Espagne : démantèlement d’un important réseau de trafic de haschich marocain

26 septembre 2021 - 15h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Garde civile a mené une opération de démantèlement d’une importante organisation criminelle spécialisée dans le trafic de drogues en provenance du Maroc vers les côtes espagnoles de Cadix et Huelva. En tout, 42 personnes ont été arrêtées et six tonnes de haschich marocain saisies.

L’opération a débuté en août dernier lorsque la Garde civile a intercepté 1 740 kilogrammes de haschich sur un bateau au large de Chipiona. L’organisation criminelle démantelée, très active sur les côtes de Huelva, était dirigée par le narcotrafiquant connu sous le nom d’El Carpintero, fait savoir 20minutos.

À lire : Espagne : démantèlement d’un grand réseau marocain de distribution de cocaïne

Après plusieurs enquêtes, les agents de la Garde civile ont demandé au tribunal la délivrance de 28 mandats de perquisitions dans les localités de Sanlúcar de Barrameda, Chipiona, Jerez et du port de Santa Maria. L’opération a permis d’interpeller une quarantaine de membres du réseau et de saisir plus de six tonnes de haschich marocain, 52 000 euros en espèces, 10 véhicules, du matériel électronique et informatique, ainsi qu’une bonne quantité de documents.

Le leader du groupe, El Carpintero, a été par la suite localisé à Sanlúcar de Barrameda, où il restait caché. Le narcotrafiquant ne sortait presque pas de sa cachette, et s’il devait le faire, portait des lunettes et une casquette pour ne pas être identifié.

Sujets associés : Espagne - Drogues - Trafic - Haschich - Arrestation

Aller plus loin

L’Espagne arrête Fikri, le plus grand trafiquant de haschich et de cocaïne

Le Marocain Fikri Amellah Agharbi, considéré comme l’un des plus importants trafiquants de haschich et de cocaïne dans le détroit, et fournisseur du clan Messi et Los Castaña, a...

Espagne : des Marocains risquent 160 ans de prison et 300 millions d’euros d’amende

Quinze membres d’un réseau de trafic de drogue arrêtés en octobre 2019, lors d’une opération menée à Algésiras, Huelva, Séville, Malaga, Grenade et Ceuta, seront fixés sur leur...

Le cartel de Sinaloa s’intéresse au haschich marocain

La Garde civile a démantelé un réseau de trafic de haschich en provenance du Maroc. La drogue était transportée dans des avions et hélicoptères pilotés par des membres du cartel...

Espagne : nouvelle route pour écouler le haschich marocain

La Garde civile espagnole a démantelé à Murcie un réseau international spécialisé dans le trafic de haschich marocain et le trafic de migrants. En tout, près de 3 000 kilos de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Rabat-Salé-Kénitra : plus de 20 tonnes de drogue partent en fumée

Depuis le début de l’année, les services régionaux des douanes de Rabat-Salé-Kénitra ont déjà détruit plus de 20 tonnes de drogues saisies lors des différents contrôles effectués dans la région.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Boufa, la drogue qui terrifie le Maroc

Le Maroc mène des actions de lutte contre les drogues dont la « Boufa », une nouvelle drogue, « considérée comme l’une des plus dangereuses », qui « envahit certaines zones des villes marocaines, en particulier les quartiers marginaux et défavorisés. »

Le Maroc face à la menace de la « Poufa », la cocaïne des démunis

Le Maroc renforce sa lutte contre la « Poufa », une nouvelle drogue bon marché, connue sous le nom de cocaïne des pauvres », qui a non seulement des répercussions sociales, notamment la séparation des familles et une augmentation des suicides et des...

"Lbouffa" : La cocaïne des pauvres qui inquiète le Maroc

Une nouvelle drogue appelée « Lbouffa » ou « cocaïne des pauvres », détruit les jeunes marocains en silence. Inquiétés par sa propagation rapide, les parents et acteurs de la société civile alertent sur les effets néfastes de cette drogue sur la santé...

« L’Escobar du désert » fait tomber Saïd Naciri et Abdenbi Bioui

Plusieurs personnalités connues au Maroc ont été présentées aujourd’hui devant le procureur dans le cadre de liens avec un gros trafiquant de drogue. Parmi ces individus, un président de club de football.