L’Europe réforme le visa Schengen pour mieux lutter contre l’immigration clandestine

8 juin 2019 - 12h40 - Monde - Ecrit par : Bladi.net

Ce jeudi, l’Union européenne a annoncé l’adoption de nouvelles règles, pour l’octroi des visas, en vue "d’améliorer les conditions pour les voyageurs en règle et lutter contre les migrations clandestines".

Selon le communiqué du Conseil de l’Union européenne, les nouvelles modifications apportées au code européen des visas "amélioreront les conditions pour les voyageurs en règle et renforceront les outils disponibles pour relever les défis posés par les migrations clandestines". Ainsi, il est prévu dans la nouvelle réglementation, des procédures "plus rapides et plus claires", notamment pour les voyageurs en règle. Ceux-ci pourront introduire les demandes "jusqu’à six mois, et au plus tard quinze jours, avant le voyage", sans oublier qu’il leur est donné également la possibilité de compléter et de signer électroniquement le formulaire de demande.

S’agissant de la délivrance de visas à entrées multiples, une approche harmonisée sera de mise, et "permettra aux voyageurs réguliers dont les antécédents en matière de visa satisfont aux conditions de bénéficier d’une durée de validité passant progressivement de un à cinq ans", renseigne la même source. Par contre, les coûts du traitement des visas passent à 80 euros, indique le communiqué.

Par ces nouvelles mesures, il s’agira également, rassure l’instance européenne, d’améliorer la coopération avec les pays tiers en matière de réadmission des migrants en situation irrégulière avec l’introduction d’un nouveau mécanisme permettant que le traitement des visas soit utilisé comme levier".

Faut-il le souligner, aux pays qui ne vont pas coopérer, des mesures restrictives spécifiques liées au traitement et aux droits de visa seront appliquées. Par contre, ceux qui vont coopérer en matière de réadmission, verront adoptée en leur faveur, "une décision d’exécution prévoyant une réduction des droits de visa, une réduction du délai à statuer sur les demandes de visa ou un allongement de la durée de validité des visas à entrées multiples", conclut la même source.

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne - Tourisme - Visa Schengen

Aller plus loin

Maroc : le calvaire continue pour les demandeurs de visa Schengen

Les Marocains, désireux d’obtenir un visa Schengen accordé par l’ambassade de France via une société privée, devront attendre jusqu’au mois de mai 2020 avant de prendre des...

Visas Schengen : ce qui va changer en 2020

L’Union européenne a adopté un nouveau code des visas Schengen régissant les procédures de demande, de traitement et de délivrance des visas de court séjour. De facto, les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Maroc : forte hausse des recettes touristiques

À fin mai dernier, les recettes de l’activité touristique se sont établies à 20 milliards de dirhams, en progression de 173,1 % par rapport à la même période un an plus tôt.

Le tourisme marocain à la reconquête du marché britannique

Le Maroc veut reconquérir le marché britannique. Dans ce sens, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) a signé des accords avec les compagnies aériennes telles que Ryanair et Easyjet. Objectif  : retrouver les chiffres d’avant-Covid.

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Accord de pêche Maroc - UE : inquiétude en Andalousie

Alors que l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc, essentiel pour la province andalouse de Cadix, approche de son terme le 17 juillet, l’angoisse grandit au sein des équipages de pêche andalous. Ces derniers, qui dépendent des eaux...

Le Maroc met de l’ordre dans les « Airbnb »

Après son adoption par le gouvernement marocain et sa publication au Journal Officiel, le décret définissant les procédures administratives relatives à l’ouverture des établissements touristiques et leur exploitation, est entré en vigueur.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc mise sur le tourisme interne

L’office national marocain du tourisme (ONMT) a lancé le week-end dernier, une campagne multi-support visant à booster le tourisme intérieur.

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le Maroc vise le Top 10 des destinations touristiques mondiales

L’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) compte mettre un accent particulier sur sa stratégie de communication et promotion, avec l’ambition d’attirer près de 4 millions de voyageurs supplémentaires. Cette annonce fait suite au bilan qualifié...