Le fisc s’intéresse aux comptes des Marocains à l’étranger

2 juin 2022 - 19h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le Maroc veut enquêter sur les comptes bancaires et autres avoirs des Marocains à l’étranger afin de vérifier s’ils sont en règle vis-à-vis du fisc. Dans ce cadre, une vaste opération est lancée dans de nombreux pays.

Il s’agit pour la direction générale des impôts de recenser les comptes bancaires ouverts par les Marocains à l’étranger, et d’obtenir des explications de la part des détenteurs de ces comptes, explique le quotidien Assabah, qui rappelle que l’ouverture par des Marocains, personnes physiques, résidant au Maroc de comptes bancaires à l’étranger est interdite par la loi.

A lire : Suisse : un MRE soupçonné de blanchiment d’argent

L’objectif est de recouvrer les impôts dus sur les dépôts des Marocains, y compris dans les comptes secrets, à l’étranger. De son côté, l’Office des changes vise tout simplement à contraindre les détenteurs de ces comptes de les « rapatrier » au Maroc, précise la même source.

Plus précisément, l’opération est actuellement menée auprès des institutions bancaires dans 84 pays. En parallèle, les deux institutions sont en pourparlers avec 14 autres pays pour conclure des conventions relatives aux échanges d’informations bancaires et fiscales. Le but étant évidemment de cerner les avoirs et liquidités, les fonds investis et les biens immobiliers des Marocains dans ces pays.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Office des changes - Evasion fiscale - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Maroc : l’évasion fiscale fait perdre au Royaume 3,1% du PIB national

Chaque année, le Maroc perd plus de 521 millions de dollars à cause de l’évasion fiscale. Le rapport de l’Alliance mondiale pour la justice fiscale intitulé «  Justice fiscale :...

Evasion fiscale : le Maroc sur le point de quitter la liste grise de l’UE

Le Maroc s’apprête à quitter la liste grise des paradis fiscaux de l’Union européenne dès le mois de janvier 2020 suite aux mesures prises pour contrer l’évasion fiscale.

Suisse : un MRE soupçonné de blanchiment d’argent

Un richissime homme d’affaires marocain résidant en Suisse est soupçonné de trafic de drogue et blanchiment d’argent. Il est sous enquête judiciaire et porte constamment un...

Maroc : des centres d’appels épinglés pour évasion fiscale

Plusieurs centres d’appels soupçonnés de recourir à des pratiques de transferts de fonds illégaux, pour échapper au fisc sont dans le collimateur de la direction des impôts.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le secteur du tourisme fait un retour en force

Avec l’Opération Marhaba 2022 et la reprise des activités touristiques, le secteur revient à un taux de récupération d’avant la crise sanitaire, selon le rapport mensuel de l’Office des changes publié le lundi 3 octobre.

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Industrie marocaine : l’automobile tire les exportations vers le haut

Les exportations du secteur automobile ont augmenté de 37,4 % à fin juillet 2023 par rapport à la même période de 2022, atteignant près de 82,02 milliards de dirhams (MMDH), selon l’Office des changes.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Maroc : fin des frais pour le paiement des factures sur internet

Les opérateurs économiques qui continuaient à prélever les frais de service à leurs clients lors des règlements des factures par voie électronique, ont mis fin à cette pratique, a annoncé mardi le Conseil de la concurrence.

Des influenceurs marocains impliqués dans des achats immobiliers illégaux à l’étranger

L’Office des changes a découvert que des influenceurs et créateurs de contenu sur Internet ont des propriétés non déclarées à l’étranger et violent les textes régissant le change.

Les Marocains recommencent à dépenser à l’étranger

La période du Covid est (presque) loin derrière nous. Après près de deux ans d’épidémie et de difficultés pour sortir du territoire, les Marocains ont recommencé à voyager à l’étranger et donc à dépenser.

Les transferts des Marocains du monde encore en forte hausse

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger se maintiennent à la hausse, selon les derniers chiffres dévoilés par l’Office des changes.

Importation de devises par les Marocains résidant à l’étranger : Ce qu’il faut savoir

Pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE), l’importation de devises au Maroc nécessite certaines formalités essentielles qu’il faut absolument connaître. Que vous rentriez avec des devises sous forme de billets de banque ou d’instruments...

Les Marocains du monde ont transféré 110 milliards de dirhams en 2022 (+16,5%)

Les transferts d’argent effectués par les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont connu une augmentation significative en 2022, selon les données publiées par l’Office des Changes.