Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

19 octobre 2022 - 23h20 - Economie - Ecrit par : A.T

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Pour traquer les youtubeurs, instagrameurs, tiktokeurs et autres influenceurs qui génèrent beaucoup d’argent, mais qui ne le déclare pas, la direction du fisc a mis en place un dispositif de suivi de train de vie des contribuables et sa comparaison avec les revenus déclarés, rapporte Assabah, précisant que cet instrument lui permet d’identifier les sous-déclarations.

Dans cette lutte, la DGI bénéficie de la collaboration de plusieurs institutions, notamment la Conservation foncière, qui lui fournit les informations sur les contribuables ciblés sur les réseaux sociaux.

A lire : Samir, de migrant à influenceur sur les réseaux sociaux

Dans une démarche méthodologique, la direction a récemment invité les propriétaires de chaînes sur les réseaux sociaux à déposer leurs déclarations en matière d’impôts sur le revenu et de taxes sur la valeur ajoutée, indique le journal. Des équipes seraient également à l’œuvre pour estimer les revenus et les déclarations effectuées par certains influenceurs.

D’après les chiffres, les revenus de certains d’entre eux dépassent 100 000 dirhams par mois, ce qui équivaut à un revenu annuel de l’ordre de 1,2 million de dirhams. Cependant, la moitié des influenceurs ne déclarent pas de revenu. Quant à ceux qui le font, leur déclaration est nulle.

Sujets associés : Direction générale des impôts (DGI) - TikTok - Youtube

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Samir, de migrant à influenceur sur les réseaux sociaux

Samir Faranji, 20 ans, est un jeune marocain qui a immigré en Espagne à l’âge de 17 ans. Aujourd’hui, il utilise les médias sociaux, notamment YouTube, pour faire connaître les...

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance,...

L’étau du fisc se resserre autour des influenceurs marocains

La Direction générale des Impôts (DGI) marocaine déploie de nouveaux moyens pour traquer les youtubeurs, instagrameurs, tiktokeurs et autres influenceurs qui génèrent d’importants...

Les influenceurs marocains vont payer l’impôt sur le revenu

Le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaâ, a donné des éclaircissements sur la taxation des revenus perçus par les influenceurs.

Nous vous recommandons

Direction générale des impôts (DGI)

Maroc : combien a rapporté la vignette auto ?

En 2021, les recettes provenant de la vignette automobile ont atteint 3,7 milliards de dirhams, en progression de 8 % par rapport à un an auparavant, selon la direction générale des impôts.

Maroc : des centres d’appels épinglés pour évasion fiscale

Plusieurs centres d’appels soupçonnés de recourir à des pratiques de transferts de fonds illégaux, pour échapper au fisc sont dans le collimateur de la direction des impôts.

La contrebande de cigarettes au Maroc représente 2%

En 2021, le taux de pénétration des cigarettes de contrebande sur le marché marocain a atteint 1,91 %, en augmentation par rapport à l’année 2020, selon un communiqué de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects...

Informel au Maroc : encore un an d’amnistie

L’amnistie sur l’informel a été reconduite pour une année au Maroc. Cette mesure visant l’intégration de certaines activités dans le secteur organisé, offre une seconde chance aux opérateurs qui évoluent hors norme, pour s’identifier sans être inquiété par...

Le fisc s’intéresse aux comptes des Marocains à l’étranger

Le Maroc veut enquêter sur les comptes bancaires et autres avoirs des Marocains à l’étranger afin de vérifier s’ils sont en règle vis-à-vis du fisc. Dans ce cadre, une vaste opération est lancée dans de nombreux...

TikTok

L’influenceuse belgo-marocaine Jamilla Baidou harcelée

Depuis que le gouvernement belge a obligé les influenceurs à publier leur adresse, l’influenceuse Maroco-Belge Jamilla Baidou dit faire l’objet de harcèlement.

10 000 euros pour regarder un match du Maroc sur ... un écran télé

Un jeune tiktokeur espagnol, Adri Contreras, a annoncé sur ce réseau social avoir payé 10 000 euros pour suivre le match Maroc-Belgique sur un écran depuis la loge VIP du stade Al-Thumana au Qatar. Sa publication a suscité de vives critiques de la part...

Voile à l’école : génération TikTok

Depuis quelques semaines, TikTok est envahi par de courtes vidéos sur le port de voile à l’école qui, selon le Conseil des mosquées du Rhône (CMR), sont des « comportements provocateurs et irresponsables » d’une « frange très minoritaire de la jeunesse...

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de...

« Justice pour Anouar », étudiant retrouvé mort à Tanger

Tanger est sous le choc après la mort d’Anouar, jeune étudiant connu sur TikTok. Son corps sans vie a été retrouvé dans son appartement. Des Marocains réclament justice pour la famille de la victime.

Youtube

Saâd Lamjarred porte plainte contre Mohamed Ramadan

L’artiste marocain Saâd Lamjarred a décidé de porter plainte contre Mohamed Ramadan avec qui il a chanté «  Ensay  ». À l’origine de cette décision, le refus du chanteur égyptien de lui verser ses royalties. La direction de YouTube a supprimé la...

Près de 90 % de Marocains accèdent à Internet via un appareil mobile

Selon le nouveau rapport Digital 2021 publié par We Are Social et Hootsuite, environ 90 % des Marocains utilisent un appareil mobile pour accéder à Internet et surtout, aux réseaux sociaux.

« Zombie » du rappeur Gnawi, en prison, cartonne sur YouTube

La vidéo du clip « Zombie », premier morceau extrait du nouvel album intitulé « Sarout » du rappeur Gnawi, qui purge actuellement une peine d’un an de prison, cartonne sur YouTube.

Amnesty International appelle à la libération du militant marocain Rida Benotmane

Incarcéré pour avoir critiqué sur YouTube et Facebook les autorités marocaines, le militant des droits humains Rida Benotmane est soutenu par Amnesty International qui appelle à sa libération immédiate et à l’abandon de toutes les charges qui pèsent contre...

Détention prolongée pour la Youtubeuse Fatiha et son mari, leurs enfants placés

Le tribunal de première instance de Témara a décidé de reporter au 19 octobre prochain le procès de la youtubeuse Fatiha et son mari, poursuivis pour attentat à la pudeur. Il a par la même occasion, rejeté la demande de mise en liberté provisoire déposée par...