Faouzi Bensaïdi et Nezha Rahil au Liechtenstein

19 mai 2007 - 00h34 - Culture - Ecrit par : L.A

Dans le cadre de sa série de films sur le monde arabe, projetés à la salle du cinéma Takino à la Principauté de Liechtenstein et soutenue par le gouvernement de Liechtenstein, l’Association des Marocains dans les pays germanophones a invité avec Trigon-film Distribution en Suisse le réalisateur Faouzi Bensaïdi et l’actrice Nezha Rahil.

Après un film égyptien : « Dunia » de Jocelyne Saab et d’un autre de la Palestine : « Ticket to Jerusalem » de Raschid Mashrawi, le film de Bensaïdi : « WWW.What a wonderfull World » a clôturé cette manifestation culturelle et artistique qui oeuvre à une intégration positive des immigrés arabes dans le monde germanophone. Présenter la culture arabe de cette qualité et inviter les germanophones à découvrir les pays arabes constitue le geste d’un véritable dialogue.

Un dialogue qui reconnaît l’Autre tel qu’il est et non comme on désire qu’il soit, lui préparer un espace pour marquer sa présence sociale et culturelle, en considérant cette présence comme un enrichissement de la scène culturelle germanophone. Tel est l’objectif essentiel de l’organisation de cette série de films sur le monde arabe.

« WWW-What a wonderfull World » est d’abord un film marocain moderne dans tous les sens du jargon spécialisé : réalisation, scénario, production, musique, etc. Il répond parfaitement aux exigences de la production cinématographique actuelle. Mais il est avant tout un essai d’analyse du développement de la société marocaine. C’est l’oeil critique d’un cinéaste qui dévoile les couches de la culture occidentale qui vient s’implanter dans les strates ancestrales d’une culture marocaine diversifiée dans son essence. La caractéristique principale de la culture marocaine est présentée dans ce film dans sa dimension élastique et intégrante : en peu de temps, les deux principaux instruments de la modernité se sont installés confortablement au Maroc sans résistance apparente : l’Internet et le téléphone mobile.

Du coup, tout devient mobile au Maroc sur tous les plans et avec tous les risques que cette mobilité peut engendrer sur le plan individuel, social et culturel. Cela bouge au Maroc, dit-on, dans toutes les directions et ce mouvement n’est ni planifié, ni contrôlé, encore moins conscient d’ailleurs ! L’on sent que le train bouge et on se trouve dans une dialectique ambiguë qui ne fait presque plus de distinction entre le « Moi » et l’« Autre ». Les identités semblent fusionner et ce fusionnement apporte avec lui un mode de consommation jamais vu auparavant : sauvage, ravageur et aveuglé par la soif de « posséder, avoir, s’enrichir » pour acquérir les symboles de la reconnaissance sociale et devenir un « objet d’admiration » et peu importe le moyen : tueur à gage, brigand, prostituée, etc.

La salle archicomble du Takino de la principauté de Liechtenstein a admiré le film et une discussion qui a duré tard dans la nuit avec le réalisateur et l’héroïne du film a montré l’intérêt du public germanophone pour la culture marocaine et arabe.

Libération - Hamid Lechhab

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Cinéma - Faouzi Bensaïdi - Nezha Rahil - Liechtenstein

Ces articles devraient vous intéresser :

Emmanuelle Chriqui : Une voix marocaine contre l’antisémitisme

À l’heure où la guerre fait rage entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, l’actrice canadienne d’origine marocaine Emmanuelle Chriqui dénonce le déferlement d’antisémitisme.

Jamel Debbouze : « J’ai le même âge que mes enfants »

Quatre ans après son dernier rôle au cinéma, l’acteur marocain Jamel Debbouze est de retour dans une nouvelle comédie intitulée « Le nouveau jouet », un film inspiré du « Jouet », de Pierre Richard. Invité dans l’émission Matin Première de RTBF,...

Saïd Taghmaoui rejoint le casting de « The Family Plan »

L’acteur français d’origine marocaine Saïd Taghmaoui jouera l’un des principaux rôles dans le film « The Family Plan », une comédie d’action produite par Apple TV.

Gad Elmaleh : à combien s’élève sa fortune ?

Gad Elmaleh, 52 ans, est un humoriste et acteur maroco-canadien, actif depuis plus de 25 ans. Il est surtout connu en France pour ses spectacles de stand-up. À combien s’élève la fortune de l’ex-compagnon de Charlotte Casiraghi ?

Malade, Aïcha Mahmah expulsée par une clinique

Grâce à l’intervention du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, l’actrice marocaine Aïcha Mahmah a été admise à l’hôpital mardi pour recevoir un traitement et subir une opération.

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Hollywood pose ses caméras au Maroc pour "Lords of War"

Le tournage de la suite du film « Lord of War » sorti dans les salles de cinéma en 2005, devrait bientôt démarrer au Maroc, avec le retour d’Andrew Niccol à la réalisation et au scénario.

Gladiator 2 en tournage au Maroc dévoile son casting

Le casting de Gladiator 2 qui sera bientôt en tournage à Ouarzazate, au Maroc et dont la sortie est prévue le 22 novembre 2024, vient d’être dévoilé.

Jamel Debbouze lance "Terminal", 25 ans après "H"

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze retrouve son confrère Ramzy Bedia dans le cadre d’un nouveau projet pour Canal+. Le duo est connu pour son rôle dans la série à succès H (1998-2002).

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.