Recherche

L’Europe toujours premier partenaire commercial du Maroc

© Copyright : DR

18 mai 2008 - 15h58 - Economie - Par: Bladi.net

Le Maroc continue de réaliser l’essentiel des ses échanges avec l’Europe. D’ailleurs, ces échanges poursuivent leur dégradation, avec des exportations qui n’arrivent pas à suivre le rythme des importations.

Selon l’Office des Changes, durant le premier trimestre 2008, le commerce extérieur du Maroc a porté sur une valeur de 104,48 Mds DH contre 87,88 Mds DH une année auparavant. L’Europe reste le premier partenaire commercial avec 65,6% du total des échanges, suivie de l’Asie (17,6%), de l’Amérique (10,8%), de l’Afrique (5,2%) et de l’Océanie (0,8%). Premier client (30,2%) et premier fournisseur (14,3%), la France participe pour 19,4% à ces échanges. L’Espagne est deuxième avec 13,9% des échanges, devant l’Italie (6,6%) et les Etats-Unis d’Amérique (5,2%).

L’Office des changes qui vient de publier les indicateurs mensuels des échanges extérieurs du Maroc, précise que les achats de pétrole brut et de blé continuent de tirer vers le haut les importations marocaines de marchandises. Durant le premier trimestre 2008, elles ont atteint 71 milliards de dirhams (Mds DH), en hausse de 25 % par rapport à la période correspondante de 2007. Les hausses enregistrées au niveau des importations de pétrole (+3,3 Mds DH) et de blé (+3,3 Mds DH) représentent à elles seules 46,6% de l’accroissement global des importations. Le Maroc a importé pour 8,14 Mds DH de pétrole brut et 4,3 Mds DH de blé.

Ces deux produits augmentent la pression sur les importations nationales, sous l’effet particulièrement de la hausse des cours des matières premières sur les marchés internationaux. En 2007, la facture pétrolière avait atteint 26,2 Mds DH (+4,3%), alors que celle des céréales a plus que doublé pour totaliser environ 14 Mds DH, dont 9,15 Mds DH pour le blé.

Selon l’Office des changes, à part l’or industriel, tous les autres groupes de produits ont vu leurs importations progresser durant les trois premiers mois de l’année en cours. C’est le cas essentiellement des produits énergétiques, qui ont augmenté de 54,2% à 15,17 Mds DH sous l’effet de la flambée de la facture pétrolière, et des produits alimentaires, qui ont atteint 9 Mds DH en hausse de 83,5%, suite à l’explosion de la facture céréalière. Des hausses ont été, également enregistrées au niveau des achats des biens d’équipement (+1,5% à 15 Mds DH), des demi-produits (+15,1% à 15,5 Mds DH) et des biens de consommation (+11,3% à 11,7 Mds DH).

En revanche, les exportations nationales de marchandises ont progressé de 7,7% pour s’établir, durant la période janvier-mars 2008, à 33,5 Mds DH au lieu de 31 Mds DH en 2007. Progression essentiellement tirée par les ventes des phosphates et dérivés, qui ont atteint 6,7 Mds DH en hausse de 42,5%. Les expéditions des autres produits ont enregistré une légère progression de 1,5% pour s’établir à 26,75 MdsDH.

La part des ventes du groupe OCP dans le total des exportations a atteint, durant les trois premiers mois de l’année en cours, 20,1% contre 15,2% une année auparavant, précise l’Office. Les principaux groupes de produits, dont les exportations ont affiché des hausses sont les demi-produits, qui ont atteint 8,54 Mds DH en hausse de 9,4%, suite à l’accroissement des expéditions d’engrais naturels et chimiques, d’acide phosphorique et de composants électroniques, les biens d’équipement, qui ont progressé de 6,3% à 3,66 Mds DH et les produits bruts, qui se sont élevés à 4,5 Mds DH en hausse de 71,1%. Si les expéditions des biens de consommation ont stagné à environ 9,23 Mds DH, durant les trois premiers mois de l’année 2008, les ventes des produits alimentaires et des produits énergétiques ont reculé de 4,1% et 16,4% respectivement, précise l’Office des Changes.

Source : Le Reporter - Hakim Arif

Mots clés: Union européenne , Importations , Exportations , Office des changes , Phosphates

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact