Le fisc marocain examine de près les comptes bancaires

9 septembre 2022 - 17h30 - Economie - Ecrit par : S.A

Au Maroc, la Direction générale des Impôts (DGI) continue de traquer les « mauvais contribuables ». Elle a récemment lancé une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires.

S’appuyant sur des dispositions réglementaires les autorisant à accéder aux informations détenues par ces établissements, ainsi que par les compagnies d’assurances, les inspecteurs de la Direction générale des impôts (DGI) mènent une vaste opération de contrôle et de vérification des comptes bancaires de contribuables, rapporte le quotidien arabophone Assabah. Cette opération s’inscrit notamment dans la droite ligne des engagements pris par le Maroc dans le cadre des conventions internationales sur lesquelles il s’est engagé. Les inspecteurs de la DGI sont en quête d’informations sur les placements financiers, les opérations de rachats de contrats d’assurance-vie, ainsi que les ventes ou les rachats de titres financiers. Ainsi, ils se rendent dans des établissements bancaires pour s’assurer qu’ils se soumettent réellement aux obligations réglementaires régissant ce volet.

À lire :L’étau du fisc se resserre autour des influenceurs marocains


Il revient donc aux établissements financiers et aux compagnies d’assurances de transmettre au fisc toutes les informations servant à l’identification des vrais bénéficiaires des comptes ouverts auprès d’eux. D’ores et déjà, « les établissements concernés ont demandé à leurs clients de renseigner les informations manquantes dans leurs registres ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Banques - Direction générale des impôts (DGI)

Aller plus loin

Les influenceurs marocains traquées par les services d’impôts

Alors qu’ils sont sommés de régulariser leur situation auprès de la Direction Générale des Impôts (DGI), bon nombre de youtubeurs et d’influenceurs marocains ont recours à des...

Le fisc marocain trouve une nouvelle méthode pour traquer les mauvais contribuables

Le fisc marocain affiche sa détermination à lutter contre l’évasion fiscale. Il a trouvé une nouvelle méthode pour traquer les fraudeurs et mauvais contribuables.

Maroc : le fisc aux trousses des influenceurs

Au Maroc, la Direction Générale des Impôts (DGI) a décidé de traquer les influenceurs marocains afin de lutter contre la fraude fiscale. Bon nombre de youtubeurs et...

L’étau du fisc se resserre autour des influenceurs marocains

La Direction générale des Impôts (DGI) marocaine déploie de nouveaux moyens pour traquer les youtubeurs, instagrameurs, tiktokeurs et autres influenceurs qui génèrent...

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : vers la légalisation de la cryptomonnaie ?

Actuellement interdit au Maroc, la Cryptomonnaie pourrait être autorisée et officialisée par un projet de loi qui attend d’être voté.

Bank Al-Maghrib va aider les banques en difficulté

Suite à l’adoption par le conseil de gouvernement d’un décret, Bank Al-Maghrib (BAM) est autorisée à accorder des liquidités d’urgence aux banques ayant des problèmes de liquidités et de solvabilité. Une mesure saluée par des analystes financiers...

Maroc : du nouveau pour la vignette automobile

Les Marocains peuvent déjà commencer à payer la Taxe Spéciale annuelle sur les Véhicules (TSAV). Quid des nouveautés liées au paiement de cette taxe ?

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

Séisme au Maroc : les banques versent 850 millions de dh, Akwa Group 600 millions

Le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM) vient de faire un geste conséquent pour venir en aide aux victimes du récent séisme qui a frappé le pays. C’est également le cas pour Akwa Group.

Virement instantané au Maroc : gros dilemme des banques

Décrétée début juin pour trois mois, la gratuité du virement interbancaire instantané, une innovation du Bank Al-Maghrib et du Groupement pour un Système interbancaire marocain de télécompensation, va bientôt prendre fin. En attendant, les banques se...

Bonne nouvelle pour les employés de banque au Maroc

Très bonne nouvelle pour les banquiers marocains qui verront, dès la prochaine fiche de paie, une augmentation de salaire.

Maroc : les virements bancaires instantanés effectifs en 2023

Les derniers tests sont en cours pour permettre une réception instantanée des virements bancaires pour les particuliers et les entreprises au Maroc. Le déploiement général de ce système est prévu début 2023.

Le dirham marocain prend de la valeur par rapport à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 0,12% vis-à-vis de l’euro et s’est déprécié de 0,34% face au dollar américain entre le 01 et le 07 février 2024, selon Bank Al-Maghrib (BAM).