Des dizaines d’entreprises épinglées par la douane marocaine

7 juin 2022 - 16h40 - Ecrit par : S.A

Des insomnies pour les responsables de dizaines d’entreprises impliquées dans une large fraude fiscale. Après la détection par les inspecteurs de la douane d’une vaste opération de fraude à l’admission temporaire, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) mène des enquêtes pour déterminer les quantités de marchandises importées et leur utilisation.

En tout, 57 entreprises ayant importé des marchandises sous le régime de l’admission temporaire sont impliquées dans cette fraude fiscale sur des marchandises dont la valeur totale est estimée à 80 millions de dirhams, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Ce régime permet aux opérateurs d’importer des marchandises destinées à subir une transformation en exonération des droits et taxes, à condition que ces produits soient réexportés. Les inspecteurs de la douane ont constaté que ces sociétés revendaient sur le marché local les marchandises importées et réalisaient des bénéfices indus. Il ressort de l’enquête de l’administration de la douane que la valeur des importations dépasse de loin celle des exportations. Une partie des importations des marchandises exonérées n’a donc pas été transformée. Elle a été revendue sur le marché local en violation de la loi.

À lire : Maroc : des centres d’appels épinglés pour évasion fiscale

Un audit des sociétés mises en cause est en cours de réalisation. Il devra déterminer le montant des exonérations frauduleusement acquises. De son côté, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) mène des enquêtes dans les entrepôts des entreprises impliquées dans la fraude douanière, pour déterminer les quantités des marchandises importées et leur utilisation. Si les faits se confirment, les entreprises épinglées devront payer des amendes et des pénalités de retard et restituer les montants d’exonération des droits de douanes dont elles ont bénéficié.

Tags : Douane marocaine - Fraude - Impôts - Importations - Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ)

Aller plus loin

Maroc : des centres d’appels épinglés pour évasion fiscale

Plusieurs centres d’appels soupçonnés de recourir à des pratiques de transferts de fonds illégaux, pour échapper au fisc sont dans le collimateur de la direction des...

L’étau du fisc se resserre autour des influenceurs marocains

La Direction générale des Impôts (DGI) marocaine déploie de nouveaux moyens pour traquer les youtubeurs, instagrameurs, tiktokeurs et autres influenceurs qui génèrent d’importants...

Maroc : l’évasion fiscale fait perdre au Royaume 3,1% du PIB national

Chaque année, le Maroc perd plus de 521 millions de dollars à cause de l’évasion fiscale. Le rapport de l’Alliance mondiale pour la justice fiscale intitulé «  Justice fiscale :...

La douane marocaine traque les produits "AliExpress" et "Shein"

À partir du 1ᵉʳ juillet prochain, tous les produits achetés en ligne hors du Maroc seront assujettis aux droits de douane, même ceux de faible valeur. Les sites chinois comme...

Nous vous recommandons

Crise Maroc-Algérie : « la France peut débloquer la situation »

Alors que l’Algérie refuse toute médiation arabe susceptible de mettre fin aux tensions avec le Maroc, Noureddine Boukrouh, ex-ministre algérien, par ailleurs analyste politique et auteur, estime que la France pourrait jouer un rôle déterminant pour...

Maroc : mauvaise surprise à la pompe

Les prix des carburants au Maroc se sont encore envolés à la pompe ces derniers jours, dépassant par endroits les 14 DH le litre.

Voyages internationaux vers le Maroc : La France bat le record

Avec 86 vols hebdomadaires, la France occupe la première place en matière de voyages internationaux vers le Maroc.

Industrie ferroviaire : une nouvelle usine va créer 1000 emplois au Maroc

Le Maroc est en discussion avec une entreprise de fabrication d’équipements ferroviaires pour la mise en œuvre d’un projet qui emploiera 1 000 personnes.

Maroc : de nouveaux radars automatiques opérationnels sur les routes

Les radars « nouvelle génération » annoncés par le ministère des Transports sont déjà opérationnels dans de nombreuses villes marocaines, prêts à verbaliser une panoplie d’infractions.

Maroc : les MRE craignent une nouvelle flambée des prix des produits

Au Maroc, les prix de certains produits et services connaissent une augmentation durant les périodes de pointe comme l’Aïd Al Adha, l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) et les vacances d’été. Une nouvelle flambée des prix est-elle attendue...

Le Maroc veut fibrer 50% de la population d’ici 2025

Le Maroc montre son ambition dans la fibre optique. Le Chef du gouvernement vient d’affirmer, à l’occasion du Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), vouloir fibrer au moins 50 % de la population...

Aïd Al-Adha au Maroc : combien coûte un mouton ?

À la veille de l’Aïd Al-Adha, les Marocains sont focalisés sur l’achat du mouton et surtout son prix. Le ministère de l’Agriculture a donné les nouvelles provenant des points de ventes du bétail.

Arnaud Montebourg veut bloquer les transferts d’argent vers le Maroc

Le candidat à la présidentielle française, Arnaud Montebourg, essuie des sévères critiques de la gauche, après avoir proposé de bloquer les transferts d’argent via Western Union vers les pays qui ne rapatrient pas leurs ressortissants faisant l’objet d’une...

Un mort durant le tournage d’Indiana Jones 5 au Maroc

Nic Cupac, l’un des membres de l’équipe de tournage d’Indiana Jones 5 a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel à Fès.