Sahara, Sebta et Melilla : le Congrès espagnol demande la comparution de Pedro Sanchez

21 février 2023 - 22h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, comparaîtra prochainement devant le Congrès pour rendre compte des engagements pris avec le Maroc lors de la réunion de haut niveau, notamment en ce qui concerne le Sahara.

À la demande des députés du Parti populaire (PP) et du parti socialiste espagnol (PSOE), soutenus par la plupart des autres groupes parlementaires, Pedro Sanchez comparaîtra lors de la prochaine session plénière du Congrès qui pourrait se tenir le 8 mars ou ultérieurement, en fonction de son agenda.

Lors d’une conférence de presse, la porte-parole du PP, Cuca Gamarra, s’est réjoui du fait que les demandes de comparution aient été acceptées et a déploré par ailleurs « l’opacité absolue » du gouvernement en matière de politique étrangère.

À lire : Sahara : le PP demande la comparution de Pedro Sanchez au Congrès

Gamarra souhaite avoir des précisions sur les engagements pris par le gouvernement lors de la dernière réunion de haut niveau avec le Maroc, notamment en ce qui concerne le Sahara et l’ouverture des douanes à Sebta et Melilla.

Le leader du PP a en outre dénoncé l’absence de communication de Pedro Sanchez avec le chef de l’opposition, Alberto Núñez Feijóo, sur l’aide espagnole à l’Ukraine dans le conflit qui l’oppose à la Russie.

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : le parti socialiste espagnol veut conclure un accord avec l’opposition

Le porte-parole du groupe parlementaire du PSOE, Hector Gomez, a assuré que son parti va chercher à négocier un accord avec l’opposition avant la présentation au Congrès, mardi,...

Sahara : le PP demande la comparution de Pedro Sanchez au Congrès

Le Parti populaire (PP) demande la comparution de Pedro Sánchez au Congrès pour expliquer les fondements de la décision de soutenir le plan d’autonomie du Sahara proposé par le...

Réunion de haut niveau Maroc - Espagne : les grands points de friction sur la table

L’ouverture des douanes commerciales de Sebta et Melilla, la délimitation des eaux territoriales ou le contrôle de l’espace aérien du Sahara constituent entre autres les grands...

Pedro Sanchez soupçonné de visites privées au Maroc

Des vols Falcon vers le Maroc, non prévus à l’agenda officiel de Pedro Sanchez, ont été enregistrés par Falcon Takes Off, une page créée par un ingénieur informatique espagnol....

Ces articles devraient vous intéresser :

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Le roi Mohammed VI réitère sa main tendue à l’Algérie

Le roi Mohammed VI a tendu encore une fois la main à l’Algérie qui a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc en août 2021 en raison notamment la question du Sahara.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.