Sahara : le Maroc fait plier le parti Podemos

26 février 2020 - 14h20 - Ecrit par : G.A

Malgré les critiques acerbes d’une partie de la classe politique espagnole contre le Maroc, le gouvernement reste inflexible en ce qui concerne sa position au sujet du Sahara marocain. Pourtant des faits récents laissent penser que l’arrivée au pouvoir du Podemos peut être préjudiciable pour les intérêts du Royaume.

La quatrième force politique a, à son actif, de nombreuses sorties incendiaires et des manœuvres tendancieuses à l’encontre du royaume. En novembre 2018, les députés de cette formation avaient prévu d’organiser, au parlement espagnol, une conférence sur le Sahara, sans la présence du Maroc. Grâce à une forte mobilisation des députés du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) ainsi que ceux du Parti populaire (PP), le plan de la formation de Pablo Iglesias était tombé à l’eau.

C’est donc en toute légitimité que des interrogations subsistent sur les positions du nouveau gouvernement de coalition par rapport à la question de délimitation des frontières maritimes mais aussi à la question du Sahara. Cette appréhension a été ravivée par deux faits tout récents, dont la fermeture du bureau administratif de l’Espagne à Laâyoune le 13 février dernier.

La décision a été prise à l’occasion de la réunion tenue le 24 janvier à Rabat dans la résidence de l’ambassadeur Ricardo Díez-Hochleitner Rodríguez, entre la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez, et les consuls du pays ibérique accrédités au Maroc. Désormais, les sahraouis concernés doivent se déplacer au consulat espagnol à Rabat pur tout document administratif.

Le deuxième fait s’est déroulé le 21 février. Le secrétaire d’État aux Affaires sociales, Nacho Alvarez, issu de la formation politique Podemos, après un entretien avec Souilla Birouk, qui se dit « ministre sahraouie », il a laissé un message sur son compte Twitter où il a exprimé ouvertement sa « solidarité avec le peuple sahraoui », avant de le supprimer.

Tout en recadrant le zèle de son collègue, le ministre espagnol des Affaires étrangères a assuré le département de Nasser Bourita sur la position officielle de l’Espagne sur le dossier du Sahara marocain. 

Tags : Espagne - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Polisario revendique un siège aux Nations Unies

Le Polisario change de stratégie d’action pour atteindre son objectif de résolution de la crise au Sahara. À l’issue d’une conférence de presse animée à Alger lundi, Mohamed Ould...

"Le Sahara restera marocain jusqu’à la fin des temps"

Face à la Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, Omar Hilale, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies a défendu, mardi, la marocanité du...

L’Espagne pour une solution politique au Sahara marocain

En visite aujourd’hui au Maroc, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a réitéré le soutien de son pays aux efforts de l’ONU pour une solution politique et durable à...

A cause du Sahara, la coalition gouvernementale en Espagne risque d’exploser

Malgré son désaccord avec Pedro Sanchez sur le changement de position sur le Sahara, Podemos ne quittera pas le gouvernement de coalition, a assuré son porte-parole, Pablo...

Nous vous recommandons

Les touristes britanniques sont de retour à Marrakech

Les touristes britanniques sont déjà très nombreux à visiter le Maroc, notamment Marrakech. Trois compagnies aériennes, dont Ryanair, assurent leur transport vers le pays.

« Bonne année » : l’imam de Bordeaux réagit aux propos de Gims

L’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, a réagi aux propos du chanteur Gims qui ne veut plus qu’on lui souhaite « bonne année », car c’est contraire à l’islam.

Maroc : l’éventuelle levée de la subvention du gaz butane passe mal

L’éventuelle levée de la subvention du prix de la bonbonne de gaz au profit de l’octroi des aides directes aux ménages vivant dans la précarité ne passe pas auprès de la Fédération marocaine des droits du...

Tragique accident au Maroc, 3 MRE meurent, dont Youssef Boujamaoui

Trois personnes sont mortes, toutes de la même famille, dont Youssef Boujamaoui, un jeune joueur du RFC Liège, dans un accident de la route au Maroc. Le conducteur du véhicule, leur père, a survécu.

Mariage d’Arnaud Montebourg et Amina Walter

Arnaud Montebourg, candidat à la présidentielle de 2022 en France, se marie ce samedi 2 octobre 2021, avec sa compagne d’origine marocaine, Amina Walter.

Le Brésil, premier exportateur mondial de produits halal

Le Brésil est le plus grand exportateur mondial d’aliments halal. C’est ce qu’indique un rapport sur l’état mondial de l’économie islamique de la firme internationale Dinar Standard.

Dépréciation du dirham face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,72 % face à l’euro et de 0,13 % vis-à-vis du dollar américain, durant la période allant du 13 au 19 octobre 2022, selon les données publiées par Bank Al-Maghrib...

Une députée française épinglée pour un voyage au Maroc

Patricia Mirallès, députée LREM de la 1ᵉre circonscription, est accusée d’avoir utilisé ses frais de mandat pour effectuer des dépenses non autorisées, notamment un voyage au Maroc. Des accusations qu’elle nie en...

Autoroutes du Maroc en 2022 : une radio et des grands chantiers

La société nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) prévoit cette année un chiffre d’affaires de 3,2 milliards de dirhams (MMDH) et espère atteindre 1,9 million d’abonnés Jawaz. Des grands chantiers seront également...

L’Algérie confirme la présence du roi Mohammed VI au sommet arabe

Le roi Mohammed VI, accompagné de son fils, le prince héritier Moulay Hassan, devrait participer au sommet de la Ligue arabe qui se tiendra à Alger les 1ᵉʳ et 2 novembre. La présence du souverain marocain à cette rencontre serait un geste diplomatique fort...