Sahara : le Maroc fait plier le parti Podemos

26 février 2020 - 14h20 - Espagne - Ecrit par : G.A

Malgré les critiques acerbes d’une partie de la classe politique espagnole contre le Maroc, le gouvernement reste inflexible en ce qui concerne sa position au sujet du Sahara marocain. Pourtant des faits récents laissent penser que l’arrivée au pouvoir du Podemos peut être préjudiciable pour les intérêts du Royaume.

La quatrième force politique a, à son actif, de nombreuses sorties incendiaires et des manœuvres tendancieuses à l’encontre du royaume. En novembre 2018, les députés de cette formation avaient prévu d’organiser, au parlement espagnol, une conférence sur le Sahara, sans la présence du Maroc. Grâce à une forte mobilisation des députés du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) ainsi que ceux du Parti populaire (PP), le plan de la formation de Pablo Iglesias était tombé à l’eau.

C’est donc en toute légitimité que des interrogations subsistent sur les positions du nouveau gouvernement de coalition par rapport à la question de délimitation des frontières maritimes mais aussi à la question du Sahara. Cette appréhension a été ravivée par deux faits tout récents, dont la fermeture du bureau administratif de l’Espagne à Laâyoune le 13 février dernier.

La décision a été prise à l’occasion de la réunion tenue le 24 janvier à Rabat dans la résidence de l’ambassadeur Ricardo Díez-Hochleitner Rodríguez, entre la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez, et les consuls du pays ibérique accrédités au Maroc. Désormais, les sahraouis concernés doivent se déplacer au consulat espagnol à Rabat pur tout document administratif.

Le deuxième fait s’est déroulé le 21 février. Le secrétaire d’État aux Affaires sociales, Nacho Alvarez, issu de la formation politique Podemos, après un entretien avec Souilla Birouk, qui se dit « ministre sahraouie », il a laissé un message sur son compte Twitter où il a exprimé ouvertement sa « solidarité avec le peuple sahraoui », avant de le supprimer.

Tout en recadrant le zèle de son collègue, le ministre espagnol des Affaires étrangères a assuré le département de Nasser Bourita sur la position officielle de l’Espagne sur le dossier du Sahara marocain. 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Polisario - Sahara Marocain

Aller plus loin

"Le Sahara restera marocain jusqu’à la fin des temps"

Face à la Quatrième Commission de l’Assemblée générale de l’ONU, Omar Hilale, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies a défendu, mardi, la marocanité du...

Le Sahara fait vaciller le gouvernement espagnol

À son retour de Rabat, le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska a réaffirmé la position de son pays sur la question du Sahara, recadrant ainsi le chef de...

Polisario : Bourita promet une riposte du Maroc à la hauteur de la provocation

Les nombreuses atteintes aux accords de cessez-le-feu et aux résolutions onusiennes du Polisario ne sont pas du goût du Maroc, qui menace de riposter fermement.

Sahara marocain : l’Espagne réaffirme sa position

Lors de la 75ème Assemblée générale de l’ONU, le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez a réaffirmé l’appel de son pays à une solution politique basée sur le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.