Les fonctionnaires fantômes de Rabat en discussion au parlement

18 juin 2022 - 13h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Un groupe parlementaire a interpellé le gouvernement sur l’affaire des fonctionnaires fantômes à Rabat. Asmaa Rhlalou, présidente de la commune a récemment fait savoir qu’ils sont au nombre de 2 400.

Dans une question écrite, le groupe parlementaire du mouvement populaire (MP) a interpellé le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit sur l’ampleur de ce phénomène et les mesures qu’il compte prendre pour l’éradiquer dans toutes les administrations et les collectivités locales, rapporte le quotidien Al Massae. Il lui est aussi demandé de fournir des statistiques sur ce phénomène. Un recensement des fonctionnaires s’avère donc nécessaire pour savoir ceux qui sont mis à la disposition des agences dans la ville et qui s’acquittent de leur mission, selon la réglementation en vigueur, et les autres, qui seraient casés dans le fichier des fantômes.

À lire : Maroc : un syndicat exige 1000 DH de plus pour les fonctionnaires

Asmaa Rhlalou, présidente de la commune urbaine de Rabat a récemment fait savoir que le nombre de fonctionnaires fantômes dépasserait 2 400. De quoi pousser les syndicats des fonctionnaires à apporter des clarifications. « Le nombre de fonctionnaires de la mairie de Rabat est de 3 758, dont 1 430 exercent aux services centraux de la mairie, tandis que certains ont été mis à la disposition des services de la wilaya et les autres affectés aux arrondissements communaux de la ville », font savoir des sources syndicales. « Les présidents d’arrondissement n’ont d’ailleurs déclaré aucun fantôme, sachant que certains d’entre eux appliquent des mesures particulières pour contrôler la présence du personnel », ont-elles affirmé, contredisant ainsi l’élue.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Rabat - Parlement marocain - Conseil de gouvernement

Aller plus loin

Maroc : la crise sanitaire est sans effet sur les salaires des fonctionnaires

La crise sanitaire, bien qu’ayant impacté quasiment tous les secteurs, semble ne pas toucher les fonctionnaires de l’administration publique marocaine. Ils sont totalement à...

Maroc : un syndicat exige 1000 DH de plus pour les fonctionnaires

Le Syndicat de l’Union marocaine du travail (UMT) a adressé une note au gouvernement demandant, entre autres, une augmentation de 1000 DH sur le salaire des fonctionnaires et...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429...

Maroc : des centaines de « fonctionnaires fantômes » radiés, d’autres sanctionnés

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch a déjà radié de la fonction publique près de 300 « fonctionnaires fantômes » depuis son installation. 500 autres se sont vus notifier un...

Ces articles devraient vous intéresser :

Blanchiment d’argent : Le Maroc serre la vis et ça paye

La lutte contre les activités de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme connaît des progrès significatifs au Maroc. En témoigne le nombre de déclarations de soupçon reçues par l’Autorité nationale du renseignement financier (ANRF) en...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.

Maroc : le parlement discute de la fiscalité des auto-entrepreneurs

Au Parlement marocain, des groupes de l’opposition ont proposé des amendements concernant le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 dont l’un vise à encourager l’engagement dans l’économie organisée et à améliorer l’attractivité du système...

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Au Maroc, désormais, le silence de l’administration vaut accord

Suite à la publication par les ministères de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme d’un arrêté conjoint relatif à la simplification des procédures dans le domaine de l’urbanisme, Abdelouafi Laftit a adressé une circulaire aux...

Maroc : appel pressant des exportateurs de légumes

Les associations de producteurs et exportateurs de fruits et légumes appellent le gouvernement d’Aziz Akhannounch à autoriser la reprise des exportations.

Restrictions d’eau : voici ce qui attend les Marocains

Face à une crise hydrique majeure imminente, le gouvernement d’Aziz Akhannouch a pris des mesures strictes pour lutter efficacement contre la pénurie d’eau.