La Réunion de haut niveau avec le Maroc ravive les tensions entre Pedro Sanchez et Podemos

12 janvier 2023 - 23h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Les ministres espagnols Yolanda Díaz, Ione Belarra et Alberto Garzón, membres du parti Podemos et des partis de gauche, ne prendront pas part à la Réunion de haut niveau entre l’Espagne et le Maroc, prévue les 1ᵉʳ et 2 février à Rabat. Le parti avait critiqué la décision de Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara.

Pedro Sanchez et 10 ministres se rendront à Rabat pour participer à cette rencontre de haut niveau entre l’Espagne et le Maroc, a indiqué mercredi José Manuel Albares, le ministre espagnol des Affaires étrangères. Les ministres, membres de Podemos et d’autres partis de gauche, ne seront pas présents. Il s’agit de Yolanda Díaz, la deuxième vice-présidente de l’Exécutif et chef du parti travailliste ; d’Ione Belarra, la ministre des Droits sociaux et de l’Agenda 2030, et secrétaire générale de Podemos ; d’Alberto Garzón, le ministre de la Consommation et leader de la Gauche unie, et de Joan Subirats, le ministre des Universités et représentant des communes au sein du gouvernement.

À lire : A cause du Sahara, la coalition gouvernementale en Espagne risque d’exploser

Ainsi, seuls les ministres membres du parti socialiste espagnol prendront part à ce sommet avec le Maroc, qui marquera une étape importante dans la nouvelle relation entre les deux pays, ouverte en mars après l’envoi d’une lettre de Pedro Sanchez à Mohammed VI dans laquelle il exprimait le soutien de l’Espagne au plan marocain d’autonomie du Sahara. Un changement de position qui a été vivement critiqué par presque tous les acteurs politiques espagnols (partenaires et opposition) et provoqué des tensions avec l’Algérie qui a suspendu le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération avec l’Espagne.

À lire : Sahara : le Maroc fait plier le parti Podemos

Yolanda Díaz avait dénoncé le caractère unilatéral de cette décision, soulignant qu’à aucun moment Sanchez ne les a informés de cette décision « incohérente » ni cherché à échanger avec son parti sur cette question. Podemos, ERC et EH Bildu (les deux derniers, partenaires parlementaires du gouvernement) ont même présenté au Congrès des députés une proposition non législative pour dénoncer cette « opacité » dans la prise de cette décision. Tous les groupes, à l’exception des socialistes (PSOE), Vox et Ciudadanos (abstention) ont voté en faveur de cette proposition qui soutenait clairement l’autodétermination du Sahara et appelait à « une solution politique juste, réaliste, viable, durable et mutuellement acceptable au Sahara », dans le cadre des Nations Unies.

Sujets associés : Espagne - Diplomatie - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : Podemos exprime son « désaccord » avec le parti socialiste espagnol

Podemos a de nouveau exprimé lundi « l’important désaccord » qu’il a avec le parti socialiste (PSOE), son partenaire au sein de la coalition gouvernementale, sur la question du...

Sahara : le Maroc fait plier le parti Podemos

Malgré les critiques acerbes d’une partie de la classe politique espagnole contre le Maroc, le gouvernement reste inflexible en ce qui concerne sa position au sujet du Sahara...

Rencontre Maroc-Espagne : José Manuel Albares face aux questions du Congrès

Le Parti populaire (PP) demande la comparution devant le Congrès du ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, avant la tenue de la Réunion de haut niveau avec le...

Des fake news ciblent les Marocains à l’approche des élections en Catalogne

Le parti Podemos demande au ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, de mener une enquête sur une rumeur concernant quelque 1 600 Marocains qui se seraient...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Brahim Ghali dénonce le « silence complice » de l’ONU sur les «  abus  » du Maroc

Le secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a accusé le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, de maintenir un « silence complice et injustifiable » sur «  la violation par le Maroc du cessez-le-feu  », menaçant qu’il n’y...

L’existence du monstre du Loch Ness confirmée par une découverte des fossiles au Sahara ?

Des scientifiques ont découvert des fossiles de petits plésiosaures, des reptiles marins à long cou de l’âge des dinosaures, dans un système fluvial vieux de 100 millions d’années dans le désert du Sahara marocain et jugent « plausible à certains...

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.