Le PP demande une réponse ferme du gouvernement aux « attaques » du Maroc

29 novembre 2021 - 19h30 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Parti populaire (PP) de Melilla a demandé au gouvernement espagnol de répondre fermement au Maroc qui envisage de construire de nouvelles fermes piscicoles sur la route maritime reliant Almería à Melilla, après celle installée dans les eaux territoriales espagnoles, près des îles Zaffarines.

« Nous ne pouvons pas agir sur la base de supposées intentions. Cela peut être interprété comme une faiblesse ou un manque d’intérêt à défendre l’intégrité territoriale de l’Espagne. Et ce n’est bon pour personne », a déclaré Sofía Acedo, la sénatrice du PP à Melilla, ajoutant que sa formation continuera à défendre l’intégrité territoriale de Melilla « comme nous l’avons toujours fait, sans ambiguïté ».

À lire : Le Maroc accusé d’avoir violé l’espace maritime espagnol

La députée précise que le PP n’hésitera pas à porter cette question devant le Parlement européen, car « l’Espagne ne doit pas et ne peut pas se soumettre à la contestation permanente du Maroc des eaux territoriales espagnoles ». « Nous assistons à un affront permanent du Maroc qui utilise les territoires frontaliers pour nous faire du chantage », dénonce Acedo.

À lire : Vox dénonce une «  nouvelle attaque  » des eaux espagnoles par le Maroc

« Depuis l’invasion des Marocains à Ceuta en mai, en passant par l’occupation des eaux territoriales des îles Canaries, l’installation de fermes piscicoles à Zaffarines et maintenant sur la route Almería-Melilla, le Maroc n’a cessé de nous attaquer. Cela montre à quel point il a peu ou pas de respect pour le gouvernement espagnol et ses dirigeants », relève la députée du PP.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Pêche

Aller plus loin

Vox dénonce une «  nouvelle attaque  » des eaux espagnoles par le Maroc

La sénatrice du parti Vox à Ceuta, Yolanda Merelo, a interpellé le gouvernement espagnol au sujet de l’installation d’une ferme piscicole par le Maroc dans les eaux proches des...

L’Espagne envoie des militaires dans les îles proches du Maroc

Les autorités militaires espagnoles ont visité les enclaves de Vélez de la Gomera (Badis), Al Hoceima et les îles Chafarinas (Zaffarines), annonçant une série de réformes visant...

Le Maroc accusé d’avoir violé l’espace maritime espagnol

La marine espagnole, en charge de la surveillance des espaces maritimes du pays, a alerté « depuis des mois » contre les mesures prises par le Maroc pour l’installation d’une...

L’Espagne menace une société marocaine

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a adressé la semaine dernière une lettre à l’ambassade du Maroc en Espagne pour protester contre l’installation d’une ferme...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc déterminé à renouveler l’accord de pêche avec l’UE

Réagissant au sujet de l’accord de pêche avec l’Union européenne qui expire le 17 juillet, le ministre marocain de l’Agriculture et de la pêche, Mohamed Sadiki, a assuré mercredi que le Maroc « est prêt à tout scénario » et utilisera « une autre règle...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...