Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

21 septembre 2022 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.

Suivi du niveau de vie des contribuables et sa comparaison avec les revenus déclarés. C’est la méthode trouvée par la Direction générale des impôts (DGI) pour traquer les mauvais contribuables et les fraudeurs. Cela lui permet d’identifier les sous-déclarations de revenus. La DGI obtient des informations sur les contribuables ciblés sur les réseaux sociaux et auprès des institutions comme la Conservation foncière avec qui elle a des accords de partage de données, fait savoir le quotidien arabophone Assabah.

À lire :Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Plusieurs constats ont poussé l’administration fiscale à suivre désormais le niveau de vie des personnes notamment celles exerçant dans les professions libérales. La moitié d’entre elles ne déclarent pas de revenu. Quant à ceux qui le font, ils ne déclarent pas tout. Le fisc n’encaisse que 1,87 milliard de dirhams, soit moins de 5% du total des recettes de l’impôt sur le revenu. La plupart d’entre eux paient un impôt annuel de 10 000 dirhams, mais les salariés faisant partie d’une catégorie comparable paient plus de 82 000 dirhams par an.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Evasion fiscale - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des...

Le fisc aux trousses de l’ancien club d’Abde Ezzalzouli

Le parquet d’Alicante a déposé une plainte contre les dirigeants du club Hércules et de sa Fondation pour n’avoir pas déclaré le montant perçu pour le transfert de l’ailier...

Accusé de fraude fiscale, un Américain extradé du Maroc vers les États-Unis

Le Maroc a extradé un Américain vers les États-Unis, où il est jugé pour fraude bancaire et fiscale et blanchiment d’argent. Il encourt jusqu’à 30 ans de prison et une amende...

Les compagnies de l’industrie du tabac accusés d’évasion fiscale au Maroc

Des accusations d’évasion fiscale, de fraude fiscale et de flux financiers illicites pèsent contre les multinationales du tabac présentes au Maroc et dans d’autres pays...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : L’envers du décor du statut d’auto-entrepreneur

Quelques années après son adoption, la loi n° 114-13 du 19 février 2015 relative au statut de l’autoentrepreneur a montré ses limites. Seuls les chefs d’entreprise du royaume en tirent grand profit.

Maroc : la réforme de l’impôt sur le revenu sera effective en 2023

Annoncé en juillet dernier, la réforme de l’impôt sur le revenu (IR) entre dans sa phase active dès 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, plus rien ne pourra retarder son application.

La majorité des avocats marocains ne payent pas d’impôts

Face à la polémique liée à l’imposition des avocats, annoncée dans le PLF 2023, le gouvernement a dévoilé des chiffres inquiétants sur l’évasion fiscale constatée au sein de cette profession libérale.

La DGI aux trousses des auteurs de fausses factures

La direction générale des impôts (DGI) veut en finir avec la fraude à la fausse facture. Une pratique qui prend de l’ampleur et n’épargne aucun secteur d’activité ni région du pays.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Suite à un contrôle fiscal, Maroc Telecom va payer 600 MDH

Maroc Telecom et le fisc sont parvenus à un protocole d’accord pour le règlement d’un montant de 600 millions de dirhams, suite à un contrôle fiscal effectué en juin 2022.

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent déjà commencer à payer la Taxe Spéciale annuelle sur les Véhicules (TSAV). Quid des nouveautés liées au paiement de cette taxe ?

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Bonne nouvelle pour les automobilistes marocains

La Direction Générale des Impôts (DGI) vient de faire une fleur aux automobilistes marocains en ce qui concerne la Taxe Spéciale Annuelle sur les Véhicules (TSAV).