Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

13 juillet 2023 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Dans une déclaration à la Chambre des conseillers rapportée par le quotidien Al Ahdath Al Maghribia, Mezzour a indiqué que « le Maroc dispose d’un arsenal juridique important, notamment la procédure de cessation de travail figurant dans le statut général de la fonction publique ainsi que dans la loi n° 12.81 relative aux retenues sur les salaires des fonctionnaires, des agents de l’État et des collectivités locales qui s’absentent de leur travail sans raison valable ».

Pour la ministre de la Transition numérique, des mesures préventives comme l’installation des appareils de « pointage » servant à contrôler l’entrée et la sortie des fonctionnaires, peuvent être prises. De même, des contrôles inopinés dans les départements ministériels peuvent être organisés pour lutter contre l’absentéisme des fonctionnaires.

À lire : Maroc : des centaines de « fonctionnaires fantômes » radiés, d’autres sanctionnés

Mezzour a rappelé que « l’absence au travail d’une manière illégale constitue une violation des obligations professionnelles qui a pour effet de nuire aux intérêts des usagers, d’entraver l’investissement et de porter atteinte à l’intérêt général », soulignant l’importance des certificats collectifs de présence et d’absence des fonctionnaires publics.

Ces documents attestant de la présence au poste des fonctionnaires, sont périodiquement envoyés aux services de la Trésorerie générale du royaume (TGR) pour les comparer avec les listes des salaires perçus par ces derniers. Des mécanismes de contrôle de ces mesures ont été mis en place dans les administrations, assure la ministre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Trésorerie Générale du Royaume (TGR) - Ghita Mezzour

Aller plus loin

Le Maroc compte 100.000 fonctionnaires fantômes

C’est un chiffre qui donne le tournis. On estime le nombre de fonctionnaires fantômes à quelque 100.000 personnes sur les 800.000 fonctionnaires que compte aujourd’hui toute...

Maroc : des centaines de « fonctionnaires fantômes » radiés, d’autres sanctionnés

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch a déjà radié de la fonction publique près de 300 « fonctionnaires fantômes » depuis son installation. 500 autres se sont vus notifier un...

Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête...

Les fonctionnaires fantômes de Rabat en discussion au parlement

Un groupe parlementaire a interpellé le gouvernement sur l’affaire des fonctionnaires fantômes à Rabat. Asmaa Rhlalou, présidente de la commune a récemment fait savoir qu’ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Le salaire minimum augmentera au Maroc, mais dans quelle proprotion ?

Le gouvernement se réunira, jeudi, lors d’un conseil au cours duquel seront examinés sept projets de décrets dont celui relatif à la fixation du montant du Salaire minimum légal dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.

Le Maroc simplifie encore plus les procédures administratives

Le gouvernement entend simplifier et digitaliser prochainement quelque 2500 procédures. C’est ce qu’a déclaré Ghita Mezzour, ministre de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, à la Chambre des représentants.

Maroc : révision de l’impôt sur le revenu

Le gouvernement marocain, via son porte-parole Mustapha Baitas, a annoncé une révision de l’Impôt sur le revenu (IR) avec pour objectif d’augmenter les revenus des employés et fonctionnaires.

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Ramadan 2023 au Maroc : voici les horaires des administrations

En raison du mois de Ramadan qui démarre dans quelques jours, les horaires de travail dans les administrations, les établissements publics et les collectivités territoriales seront modifiés.

Maroc : voici les salaires dans la fonction publique

Le rapport sur les ressources humaines annexé au projet de Loi de Finances 2024 indique que le salaire mensuel net moyen dans la fonction publique marocaine a augmenté de 18,08 %, passant de 7 250 dirhams en 2013 à 8 561 dirhams en 2023.

La salaire minimum augmente de 5% au Maroc

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, un décret portant augmentation immédiate du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) et du Salaire minimum agricole garanti (SMAG) en accord avec les négociations menées avec les syndicats.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.