Recherche

Les influenceurs marocains traquées par les services d’impôts

© Copyright : DR

24 avril 2021 - 18h00 - Economie - Par: S.A

Alors qu’ils sont sommés de régulariser leur situation auprès de la Direction Générale des Impôts (DGI), bon nombre de youtubeurs et d’influenceurs marocains ont recours à des cabinets d’avocats internationaux spécialisés dans l’évasion fiscale pour placer leur revenu dans des paradis fiscaux.

Des cabinets d’avocats internationaux spécialisés dans l’évasion fiscale ouvrent des comptes dans des paradis fiscaux aux youtubeurs et influenceurs marocains qui veulent à tout prix dissimuler leurs véritables revenus en contrepartie de « commissions importantes », rapporte Assabah. Ces cabinets sont chargés de la surveillance et la gestion des comptes. Aussi, garantissent-ils l’anonymat de leurs clients. La réglementation en vigueur l’autorise. Toutefois, les noms des véritables propriétaires des comptes doivent être révélés en cas d’enquêtes judiciaires, de soupçons de blanchiment d’argent ou de financement du terrorisme.

Les youtubeurs et d’influenceurs marocains ont trouvé cette astuce pour contourner la Direction Générale des Impôts (DGI). Cette dernière a lancé une procédure pour permettre à bon nombre d’entre eu de régulariser leur situation dans un délai d’un mois. Il est question de la déclaration du volume des transactions reçues des marques étrangères, « l’exportation de services à l’étranger » étant soumis à un régime fiscal spécifique.

Alors qu’ils tentent d’échapper à la fiscalité marocaine, une équipe d’observateurs de la DGI s’évertue à détecter les fraudes fiscales. De l’insomnie en perspective pour ces influenceurs marocains.

Mots clés: Direction générale des impôts (DGI) , Youtube , Evasion fiscale

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact