Un Marocain réduit à l’esclavage à Barcelone

6 août 2022 - 18h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

La police espagnole a arrêté le propriétaire d’un bar à Tarrassa (Barcelone), accusé d’avoir exploité un ouvrier marocain qui n’avait ni contrat, ni assurance maladie, ni droit à des congés et qui n’était pas inscrit à la sécurité sociale.

Le Marocain travaillait environ dix heures par jour et six jours par semaine pour un salaire misérable de 700 euros par mois. Il a vécu cette situation d’exploitation par le travail pendant trois bonnes années.

À lire : Espagne : de nombreux Marocains ont été victimes d’exploitation par le travail en 2021

Le propriétaire de l’établissement a été arrêté par la police après réception de plusieurs plaintes anonymes, lesquelles ont amené les agents à se rendre dans le bar pour enquêter sur les conditions de recrutement et de traitement des ouvriers.

À lire : Un Espagnol risque 3 ans de prison pour exploitation d’un Marocain

Selon les enquêteurs, le propriétaire a profité de la situation du Marocain, peu instruit, et qui n’a aucune famille ni proche dans la commune, pour lui imposer ces conditions de travail illégales.

Sujets associés : Barcelone

Aller plus loin

Un Espagnol risque 3 ans de prison pour exploitation d’un Marocain

Le procès d’un Espagnol, poursuivi pour exploitation d’un ouvrier marocain et crime présumé contre les droits des travailleurs, doit s’ouvrir ce mercredi 7 juillet au tribunal...

Espagne : de nombreux Marocains ont été victimes d’exploitation par le travail en 2021

La police espagnole et la Garde civile ont libéré en 2021 un total de 1 056 victimes dont des Marocains de réseaux de traite et d’exploitation sexuelle ou de travail en Espagne.

Espagne : des entrepreneurs arrêtés pour exploitation de Marocains

La police nationale de Huelva a arrêté deux entrepreneurs agricoles de fruits rouges pour exploitation présumée de migrants marocains. Ils sont aussi accusés de violations des...

Des Marocains victimes d’esclavage moderne en Dordogne

La Fondation Abbé Pierre, La France insoumise, des associations La Crise et Ruelle apportent leur soutien à neuf Marocains (une travailleuse et des travailleurs) victimes d’«...

Ces articles devraient vous intéresser :