforcer son système de défense aérien mais également dissuader les velléités de l’Algérie et du mouvement indépendantiste, le Polisario....

L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol « espère » que son changement de position sur le Sahara n’affectera pas l’approvisionnement du pays en gaz par l’Algérie, son principal fournisseur.