Plus de 90 000 fonctionnaires marocains payés à ne rien faire

4 octobre 2022 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : P. A

La ministre déléguée auprès du chef du gouvernement chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, Ghita Mezzour, n’a pas souhaité ouvrir une enquête sur le scandale des fonctionnaires fantômes, estimés à plus de 90 000 dans l’administration publique et les collectivités territoriales.

Malgré l’ampleur du phénomène dans ces administrations, la ministre de tutelle ne veut mener aucune action pour y voir clair, déplore Assabah, précisant que « le nombre de fonctionnaires fantômes serait de plus de 90 000, dont des morts et des immigrés au Canada, en Europe et aux États-Unis d’Amérique qui perçoivent toujours leur salaire ». Pour mettre un terme à cette situation, « le ministère devrait mettre en place un logiciel informatique pour gérer les 570 760 fonctionnaires répartis dans plusieurs départements et assurer une coordination entre les ministères et les collectivités territoriales, tout en appliquant les lois en vigueur », propose le quotidien.

À lire : Les fonctionnaires fantômes de Rabat en discussion au parlement

« Les administrations publiques et les collectivités locales disposaient d’appareils de pointage pour contrôler leur personnel, en plus des missions d’inspection mises en place à cet effet », a précisé pour sa part la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme de l’administration dans sa réponse à une question écrite au parlement suite aux déclarations de la présidente du Conseil de Rabat, Asmae Ghlalou, selon laquelle « pas moins de 2 400 fonctionnaires seraient fantômes au sein de sa commune ». 

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Administration - Ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration - Ghita Mezzour

Aller plus loin

Maroc : des centaines de « fonctionnaires fantômes » radiés, d’autres sanctionnés

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch a déjà radié de la fonction publique près de 300 « fonctionnaires fantômes » depuis son installation. 500 autres se sont vus notifier un...

Le Maroc compte 100.000 fonctionnaires fantômes

C’est un chiffre qui donne le tournis. On estime le nombre de fonctionnaires fantômes à quelque 100.000 personnes sur les 800.000 fonctionnaires que compte aujourd’hui toute...

Maroc : la chasse aux fonctionnaires fantômes est ouverte

Le phénomène des fonctionnaires fantômes, plus de 15.000 dans le administrations publiques marocaines selon une étude remise à Abdelilah Benkirane, sera débattu lors du prochain...

Les fonctionnaires fantômes de Rabat en discussion au parlement

Un groupe parlementaire a interpellé le gouvernement sur l’affaire des fonctionnaires fantômes à Rabat. Asmaa Rhlalou, présidente de la commune a récemment fait savoir qu’ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Statut d’auto-entrepreneur au Maroc : après l’euphorie, le flop ?

Lancé en 2015, le statut auto-entrepreneurs semble ne plus être une solution à l’informel et au chômage. Le bilan en est la parfaite illustration.

Le Maroc en guerre contre les « fonctionnaires fantômes »

La ministre déléguée chargée de la Transition numérique, Ghita Mezzour, a déclaré que le Maroc dispose d’un important arsenal juridique pour lutter contre le phénomène des « fonctionnaires fantômes ».

Au Maroc, les médecins sont des mauvais payeurs d’impôts

Au Maroc, peu de médecins s’acquittent de leurs impôts. Fort de ce constat, le gouvernement opte désormais pour la retenue à la source pour les revenus de l’ensemble des professions libérales, la déclaration annuelle fiscale ayant montré ses limites.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Le Maroc s’oriente vers une administration sans papier avec une nouvelle plateforme numérique

Le ministère délégué chargé de la Transition numérique entend développer une plateforme dénommée « le compte numérique de l’usager » pour améliorer la qualité des services de l’administration aux usagers.

Des voitures de luxe acquises par le ministère de la Transition numérique ?

Ghita Mezzour, ministre déléguée en charge de la Transition numérique et de la réforme de l’administration, a démenti l’acquisition d’une voiture de luxe pour 2,48 millions de dirhams et d’une autre pour 1,27 MDH.

Maroc : une nouvelle hausse des salaires en discussion

Une nouvelle hausse des salaires pour les fonctionnaires marocaines serait actuellement en discussion au sein du gouvernement. La nouvelle a été confirmée par le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : ces régions oubliées de l’internet

Lors d’un débat organisé par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), Ghita Mezzour, ministre de la transition numérique et de la réforme de l’administration, a révélé la part du territoire marocain sans couverture internet.