La chanson internationale au festival « Mâwazine Rythmes du Monde »

13 avril 2006 - 23h16 - Culture - Ecrit par : L.A

Une brochette de stars de la musique à l’autorité internationale incontestée dont la diva capverdienne, Cesaria Evora et le rossignol de Dakar, Youssou N’Dour se donneront rendez-vous à la 5ème édition du festival ’’Mâwazine Rythmes du Monde’’, prévue du 18 au 24 mai prochain à Rabat.

Festival des fans de la musique rythmée, ayant désormais accédé à la cour des grands rendez-vous musicaux internationaux, ’’Mâwazine Rythmes du Monde’’ offre une semaine de concerts où les expériences culturelles nouvelles et enrichissantes se partagent entre des artistes de renom représentant une vingtaine de pays.

Plus de quarante soirées et spectacles seront animés au cours de ce gala musical par des valeurs sûres de la chanson marocaine, arabe et internationale parmi lesquels Abdelhadi Belkhayat et Karima Skalli La musique marocaine étant présente cette année en force, elle sera également représentée par le groupe mythique Nass El Ghiwane, les frères Batma, mais aussi par les Marocains établis à l’étranger et la nouvelle scène musicale (H-Kayne, Hoba Hoba Spirit...).

Fidèle à son concept d’ouverture sur le grand public, Mawazine a prévu cette année plusieurs sites pour les concerts et les spectacles : trois grandes
scènes plein air d’une capacité de 25 à 30.000 personnes, le théâtre Mohammed V (1.600 places), le Chellah, Dar Mrini et les jardins de verdure. Ces espaces
attendent la visite de 500 à 700.000 personnes sur toute la durée du festival.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Festival - Festival Mawazine 2024

Ces articles devraient vous intéresser :

Le chanteur Ihab Amir au cœur d’une polémique

Une réponse du chanteur Ihab Amir à un de ses abonnés Instagram suscite la controverse au Maroc.

Le festival Mawazine met Angham et Ahlam dans l’embarras

Un incident a marqué l’ouverture du festival Mawazine à Rabat. La chanteuse égyptienne Angham a été victime d’une confusion de noms lors d’une interview avec une journaliste, qui l’a appelée par le nom de la chanteuse émiratie Ahlam.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Rap en darija : La spécificité linguistique du rap marocain

Dans un entretien à TV5 Monde, Anissa Rami, journaliste spécialiste du rap revient sur les origines du rap marocain et son évolution dans le temps.

Manal Benchlikha sous le feu des critiques

La chanteuse marocaine Manal Benchlikha est critiquée pour ses propos envers ses collègues qu’elle accuse de l’imiter dans l’espoir d’obtenir le succès que rencontrent ses dernières œuvres musicales, publiées sur YouTube.

Riyad : Les disputes entre chanteurs marocains gâchent la soirée

Petite guéguerre entre artistes marocains lors du Festival de Riyad, le plus grand festival de musique du Moyen-Orient. Alors que certains n’ont pas apprécié l’ordre de passage sur scène établi par les organisateurs, d’autres ont passé plus de temps...

Plagiat : les chanteurs marocains pris la main dans le sac

Plusieurs artistes marocains ont été accusés de plagiat ces dernières années. Les productions signalées ont été supprimées de YouTube.

Divorce de Tamer Hosny et Bassma Boussil

Basma Boussel, la célèbre styliste et chanteuse marocaine, a annoncé son divorce avec le chanteur égyptien Tamer Hosny. L’annonce a été faite sur le compte Instagram de Boussel, avec un message qui a ému ses fans.

Stars marocaines : le culte du secret

De nombreuses célébrités marocaines choisissent de vivre loin des projecteurs. La chanteuse Ibtissam Tiskat et l’acteur Ezzoubair Hilal font partie de ceux qui privilégient une vie privée discrète.

Taxe musique et télévision : Les restaurateurs et cafetiers marocains se révoltent

En plein bras de fer avec le Bureau marocain du droit d’auteur (BMDA), les propriétaires de cafés et restaurants au Maroc ont décidé de porter l’affaire devant la justice. Ils réfutent les demandes de redevance émises par le BMDA, affirmant qu’elles ne...