L’étau du fisc se resserre autour des influenceurs marocains

1er juin 2022 - 21h40 - Economie - Ecrit par : S.A

La Direction générale des Impôts (DGI) marocaine déploie de nouveaux moyens pour traquer les youtubeurs, instagrameurs, tiktokeurs et autres influenceurs qui génèrent d’importants revenus.

Alors que certains influenceurs ont déjà conclu un accord à l’amiable avec la Direction générale des impôts (DGI) et promis de se conformer à la loi, d’autres tentent toujours d’échapper au fisc. Fort de ce constat, l’administration fiscale affiche sa détermination à en finir avec l’impunité fiscale. Elle déploie désormais de gros moyens pour lutter efficacement contre la fraude. La DGI accède désormais aux données telles que les relevés bancaires, etc et obtient toutes les preuves nécessaires concernant le gap entre les gains réellement réalisés et ceux officiellement déclarés des influenceurs.

À lire : Maroc : le fisc aux trousses des influenceurs

« De mémoire de conseiller fiscal, c’est la première fois que j’apprends que les services des impôts accèdent directement aux relevés bancaires des contribuables sans même qu’ils fassent l’objet d’une vérification fiscale. C’est vraiment un contrôle en amont inédit. Ce procédé pourrait être désormais étendu à d’autres catégories de contribuables tels que les architectes, les avocats, les médecins… en cas de minoration de leur chiffre d’affaires », explique un professionnel au journal L’Économiste.

Sujets associés : Youtube - Instragram - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Les influenceurs marocains traquées par les services d’impôts

Alors qu’ils sont sommés de régulariser leur situation auprès de la Direction Générale des Impôts (DGI), bon nombre de youtubeurs et d’influenceurs marocains ont recours à des...

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des...

Les influenceurs marocains dans le viseur du fisc

La direction générale des impôts somme les propriétaires de chaînes (youtubeurs et influenceurs, instagrammeurs, tiktokeurs et autres) de déclarer les revenus générés par leur...

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Ces articles devraient vous intéresser :

Un message de Basma Boussil sur Instagram inquiète

La chanteuse marocaine Basma Boussil a publié cette semaine un message sur Instagram qui a inquiété de nombreux fans.

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

Maroc : combien a rapporté la vignette auto ?

En 2021, les recettes provenant de la vignette automobile ont atteint 3,7 milliards de dirhams, en progression de 8 % par rapport à un an auparavant, selon la direction générale des impôts.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Yassine Bounou et Imane Khallad : leur couple scruté sur Instagram

Imane Khallad, la compagne de Yassine Bounou, a commencé à suivre à nouveau son mari sur Instagram, laissant croire à une amélioration de leurs relations après des rumeurs de séparation.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.